Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Hoffmann, Stéphane] Les Autos Tamponneuses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Hoffmann, Stéphane] Les Autos Tamponneuses

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Hoffmann, Stéphane] Les Autos Tamponneuses

Message par LOUBHI 49 le Dim 2 Oct 2011 - 20:34



Le Mot de l'éditeur:

« Pour nous, le mariage a toujours ressemblé à un tour d’autos tamponneuses : c’est inconfortable, on prend des coups, on en donne, on tourne en rond, on ne va nulle part mais, au moins, on n’est pas seul. » Lorsque Pierre veut prendre sa retraite pour passer le reste de sa vie auprès de sa femme dans leur belle maison du golfe du Morbihan, Hélène ne l’accepte pas. Elle ne tient pas à découvrir un vieux mari en l’homme qu’elle aime depuis toujours. Une nouvelle vie commence. Tout est à réinventer. Après Château Bougon, Stéphane Hoffmann, poursuit avec brio la plus pessimiste et la plus gaie des œuvres romanesques, en observateur toujours inattendu, féroce et bienveillant, de nos mœurs contemporaines. Journaliste et critique littéraire, Stéphane Hoffmann publie Le Gouverneur distrait en 1989 et obtient le prix Nimier pour Château Bougon en 1991. Des filles qui dansent (2007) et Des garçons qui tremblent (2008) le consacrent comme un de nos plus brillants romanciers.

Avis et commentaires :

Nouvelle lecture de cette rentrée littéraire par un auteur qui m'était jusque- là complètement inconnu.

Plongée dans la vie d'un couple dont on se demande si chacun d'entre eux n'a jamais eu rien en commun. Un témoignage plutôt négatif sur la dégradation d'une relation de couple. Entre Pierre, patron d'un grand groupe industriel dont il a hérité de son beau père, qui décide de prendre sa retraite et son épouse, Hélène, femme froide, superficielle, il n'y a plus grand chose de ce sentiment amoureux qui les a uni, si jamais il a pu exister. Ce départ à la retraite décidé unilatéralement par Pierre est la goutte qui fait déborder le vase, Hélène ne lui pardonne pas cette décision, ne voulant pas le voir trainer à la maison et l'encombrer.

Néanmoins, il s'installe dans leur maison du Morbihan et l'essentiel de la suite de ce roman est consacré à leur nouvelle vie si peu commune, les amis passent, constatant l'animosité renforcée d'Hélène et Pierre. Au fur et à mesure du récit, le lecteur découvre une femme qui n'a jamais été vraiment possédé de sens maternel, un enfant mort dans des circonstances tragiques, d'autres enfants dont aucun des deux n'a véritablement cure. Hélène disparaît certain jour de semaine, laissant Pierre s'interroger sur sa fidélité. On découvre ensuite peu à peu les facettes de chacun de nos deux personnages comme de leurs amis les plus proches, des mystères se dévoilent à travers des retours sur leur histoire familiale. Chaque rencontre pour Pierre comme pour Hélène nous livre une page de leur histoire commune. Des liens amicaux se renforcent autour d'une passion commune de la mer, d'autres se créent ou se délitent. Pierre, même sensible aux charmes d'une des amies de sa femme, tente vainement de recréer une certaine complicité avec Hélène. Tout un duel à fleuret moucheté entre ses deux êtres, qui nous semblent si dissemblables pour aboutir à l'ultime rebondissement.

Un style plaisant, des chapitres courts, parfois des difficultés à prendre ses marques pour nous, lecteurs, j'avoue avoir été tenté d'abandonner le livre tant parfois il me paraissait décousu mais en fait c'est un livre qui se lit par étape, entrecoupé de pause. Restent la qualité des mots et images, une bonne étude de ces deux autos tamponneuses et de la société qui les entourent. Néanmoins, ce ne sera pas encore le coup de foudre de cette rentrée littéraire.

Citations :

Du narrateur Pierre à propos de sa femme "J'ai toujours aimé Hélène, même de loin. C'était une petite frappe, un petit boxeur, un voyou. Un genre de femmes avec lesquelles on doit toujours être sur ses gardes"

Toujours le narrateur à propos des relations avec leurs enfants. "Si nos enfants s'occupent de nous comme nous nous sommes occupés d'eux, il se passera du temps avant qu'ils nous rendent visite".

D'Hélène à l'annonce de la retraite de Pierre "Les hommes qui ne travaillent pas se relâchent Pierre. Jamais ils ne devraient rentrer à la maison, jamais. Ils doivent mourir à la tâche, au combat, la main sur le métier."

En parlant de leur couple encore "Mariés par hasard, nous le sommes restés par égoïsme et comme par indolence."

Du mariage enfin "Le mariage a toujours semblé être un tour en autos tamponneuses : c'est inconfortable, on prend des coups, on en donne, on tourne en rond, on ne va nulle part mais, au moins, on n'est pas seul."


Dernière édition par LOUBHI 49 le Dim 2 Oct 2011 - 20:35, édité 1 fois (Raison : Paramétrages)

_________________
Lectures en cours :

- "Pauca Mea " de Victor Hugo.
- "Hiver à Sokcho" d'Elisa Shua Dusapin.
- " Les Mains Lachées" d'Anaïs Llobet.
- "Marguerite" de Jacky Durand".

La pensée du moment :

"Les Hommes sont malheureux parce qu'ils ne réalisent pas les rêves qu'ils ont" Jacques Brel.
avatar
LOUBHI 49
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 2207
Age : 51
Localisation : Angers
Emploi/loisirs : Commercial Régional
Genre littéraire préféré : Historique / Roman Français/Littérature Classique
Date d'inscription : 09/01/2010

http://www.passiondelecteur.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hoffmann, Stéphane] Les Autos Tamponneuses

Message par Elyuna le Lun 3 Oct 2011 - 18:16

Je l'ai commandé ce livre et j'attends de le recevoir pour le lire, il me paraissait prometteur!! Du moins, j'en ai eu beaucoup de bons échos!

Ton avis me laisse un peu moins enthousiaste mais je me laisserai la possibilité de me faire mon avis Wink

A bientôt pour en parler!

_________________
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait."
Mark Twain


Very Happy  drunken  Very Happy
avatar
Elyuna
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 4620
Age : 28
Localisation : Grenoble
Emploi/loisirs : Infirmière
Genre littéraire préféré : Un peu de tout.
Date d'inscription : 05/03/2010

http://lecturesdelyuna.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hoffmann, Stéphane] Les Autos Tamponneuses

Message par Piou Piou le Lun 3 Oct 2011 - 18:19

Je vais passer mon chemin, une histoire de couple pas très glorieuse, très peu pour moi.
avatar
Piou Piou
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2089
Age : 32
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : littérature, musique, cinéma, voyager, dormir
Genre littéraire préféré : fantastique, thrillers, aventure, historique, romance
Date d'inscription : 29/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hoffmann, Stéphane] Les Autos Tamponneuses

Message par Elyuna le Ven 21 Oct 2011 - 20:44

LOUBHI 49 a écrit:Du mariage enfin "Le mariage a toujours semblé être un tour en autos tamponneuses : c'est inconfortable, on prend des coups, on en donne, on tourne en rond, on ne va nulle part mais, au moins, on n'est pas seul."

J'adore cette citation et je trouve qu'elle résume bien le livre.

Sinon, que dire? Je ne sais pas trop quoi penser de cet ouvrage car l'ayant fini, je suis incapable de dire si j'ai aimé ou pas. Il me laisse indifférente mais pas péjorativement. Il ne m'a rien apporté mais je n'ai pas regretté de l'avoir lu. C'est un sentiment un peu confus qui se dispute en mon esprit et au fur et à mesure que les mots s'alignent sur mon écran, je me demande ce que je vais bien pouvoir vous raconter que Loubhi n'a pas déjà dit!

C'est un livre agréable à lire, les phrases sont simples sans embellissements inutiles qui peuvent se révéler un peu lourds dans d'autres ouvrages. Les chapitres sont courts, s'enchaînant parfois étrangement, nous égarant un moment sur l'instant où l'histoire se trouve, avec qui et surtout dans quel but.

Les deux protagonistes sont assez intéressants dans leur relation qui évolue inexorablement sans que Hélène ne le désire, bien installée dans son "train-train" quotidien. Pierre est plus difficile à cerner car au fil de la lecture, je n'ai pas réussi à savoir s'il voulait renouer avec sa femme ou vivre sa vie de son propre côté. Deux personnalités très distinctes, qu'on a le temps d'apprécier à travers leur propre vision de l'autre et leurs amis.

L'histoire est simple et nous amène donc au coeur d'un couple qui ne se connaît pas et qui possède un lourd passé douloureux qu'ils ont tous deux voulu oublier. Ils ne se comprennent pas, ne s'écoutent pas, ne se voient même pas au final et tout les oppose et les éloigne. Je n'ai pas compris où l'auteur voulait nous amener, vers quelle fin il voulait tirer et quelle leçon garder de ce livre. Et finalement, c'est cela qui m'a freinée car ils ne vont nulle part et le livre n'a pas de véritable intérêt, du moins à mes yeux.
Leur évolution est très étrange, et je ne trouve pas la fin très réaliste en fait, de part mon expérience de la vie (pas très grande donc).

Bref, ce n'est pas une déception à part entière car j'ai pris plaisir à le lire même si je n'en garderai pas un souvenir impérissable.


Critique un peu décousue mais j'ai eu beaucoup de mal à la faire et ça fait plusieurs jours que je suis dessus. Toutes mes excuses donc.

_________________
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait."
Mark Twain


Very Happy  drunken  Very Happy
avatar
Elyuna
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 4620
Age : 28
Localisation : Grenoble
Emploi/loisirs : Infirmière
Genre littéraire préféré : Un peu de tout.
Date d'inscription : 05/03/2010

http://lecturesdelyuna.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hoffmann, Stéphane] Les Autos Tamponneuses

Message par maribalt le Jeu 5 Jan 2012 - 0:03

J'ai exactement le même ressenti qu'Elyuna
j'ai terminé le livre, mais j'ai mis trop de temps
Il faudrait vraiment de superbes critiques pour que je relise cet auteur.
avatar
maribalt
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 182
Age : 54
Localisation : nord est
Emploi/loisirs : lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout
Date d'inscription : 24/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hoffmann, Stéphane] Les Autos Tamponneuses

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum