Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Irving, John] Un enfant de la balle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur ce livre:

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Irving, John] Un enfant de la balle

Message par Pinky le Jeu 27 Nov 2008 - 19:11

Un enfant de la balle



765 pages édité chez point en juillet 1998

Résumé
Etranger en Inde, son pays d'origine, comme au Canada, son pays  d'adoption, mais citoyen du monde et homme de bonne volonté, le docteur Farrokh Daruwalla nous dépayse pour notre édification, et pour notre plus grande joie. Ses tribulations nous font découvrir toutes les  facettes du Bombay, des villas de Malabar Hill aux bouges de Kamathipura.
La grande parade entre en piste, les vénérables Jésuites et les médecins en renom, mais aussi les zénanas, simples travestis émasculés, les mendiants mutilés, les clowns nains, les trapézistes en paillettes...
John Irving signe ici son roman le plus drolatique et le plus ambitieux.

Mon avis
Destination l'Inde, c'est un vaste pays magique, féérique, avec ses contes et ses légendes mais aussi sa misère, la population "grouillante", ses quartiers atypiques, ses enfants, ses pauvres,... mais c'est aussi ses couleurs, ses odeurs nauséabondes ou de cuisine, d'épices, ses infirmes et ses guérisseurs... ses croyances, ses religions... et cette formidable envie de vivre et de partage... John Irving nous emmène dans un formidable périple en Inde au travers un véritable méli-mélo de thèmes, de personnages excentriques et de péripéties abracadabrantes.

Avec son personnage, le docteur Farrokh Daruwalla qui ne se sent chez lui nulle part, il aborde un thème central qui est "être émmigrant"... mais sommes nous toujours à notre place ou bien là où nous sommes ?...

Venez à la rencontre de nombreux personnages et découvrir un autre monde, rire, pleurer peut être, vous ennuyer pas du tout...

A découvrir absolument

Amicalement Pinky
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5860
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Irving, John] Un enfant de la balle

Message par Romanichel le Jeu 23 Fév 2012 - 0:22

Pinky a écrit:John Irving signe ici son roman le plus drolatique et le plus ambitieux.
Je suis tout à fait d'accord !
Je suis étonné que cette ancienne fiche de lecture n'ait pas trouvé plus d'écho !
C'est un roman "à tiroirs". De nombreuses histoires s'ouvrent au fil des pages et se recoupent toutes en apothéose à la fin du livre. Le livre débute lentement et s'accélère avec un construction étonnante. Qu'est-ce que c'est bien ficelé, certainement un des meilleurs roman que j'ai lu. J'en garde un excellent souvenir même après plus de 10 ans.
Marc
avatar
Romanichel
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages : 36
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : Enseignant retraité
Genre littéraire préféré : un peu de tout et roman historique
Date d'inscription : 22/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Irving, John] Un enfant de la balle

Message par dada780 le Jeu 16 Aoû 2012 - 12:57

Je l'ai lu, et je n'ai pas du tout aimé... Le ton ironique de l'auteur me met mal à l'aise, ainsi que les caractères des personnages pétris de défauts. Lorsque je l'ai lu, l'ai eu l'impression de voyager dans un autre monde (j'étais déjà à l'étranger pour les vacances...), mais un monde négatif et absurde, où il n'y a de la place que pour la misère.
J'ai eu beaucoup de mal à accrocher au roman, car les meurtres en série sont noyés dans le flot de retours en arrière qui sont les principaux constituants de ce roman. On connaît le coupable dès la moitié du roman, et sa nouvelle identité bien avant la fin, donc le suspense n'est pas très présent.
Bref, je n'ai pas du tout aimé, le trouvant trop délirant à mon goût.
avatar
dada780
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1799
Age : 21
Localisation : 91
Emploi/loisirs : khâgne / tennis, escalade, lecture
Genre littéraire préféré : romans historiques/policiers/etc...
Date d'inscription : 31/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Irving, John] Un enfant de la balle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum