Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Onetti, Juan Carlos] Les bas-fonds du rêve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur ce livre ?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

[Onetti, Juan Carlos] Les bas-fonds du rêve

Message par missnof-ice le Sam 8 Oct 2011 - 11:29

Titre : Les bas-fonds du rêve
Auteur : Juan Carlos Onetti

346 pages

4ème de couverture :
Coups d'éclat et coups de gueule, joutes pour rire qui débouchent sur la mort, feux de la rampe braqués l'espace d'un soir sur un champion déchu, une courtisane défraîchie : les personnages de Juan Carlos Onetti sont ceux des tangos populaires que l'on fredonne en Uruguay, en Argentine.
Minables héros d'une aventure frelatée avant d'être vécue, ils ont pour rendez-vous Santa Maria. Santa Maria : c'est dans cette ville imaginaire, quintessence de la vie provinciale, que se déroulent la plupart des romans et des nouvelles qu'Onetti a écrits tout au long de sa vie. Santa Maria : labyrinthe parcouru de fantômes voraces, hanté de rêves sordides, paradis des affaires véreuses, carrefour des tripots, terre promise de la supercherie, glorieuse de désirs inassouvis qui tuent ses habitants aussi sûrement que l'alcool qui y coule à flots. Santa Maria, c'est Montevideo ou Buenos Aires, où échouent les errants du monde entier en quête de fortune, d'identité, d'oubli. Ecoutez cette voix poignante qui raconte avec une pitié pudique et une pointe d'humour noir l'angoisse quotidienne, le spleen et les médiocres joies du petit peuple : elle colle à la mémoire comme un air de bandonéon.

Description:
Chacune de ces treize nouvelles "décrit une tension entre le désir et la mort, l'attente et le désespoir"

Mon avis :

En cours de réalisation, je veux bien lire chaque nouvelle pour avoir un avis complet.[img][/img]


Dernière édition par PetitePrincesse le Sam 8 Oct 2011 - 13:29, édité 2 fois (Raison : Ajout du sondage)
avatar
missnof-ice
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 30
Localisation : quimper
Genre littéraire préféré : un peu de tout, avec une préférence pour les thrillers.
Date d'inscription : 08/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum