Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Weaver, Michael] Obsession mortelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur Obsessions mortelles de Mickael Weaver

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Weaver, Michael] Obsession mortelle

Message par Sharon le Sam 24 Sep 2011 - 11:24


Titre : Obsession mortelle
Auteur : Michael Weaver
Editeur : POcket
Nombre de pages : 466.

Quatrième de couverture :

Les Garret forment un couple uni et amoureux. Paul, célèbre journaliste au "New York Times", et sa femme Emily ont déniché la maison de leurs rêves à moins de deux heures de Manhattan dans les Appalaches. Lors d'un week-end de détente, un randonneur de passage se propose aimablement pour quelques travaux de menuiserie.
En quelques minutes, la situation bascule dans l'épouvante. Meade, le séduisant jeune homme, fait feu sur Paul, viole et assassine Emily sous ses yeux. Lorsque le journaliste émerge du coma, c'est avec l'obsession de se venger de ce psychopathe récemment libéré de prison, lequel se révèle très vite être un monstre d'intelligence et de perversité.
Commence alors une chasse à l'homme haletante et un terrifiant voyage au coeur du mal, car jour après jour, Meade informe Garret des nouveaux carnages qu'il s'apprête à commettre.

Merci à Thot, au forum Partage-Lecture et à Rue-aux-livres pour ce partenariat
.

Mon avis :

La date de publication de ce roman est importante : 1993. En dix-huit ans, des auteurs se sont imposés, et surtout, des séries policières ont considérablement changé la manière dont le roman policier était construit. Place aux enquêteurs quasi-insensibles, aux profilers, aux preuves scientifiques inattaquables, aux scènes d'autopsie interminables, aux recherches internet qui, en deux clics, nous disent tout du suspect. La dimension humaine s'en trouve considérablement diminué.

Nous n'en sommes pas là en 1993 et l'une des victimes, au lieu d'être autopsiée sous toutes ses coutures, a survécu. Autant dire qu'il n'est pas fréquent de trouver une histoire de tueurs en série où la victime ne soit pas qu'un individu perdu au milieu d'une liste interminable ou une personne effrayée et surprotégée à cause de ce qu'elle vient de vivre. Paul Garret ne correspond à aucun de ces portraits. Il est bien décidé à comprendre et à faire arrêter le coupable.

Comprendre. Comprendre comment un homme devient un tueur cruel et sadique. Comprendre comment le système judiciaire de son pays permet à un tueur d'être libéré au bout de huit ans pour "bonne conduite". Comprendre pourquoi sa femme est morte.

Il agit avec détermination, mais pas en franc-tireur. De son côté, il a un policier, l'inspecteur Canderro, qui sait ce qu'il ressent, puisque lui-même a perdu sa femme et sa fille dans des circonstances tragiques. Ils constituent un duo inattendu, le journaliste d'investigation et l'enquêteur officiel.

Très vite pourtant, l'intrigue se gâte. Les rebondissements sont nombreux mais se résument en une phrase : comment arrêter William Meade grâce aux nombreux indices qu'il nous livre, ou plutôt comment nous le laisseront échapper à chaque fois. Plus que les déficiences du système judiciaire, ce sont l'aveuglement et l'incompétence de la police qui sont pointées du doigt. Bien sûr, les victimes (passées et présentes) s'entassent et le mode opératoire ne sera pas forcément très varié : William Meade a trouver une méthode qui lui procure le maximum de jouissance, il s'y tient. Être dans la tête du tueur n'est pas dérangeant - si tant est que ce qui se passe dans sa tête soit intéressant. Sa propension à se confier à n'importe qui, ou plutôt à susciter de l'intérêt chez ses victimes en sursit m'a franchement dérangée.

C'est d'ailleurs le lien tissé entre William et Paul qui m'a semblé le plus malsain. J'ai eu l'impression que Paul voulait garder ce meurtrier "pour lui", et que finalement, c'est lui qui éprouvait ces "obsessions mortelles", et non William Meade. En dépit de ce qui lui est arrivé, je n'ai plus ressenti d'empathie pour Paul. Son volte-face sans nuance au sujet de ses opinions (sur la peine de mort, entre autre) m'a choquée parce qu'il était sans aucune nuance et sans aucune évolution au long de l'intrigue. Même, j'ai trouvé qu'il comprenait et justifiait presque trop bien le tueur, comme si certains de ses crimes n'étaient pas si graves, tant qu'on avait la vie sauve.

L'image des femmes n'est guère positive, du coup. Les femmes aiment la violence, les femmes aiment être violentées, les femmes sont infidèles, elles ont bien cherché ce qui leur arrive, les femmes sont gentilles, tout de même, elles pardonnent tout. Seules Emily et Kate, la défunte épouse de Paul et la compagne de Canderro, sont différentes - à croire que ces messieurs ont rencontré des femmes d'exception.

Bref, Obsessions mortelles est un thriller très prévisible, aux personnages principaux peu attachants. Même le face à face final entre le tueur et sa victime m'a donné un sentiment de déjà lu, comme si l'auteur n'avait pas su se renouveler.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7379
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum