Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Higashino, Keigo] La maison où je suis mort autrefois

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE AVIS

29% 29% 
[ 4 ]
36% 36% 
[ 5 ]
29% 29% 
[ 4 ]
6% 6% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 14

Re: [Higashino, Keigo] La maison où je suis mort autrefois

Message par Le motard le Lun 14 Mai 2012 - 21:19

Je viens de lire et poster la critique de "Un café maison" du même auteur que j'ai apprécié par l'atmosphère qui s'en dégage, ta critique donne envie de découvrir cet autre roman.

Le motard
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Masculin
Nombre de messages : 252
Age : 61
Localisation : 92
Emploi/loisirs : aquarelle, moto, sport
Genre littéraire préféré : roman, policiers, BD
Date d'inscription : 02/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Higashino, Keigo] La maison où je suis mort autrefois

Message par ingrid59 le Mar 15 Mai 2012 - 8:51

Alors il faut que j'aille lire ta critique, Le Motard ! Smile
avatar
ingrid59
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1615
Age : 42
Localisation : Dunkerque (59)
Emploi/loisirs : Maman à temps plus que plein et scrap addict !
Genre littéraire préféré : Un peu tout ce qui me tombe sous la main avec toutefois une préférence pour le roman !
Date d'inscription : 05/08/2011

http://histoiredusoir.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Higashino, Keigo] La maison où je suis mort autrefois

Message par louloute le Mar 15 Mai 2012 - 9:15

je l'ai acheté récemment Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10387
Age : 49
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Higashino, Keigo] La maison où je suis mort autrefois

Message par Sarfre le Lun 21 Mai 2012 - 17:31

Dès le début de l'histoire j'ai tout de suite pensé à H. Murakami, j'ai trouvé que le style en était très proche.
J'ai bien aimé cette histoire, qui est plutôt difficile à classer. Une enquête dans le passé d'une jeune fille qui a perdu la mémoire. De nombreux rebondissements. C'est bien construit même si c'est un peu trop tortueux et compliqué. Un grand nombre de personnages n'aidant pas à la clarté du récit. Ce n'est pas le coup de cœur annoncé mais c'est tout de même un bon moment de lecture.

6/10
avatar
Sarfre
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Masculin
Nombre de messages : 507
Age : 42
Localisation : Metz
Emploi/loisirs : Informatique
Genre littéraire préféré : Romans classiques, contemporains; Sciences humaines; Fantasy; Policier, Thriller.
Date d'inscription : 14/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Higashino, Keigo] La maison où je suis mort autrefois

Message par virgule le Ven 7 Juin 2013 - 22:12

J'ai voté : beaucoup apprécié

Un roman policier original : une femme enquête sur son passé, sa petite enfance dont elle n'a gardé aucun souvenir.
Elle va visiter une maison dont son père lui a donné la clé, une maison perdue dans les montagnes qu'elle devra trouver grâce à un plan, et qui lui révélera bien des secrets...

J'ai aimé le style de l'auteur.
Le récit est vif, entraînant, et se lit très facilement.
Une belle surprise !
avatar
virgule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2458
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Higashino, Keigo] La maison où je suis mort autrefois

Message par la grande astrance le Dim 11 Aoû 2013 - 17:45

j'ai suivi la quête des personnages dans ce jeu de piste : les indices sont troublants, le sentiment d'étrangeté s'intensifie ...
De la retenue toute asiatique dans l'expression des émotions mais la douleur n'en est pas moins grande
une vraie surprise dans le dénouement et dans la découverte de la littérature japonaise

Après les nordiques, je découvre les asiatiques avec aussi Yoko Ogawa et je suis assez enthousiaste
avatar
la grande astrance
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 353
Age : 61
Localisation : isere
Emploi/loisirs : psychomotricienne //le scrabble en ligne- astrance chez Word Biz
Genre littéraire préféré : les auteurs nordiques surtout les policiers
Date d'inscription : 15/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Higashino, Keigo] La maison où je suis mort autrefois

Message par nouka2000 le Dim 30 Aoû 2015 - 23:54

J’ai découvert ce roman (et cet auteur) totalement par hasard, le hasard fait parfois bien les choses… Ce roman est une très belle découverte.

A la mort de son père, Sayaka, qui n’a aucun souvenir de son enfance, décide de partir avec son ex petit ami dans une bâtisse isolée qui renferme de douloureux et tragiques événements en rapport avec son passé… J’ai été tout de suite happée par cette histoire. A travers ce roman policier l’auteur aborde divers sujets notamment celui de la maltraitance. Ce sujet est délicat mais l’auteur l’explique très bien et j’ai trouvé cela très intéressant de se pencher pour une fois, non pas sur les victimes, mais sur ces femmes qui frappent leurs enfants.

J’ai trouvé le personnage de Sayaka très touchant, je me suis d’ailleurs retrouvée quelques fois dans son caractère et sa personnalité. Le narrateur m’a aussi ému notamment pour la tendresse et le dévouement qu’il porte à Sayaka.

L’écriture de Keigo Higashino m’a complétement séduite. Son style froid et distant colle parfaitement avec l’ambiance et l’histoire de ce roman. Ce dernier arrive à créer une atmosphère angoissante et déstabilisante. Mais le plus gros point fort de ce roman c’est sa construction : les indices s’enchainent et au moment où on croit avoir tout compris un autre indice surgit de nulle part et vient chambouler toutes nos certitudes… C’est impressionnant ! On passe de surprise en surprise avec beaucoup de finesse et de retenue, c’est un réel plaisir !

En conclusion c’est un roman passionnant dont on ressort époustouflé. Je l’ai littéralement dévoré et j’en ai beaucoup apprécié la lecture. Je suis d’autant plus ravie car cette lecture me donne envie de découvrir la littérature japonaise que je connais très peu. Je relirai cet auteur !
avatar
nouka2000
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1192
Age : 17
Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : je joue du violon / course à pied
Genre littéraire préféré : de tout !!!!
Date d'inscription : 24/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Higashino, Keigo] La maison où je suis mort autrefois

Message par Sharon le Sam 6 Aoû 2016 - 20:51

Mon avis :

Il est des romans policiers singuliers, qui défient les codes du genre. Les enquêteurs ? Un professeur, et son ancienne petite amie. Richement marié à un homme jamais là, mère d’une petite fille qu’elle maltraite.
L’enquête ? Partir à la recherche du passé de Sayaka, la jeune femme, qui n’a aucun souvenir avant ses cinq ans.
Le lieu ? Une maison où tout semble figé dans le temps. Une maison, c’est à dire un foyer pour une famille.
L’époque ? L’enquête ne durera en tout et pour tout que quelques jours, et elle nous plonge dans un passé vieux de vint-trois ans. A peu près l’époque où Sayaka a perdu la mémoire.
Ils ne sont que deux, ils sont confrontés à des êtres qui ont été présents dans ses lieux et dont ils doivent, à partir des objets, des livres et de leurs écrits, retracer le passé – jusqu’à leur départ. Il ne s’agit pas d’écrire un roman – paradoxe – il s’agit d’interpréter au plus juste les indices qui se présentent à eux, indices qui n’ont pas été laissés involontairement mais qui ont un sens évident pour ceux qui ont vécu ici.
Coupés du monde, seuls, Sayaka et son ami peuvent se livrer à l’introspection, sur leur passé, sur leur amour, sur leur présent – sur ce qui les a rapprochés, en fait, puis a entrainé leur rupture du fait de Sayaka. Le lecteur en apprend un peu sur le divorce au Japon, et sur l’adoption. Je ne parle pas du système juridique, plutôt de la manière dont ses événements sont vécus au sein de la société japonaise. Ils remettent aussi en cause, chacun à leur manière, les idées reçues au sujet de l’adoption, où tout se passe forcément bien pour les enfants, à tout point de vue, où les adoptants le font par amour, forcément. Ou comment pulvériser les idées reçues en quelques lignes. Sans oublier les livres qui expliquent comment bien élever son enfant et faire face à tous les problèmes, ou presque – le narrateur montre bien comment le mécanisme de la maltraitance peut se mettre en place, en dépit (ou à cause ?) de ces précieux conseils.
La maison où je suis mort autrefois va bien plus loin que les romans policiers qui reprennent trop souvent le même schéma (avec force hémoglobine). Pourtant, ce sont à des morts bien réels que nous sommes confrontés. Mort des liens familiaux, mort de la confiance qu’un enfant peut avoir en lui ou en ses proches, mort d’un amour aussi. Ce livre donne toute la place aux victimes et aux survivants, aux conséquences sur la durée. Un livre vraiment très intéressant.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7516
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Higashino, Keigo] La maison où je suis mort autrefois

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum