Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Meyer, Deon] 13 heures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis après lecture?

50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Meyer, Deon] 13 heures

Message par Cassiopée le Sam 3 Sep 2011 - 0:05



Titre : 13 Heures
Auteur :Deon MEYER
Traduction (anglais (Afrique du Sud)) : Estelle Roudet
Édition originale : Seuil Policiers - Février 2010
Nombre de pages : 464


Quatrième de couverture :

Le Cap. 5h36 : une Américaine monte la côte de Lion's Head en courant. Elle est jeune, belle, et terrifiée. Parce que traquée. Comme une bête.
5h37 : l'appel réveille l'inspecteur Benny Griessel. Il y a eu meurtre. Une femme la gorge tranchée, à deux pas St. Martin, l'église luthérienne de Long Street.
7h02 : saoule, l'ex-sensation du chant Alexa Barnard découvre le cadavre de son mari volage par terre. Et un pistolet juste à côté d'elle.
9h00 : avec deux meurtres à résoudre et une insupportable envie de boire, Griessel comprend que former une nouvelle génération de flics risque d'être plus compliqué que prévu.
Passé 12h00 : la course contre la montre engagée pour sauver une jeune touriste de la mort vire au cauchemar.
Et à 15h30, on tire sur Griessel, en plein cœur.
Soit treize heures ordinaires dans la vie d'un inspecteur des homicides du Cap.

Mon avis :

Amateurs de polars de qualité, c'est-à-dire bien construits mais pas trop prise de tête, préparez-vous !

D’abord, mettez vous dans l’ambiance. Écoutez un ou deux refrains du zoulou blanc, Johnny Clegg, ensuite installez vous confortablement, avec une boisson à proximité, puis choisissez une période où vous aurez le temps de lire et alors lancez-vous !


Dès les premières lignes, c’est sur un rythme échevelé, effréné, que Deon Meyer va nous emmener au Cap, en Afrique du Sud où nous resterons treize heures.
Treize heures, c’est court ou c’est long, c’est selon…
Si on est traqué c’est interminable ….

Nous rencontrerons des personnages marqués, marquants, attachants, parce qu’humains.
Il est fini le temps des policiers bien rangés, lisses, aseptisés, sans aucun défaut. Ce sont des hommes et des femmes ordinaires avec une vie comme la nôtre, parfois un peu compliquée, qu’ils voudraient
« autrement » mais …. on ne maîtrise pas tout n’est ce pas ?

« Une vague de compassion submergea Joubert tandis qu’il observait son collègue, son ami, cet homme qu’il connaissait depuis toujours. La carcasse de Griesel avait toujours été trop petite pour contenir toute son énergie, de sorte que parfois on avait l’impression qu’elle vibrait, comme traversée par des ondes de choc passionnées, tel un tsunami…. »


Ce que maîtrise parfaitement l’auteur par contre, c’est le sens de l’intrigue à plusieurs entrées, avec des rebondissements bien agencés, des faits qui se mêlent, s’entremêlent, des événements qui se croisent, se choquent, se bousculent, s’enchaînent, des « à côtés » intéressants ….. Entendez par là que dans ce livre, au-delà des agissements des uns et des autres, au-delà de l’enquête, vous allez côtoyer une partie de la population du Cap : Afrikaners, Zoulous, Xhosas, etc … et que vous aurez envie d’aller plus loin dans la compréhension des relations entre les ethnies en lisant d’autres livres de Deon Meyer.

Un roman découpé en « tranches horaires » regroupant chacune plusieurs chapitres.
Une écriture au cordeau, parfois seulement quelques mots, un vocabulaire ciblé, bien choisi et une traduction excellente.

« Des livres. Comme chez ses parents. Elle était forcément en sécurité avec quelqu’un qui aimait les livres. »

Vous rentrez immédiatement en contact avec les protagonistes et vous n‘avez qu’une hâte : comprendre, savoir…
Griessel, un des flics qui mène l’enquête, est décidé à tenir la promesse qu’il a fait un homme, à savoir lui ramener sa fille vivante. Il n’aura de cesse d’aller au fond des choses, de ne rien laisser passer pour réussir sa mission.
Il agit peut-être ainsi pour se « racheter » car il regrette certains choix qu’il a fait comme homme, mari, père ….
Les relations avec son ex femme, ses enfants sont évoquées et auraient pu être plus creusées.

Rachel qui fuit toujours, tout le temps … ne faisant confiance à personne …
Que fuit-elle, pourquoi ? De quoi a-t-elle peur ?
Qui peut l’aider, comment …. si elle n’accepte aucun contact ?

Des personnages secondaires de tous bords, qui nous feront découvrir les tensions raciales, la place des uns et des autres dans l’Afrique du Sud post apartheid… Ceux qui pensent avoir trouvé leur place, ceux qui la cherchent …

« Si vous ne vous intégrez pas, personne ne le fera pour vous. C'est ça le problème avec ce pays, tout le monde se plaint, personne ne veut rien faire, personne ne veut oublier le passé. »

J’ai trouvé cet ouvrage excellent, bien écrit, bien pensé. Il m’a vraiment donné le souhait de découvrir d’autres titres de cet auteur.

Si je devais mettre un bémol, petit bémol d’accord ? Ce serait, que peut-être Deon Meyer aurait pu approfondir les relations entre les différentes ethnies pour une découverte multiculturelle plus profonde, mais c’est simplement parce que j’aurais voulu en savoir un peu plus ….
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8994
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Meyer, Deon] 13 heures

Message par Sara2a le Sam 3 Sep 2011 - 0:09

Un nom que je me note , merci pour cet avis .
avatar
Sara2a
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3057
Age : 47
Localisation : Porto-Vecchio
Genre littéraire préféré : Thrillers, fantastiques et un peu de tout ce qui peut me tomber sous les yeux .
Date d'inscription : 24/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Meyer, Deon] 13 heures

Message par Nattacha le Dim 4 Sep 2011 - 18:50

Je me suis fait devancer , car je voulais faire cette critique Wink Mais je trouve que celle-ci est parfaite je n'aurai pas pu faire mieux .

Et tout comme Cassiopée , j'ai beaucoup aimée ce livre il est très captivant , même pour les personnes qui ne sont pas fan de policier ( comme moi Smile ) mais celui-ci nous met directement dans une ambiance agréable à lire ; malgré tout il faut aimer passer d'une scène à l'autre ce qui peut être assez difficile .

Je le recommanderais , voila pour ma part
Bonne lecture à ceux qui vont décider de le lire Very Happy
avatar
Nattacha
Nouveau membre
Nouveau membre

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 22
Localisation : Oise
Emploi/loisirs : Musique
Genre littéraire préféré : De tout
Date d'inscription : 19/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Meyer, Deon] 13 heures

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum