Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Calestrémé, Natacha] Le testament des abeilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quel est votre avis sur ce livre ?

25% 25% 
[ 1 ]
25% 25% 
[ 1 ]
25% 25% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
25% 25% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Calestrémé, Natacha] Le testament des abeilles

Message par shamash le Mer 2 Nov 2011 - 22:37



Le testament des abeilles
Natacha Calestrémé
Albin Michel ( 2 novembre 2011)
19 €


Présentation de l'éditeur

Brusquement pris de démence, un homme sans histoire massacre sa famille avant de se suicider ; les habitants d’un petit immeuble du XIIIe sont décimés par un mal inexplicable… En quelques jours, une véritable hécatombe s’est abattue sur Paris et 26 adultes et 15 enfants ont trouvé la mort. Aucun lien apparent entre ces drames, sauf peut-être le dessin d’une fleur de lotus (symbole de pureté), retrouvé chaque fois à proximité des lieux. Secte, terrorisme, sadique, rien ne semble coller… jusqu’à ce que le major Yoann Clivel découvre un texte prophétique, écrit quatre ans plus tôt par un certain « Moine aux abeilles » et annonçant l’arrivée d’un élu : « L’année 1 du deuxième millénaire,
l’enfant éclairé de réponses croisera l’ombre, en une folie meurtrière… ». Ce «testament» énigmatique servirait-il de fil conducteur à un hypothétique assassin ?


Mon avis:

La biosphère de notre planète est en danger, menacée par les hommes. Partant de ce constat, l’auteur a imaginé pour son premier roman, un polar/suspense remarquablement bien ficelé qui est aussi un plaidoyer sensible et émouvant en faveur de la nature et de la sauvegarde du vivant ainsi qu'une réflexion argumentée sur les liens entre l'homme et la nature.

Au centre de l’intrigue, un mystère scientifique non encore résolu, même si la recherche scientifique commence à converger vers des pistes sérieuses qui peuvent l’expliquer : la surmortalité des abeilles et leur fragilisation face aux dangers « ordinaires » qui les menacent.

L’auteur, qui est journaliste et réalisatrice, a enquêté sur le sujet et en a tiré un film documentaire diffusé sur France 5. Avec habileté, elle utilise le corpus scientifique réuni dans son documentaire (et sans doute après le documentaire) comme cœur de l’environnement scientifique de son roman.

L’indice le plus net de cette habileté et de la réussite du défi qu’elle s’est lancé, c’est que ce roman peut aussi bien toucher les lecteurs friands d’histoires policière bien ficelées et de suspense « tourne-page », que des lecteurs curieux d’esprit intéressés par la défense de l’environnement !

Au point de départ, une série de meurtres étranges dans Paris. Meurtres… ou suicides peut-être provoqués. Ces morts inexpliquées touchent une proportion anormale d’enfants très jeunes. Un enquêteur, le major Yoann Clivel, est chargé de la toute première enquête et soupçonne très vite les liens entre sa propre enquête et les suivantes, qui vont être confiés à la Crim’.

Pour ne pas être dessaisi de l’affaire, il n’en dira rien et va mener une enquête parallèle à celle de la Criminelle. Celle-ci va l’amener vers un texte écrit quelques années plus tôt par un personnage étrange, le « Moine aux abeilles », une sorte de testament ésotérique et mystérieux, qui semble jouer un rôle décisif dans ces morts étranges.

Avec un tel point de départ, le lecteur pourrait penser que le roman va verser dans le fantastique ou l’ésotérisme. En réalité, même si certains des personnages s’inscrivent dans un courant New Age et ont des pratiques parapsychologiques répandues dans certains milieux aspirant à une nouvelle spiritualité (magnétisme, voyance…), la part de rationalité dans l’enquête policière elle-même reste forte, aussi forte que la place accordée aux explications scientifiques portant sur les liens entre l’homme et la nature.

En dehors de ce support scientifique solide, les personnages sont un autre atout du livre. L’auteur a travaillé leur psychologie, réfléchi avec finesse aux rapports qui les lient, leur a donné une densité et une épaisseur qui accroche le lecteur à l’histoire et lui donne toute sa saveur. C’est le cas pour le personnage central du roman, Yoann Clivel.

Yoann, dont le père - séducteur impénitent - a été assassiné quand il était enfant, a conservé de celui-ci le désir impérieux de plaire aux femmes qu’il rencontre et de ne pas s’engager affectivement. Il est un coureur de jupons insatisfait de son propre comportement, que l’auteur nous rend attachant en nous laissant percevoir les fêlures qu’il porte en lui depuis l’enfance.

C’est aussi le cas pour les autres personnages, comme celui d’Alisha, séduisante jeune femme rencontrée par Yoann dans le cours de l’enquête, qui va être son initiatrice sur les questions d’environnement en lui donnant des pistes sur les mécanismes subtils régissant les rapports entre l’homme et la nature. Mais qui est vraiment Alisha ? Un simple élément de la recherche de Yoann, qui permettra à celui-ci d’approcher la solution de l’énigme ? Est-elle impliquée elle-même dans le drame, et si oui, de quelle façon ? La relation amoureuse qui se développe entre les deux personnages rend plus aigüe encore cette interrogation et participe du suspense si bien créé par l’auteur.

L’écriture de Natacha Calestrémé est un autre atout pour le roman. Elle est fluide, précise et s’adapte parfaitement à son récit. Natacha Calestrémé a le sens du détail qui rend une scène crédible et permet de la visualiser, comme en témoignent les premières lignes du prologue :

« Des troncs calcinés témoignent d’une forêt autrefois dense. De rares branches, lisses, nues, tordues comme par une souffrance, pointent vers le sol et observent avec regret des broussailles devenues légion. La terre est craquelée, aride, trop éloignée du Rio Grande pour bénéficier de ses bienfaits. Seul le bourdonnement de milliers d’insectes annoncent que la vie est là. (…) ».

L’intrigue, suffisamment complexe pour être un des points d’accrochage fort pour le lecteur, est dévoilée par couches successives et menée avec habileté et avec un crescendo bienvenu jusqu’à l’apogée finale.

S’il y a du suspense dans le livre, il est moins un thriller qu’une enquête policière classique dans laquelle la colonne vertébrale serait constituée par une info scientifique solide. Une sorte de « nom de la rose » qui aurait remplacé le moyen-âge par l’époque contemporaine, les hérésies par le processus d’agression contre la nature et la religion par un composé de science et de New Age mêlés.

Un remarquable premier roman donc, aussi plaisant à lire qu’il est stimulant pour l’esprit, un auteur à suivre, dont j’attends le deuxième roman avec beaucoup d’intérêt !




Dernière édition par shamash le Jeu 3 Nov 2011 - 6:34, édité 2 fois
avatar
shamash
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 106
Age : 14
Localisation : Cévennes
Emploi/loisirs : jeu d'échecs, écriture, astronomie, chasser les souris, grimper aux arbres
Genre littéraire préféré : romans, avec un goût particulier pour les polars
Date d'inscription : 23/05/2010

http://www.un-polar.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Calestrémé, Natacha] Le testament des abeilles

Message par Sara2a le Mer 2 Nov 2011 - 23:35

Un ensemble bien tentant et pour le moins original, titre noté , merci pour cet avis.
avatar
Sara2a
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3057
Age : 47
Localisation : Porto-Vecchio
Genre littéraire préféré : Thrillers, fantastiques et un peu de tout ce qui peut me tomber sous les yeux .
Date d'inscription : 24/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Calestrémé, Natacha] Le testament des abeilles

Message par mariejo le Jeu 3 Nov 2011 - 1:08

Avec ta critique, l'intrigue et le fond du sujet me semble fort intéressant et surtout original. Je me le le note sur mon cahier LAL. Very Happy
avatar
mariejo
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1297
Age : 59
Localisation : Bretagne Morbihan
Emploi/loisirs : Lecture, tricot, broderie
Genre littéraire préféré : Historique, Fantasy/Fantastique, romans
Date d'inscription : 10/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Calestrémé, Natacha] Le testament des abeilles

Message par kély le Jeu 3 Nov 2011 - 2:23

Idem pour moi Shamash, merci pour cette belle critique... Evidemment, le titre est noté Very Happy
avatar
kély
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2462
Localisation : marseille
Genre littéraire préféré : Tous à priori. Je lis autant que mon emploi du temps me le permet. Je lis aussi beaucoup d'articles de presse magazine sur les sujets d'actualités (économie, société, religion, politique..). Très heureuse donc de faire partie de cette communauté de lecture, et espère pouvoir apporter ma contribution à chacune et chacun. Cordialement à tous.
Date d'inscription : 03/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Calestrémé, Natacha] Le testament des abeilles

Message par shamash le Mar 8 Nov 2011 - 17:11

Voici un entretien avec Natacha Calestrémé qui vous permettra de mieux la connaître. Cet entretien est suivi de ses réponses au célèbre questionnaire de Proust.
avatar
shamash
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 106
Age : 14
Localisation : Cévennes
Emploi/loisirs : jeu d'échecs, écriture, astronomie, chasser les souris, grimper aux arbres
Genre littéraire préféré : romans, avec un goût particulier pour les polars
Date d'inscription : 23/05/2010

http://www.un-polar.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Calestrémé, Natacha] Le testament des abeilles

Message par Piou Piou le Jeu 10 Nov 2011 - 15:49

Je me le note également.
avatar
Piou Piou
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2089
Age : 32
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : littérature, musique, cinéma, voyager, dormir
Genre littéraire préféré : fantastique, thrillers, aventure, historique, romance
Date d'inscription : 29/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Calestrémé, Natacha] Le testament des abeilles

Message par Cassiopée le Jeu 19 Jan 2012 - 23:02

Mon avis :

Umberto Eco a utilisé le pendule de Foucault, Dan Brown, la Cène, Natacha Calestrémé, elle, se sert de Terminator … Quoi ? Un film de science fiction dans un roman policier ?
Non, Terminator, l’autre ….
Les technologies, surnommées « terminator », sont des technologies utilisées pour restreindre la réutilisation de plantes génétiquement modifiées, en rendant les graines de seconde génération stériles.

A partir de cette donnée scientifique, elle va construire une intrigue haletante oscillant entre enquête policière et plaidoyer pour la planète, assortis de quelques excellentes réflexions sur le rapport de l’homme à la nature.

Bien documentée, elle sait nous intriguer et nous attirer dans la toile de son histoire, nous poussant tour à tour à nous intéresser aux personnages, aux abeilles, aux plantes, à la nature, aux prophéties, à l’Homme … obligeant les curieuses, comme moi à aller plus loin pour essayer de se renseigner à leur tour, pour voir si, finalement, ce qui est évoqué ne contient pas une part de vérité, même toute petite ….

Le récit est varié, alternant les passages où le personnage principal (un enquêteur : Clivel) s’exprime en s’adressant de temps à autre aux lecteurs (« à vous, je peux le dire … ») avec ceux, plus rares qui sont en mode narratif à la troisième personne. Les apports scientifiques sont très astucieusement intégrés à l’intrigue sans que jamais cela ne passe pour une démonstration ou un savoir que l’on veut absolument glisser dans le texte.
La personnalité des protagonistes est fouillée, recherchée. Les indices permettant de mieux les appréhender, distillés petit à petit. L’auteur ne s’appesantit pas sur tel ou tel trait de caractère mais fournit une étude de chacun approfondie, assez complète et intéressante nous permettant de comprendre non seulement le comportement des personnages mais aussi leur évolution dans la vie.

L’écriture est de qualité, d’autant plus travaillée que, dans le roman, c’est un homme qui s’exprime et que l’intrigue est écrite par une femme. Natacha Calestrémé a su faire face à cette difficulté avec brio et s’est parfaitement glissée dans la peau de Clivel.
Les phrases sont bien construites, certaines, très courtes, soient dépourvues de verbes, le plus souvent pour insister sur une vérité biologique.
« Chacune des branches avait son propre génome. Un être pluriel. »
Les descriptions sont très visuelles et bien menées, nous permettant d’imaginer sans peine les scènes évoquées.
Le vocabulaire plus scientifique ne fait jamais dans l’étalage et de ce fait le propos reste captivant sans lasser.

Un des personnages principaux de ce livre est donc Clivel. Un policier très humain, pas du tout irréprochable (chez certains, c’est l’appel de la chair …. chez lui, c’est celui du grain de peau …), tenace, prêt à tricher un peu pour obtenir de quoi avancer dans ses recherches (en prenant des risques), n’ayant, malheureusement pas réglé ses comptes avec un passé qui lui semble lourd à porter, ne sachant pas toujours ce qu’il veut vraiment. Un homme qui se cherche, qui cherche … Un homme attachant, tant il pourrait être un de nos familiers …

Il y a aussi cet homme de l’ombre qui apparaît peu, communiquant avec un thérapeute consultant par internet. Cet individu est un mystère, il se dévoile à peine un peu plus à chaque entretien « en ligne » nous laissant sur notre « faim » et faisant planer un sentiment de malaise … J’aurais souhaité que ces « causeries » soient plus nombreuses mais peut-être était-ce suffisant pour maintenir mon esprit en alerte à chacune des interviews ? Qui sait, trop m’aurait peut-être lassée ?

Il ne faut pas que le côté « sciences et nature » vous rebute et que vous ne tentiez pas l’expérience de lire cet opus. Au contraire, c’est une réelle découverte. Tout est dosé avec habileté pour que les amateurs de romans policiers restent « pris » dans les tenailles de l’intrigue et que ceux qui auraient été intrigués par le titre s’y retrouvent aussi …..
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8805
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Calestrémé, Natacha] Le testament des abeilles

Message par Saphyr le Sam 21 Jan 2012 - 18:02

Mmmmm, je n'avais pas vu cette critique...
Me voilà alléchée, merci Shamash, merci Cassiopée Smile.
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 37
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Calestrémé, Natacha] Le testament des abeilles

Message par la grande astrance le Lun 27 Aoû 2012 - 14:39

on a lu le même ???


j'ai lu le testament dans le cadre du prix " gouttes de sang d'encre " de Vienne ( Isère) qui donne aux lecteurs ( pour moi avec la médiathèque de ma commune) la possibilité d'élire un roman parmi une sélection de 5 titres.
BOF
l'histoire surfe sur les vagues "nouvelles technologies" et "écolo" çà attire mais pour ce qui est du fond, du fin mot de l'intrigue çà ne tient pas
je n'ai pas cru une seconde aux rebondissements il est mort/non pas lui .... la thérapie par internet est un peu ridicule et le personnage du "serial killer" est tout ce qu'il y a de plus improbable, de même que ses complices
du coup je suis restée sur ma faim
quand au style , l'alternance des voix ( le personnage principal et le narrateur) j'ai trouvé cela un peu maladroit ....
je lis en ce moment et dans le même contexte Arab Jazz de Karim MISKE chez Viviane Hamy j'accroche bien et je me risquerai bien à faire une petite présentation !
dans la sélection ily a aussi

Casanova et la femme sans visage d'Olivier Barde-Cabuçon chez Actes Sud -pas fini/pas aimé du tout !!!
Mapuche de Caryl Férey chez Gallimard. pareil

me restera à découvrir :Du son sur les murs de Frantz Delplanque chez Seuil

à suivre donc

avatar
la grande astrance
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 342
Age : 60
Localisation : isere
Emploi/loisirs : psychomotricienne //le scrabble en ligne- astrance chez Word Biz
Genre littéraire préféré : les auteurs nordiques surtout les policiers
Date d'inscription : 15/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Calestrémé, Natacha] Le testament des abeilles

Message par Yunali le Mar 2 Oct 2012 - 16:23

Mon avis:
Le thème du livre m’intriguait : se pourrait-il qu’on ait des abeilles tueuses pas loin de nous et qui veulent nous laisser un message ?
Il y a en effet des meurtres étranges qui ont lieu en région parisienne. Le major Clivel fait partie de la police judiciaire et il se retrouve à enquêter sur le meurtre peu banal d’une famille : un père aurait tué et sa fille de 6 ans avant de se suicider curieusement.
En « compétition » avec la brigade criminelle qui enquête sur d’autres meurtres tout aussi étranges, le major va néanmoins trouver des similitudes et poursuivre l’enquête plus ou moins officiellement.

Il y a un peu de tout dans ce roman : des meurtres, un flic dont le père a été assassiné quand il avait 6 ans, de l’amour, un côté scientifique, un côté mystérieux (voire mystique)…
Si j’étais intriguée je suis quand même un peu déçue car j’espérais un côté plus « thriller », avec plus de meurtres, et le côté scientifique m’a un peu lassée à force, et j’avais l’impression de lire et relire les mêmes explications.

Globalement j’ai quand même assez aimé, et notamment le personnage de Nathan, très attachant.

Un regret quand même :
Spoiler:
ne pas savoir avec certitude qui est l’assassin du père de Clivel, car ça paraissait tellement important au début de l’histoire que je m’attendais à ce que la découverte de l’assassin fasse « avancer » le personnage de Clivel.

NB : je pense qu’il vaut mieux ne pas être rebuté par le thème des guérisseurs et tout ce qui n’est pas purement scientifique pour apprécier la lecture.

Ma note: 3 /5 Smile
avatar
Yunali
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1170
Age : 33
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 18/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Calestrémé, Natacha] Le testament des abeilles

Message par apm le Sam 29 Déc 2012 - 23:13

Une intrigue intéressante, du suspense, un brin de paranormal et un sujet bien actuel : notre environnement. Bien des ingrédients pour un bon moment de lecture.
avatar
apm
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 566
Age : 55
Localisation : Aquitaine
Date d'inscription : 11/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Calestrémé, Natacha] Le testament des abeilles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum