Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Goolrick, Robert] Féroces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur ce livre :

50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Goolrick, Robert] Féroces

Message par ghost le Jeu 10 Nov 2011 - 15:25

Féroces

Auteur: Robert Goolrick.
Edition: Anne Carrière, roman broché.
Nombre de pages: 255.
Genre littéraire : roman.

Quatrième de couverture:
Les Goolrick étaient des princes.Et tout le monde voulait leur ressembler.
C'étaient les années 50, les femmes se faisaient des coiffures sophistiquées, elles portaient des robes de taffetas ou de soie, des gants et des chapeaux, et elles avaient de l'esprit.
Les hommes préparaient des cocktails, des Gimlet, des Manhattan, des Gibson, des Singapore Sling, c'était la seule chose qu'ils prenaient au sérieux. Dans cette petite ville de Virginie, on avait vraiment de la classe, d'ailleurs on trouvait son style en lisant le New Yorker.
Chez les Goolrick , il y avait trois enfants , tous brillants.
Et une seule loi: on ne parle jamais à l'extérieur de ce qui se passe à la maison; à la maison il y avait des secrets.Les goolrick étaient féroces.


Mon appréciation:
Il s'agit d'un récit de Robert Goolrick , un des fils de cette famille.Récit triste, angoissant , déprimant.
C'est l'histoire d'une famille à l'apparence heureuse et gaie entourée de bonheur et de joie de vivre.Mais ce n'est que superficiel, une large plaie rend cette famille différente. Une plaie béante que va dénoncer le fils à travers les mots( un livre) malgré l'interdiction de parler hors des murs de la maison.

A travers les vicissitudes de ce jeune homme , malheureux, qui veut mourir mais surtout dénoncer nous partageons la vie de cette famille où l'alcool, le suicide, les mutilations sont monnaie courante.
La chute est surprenante...
Si ce livre était une couleur ce serait le rouge!
Si ce livre était une saison ce serait l'automne!
Si ce livre était une fête ce serait Halloween!

Bon niveau de langage, le rythme est moyen, alternance entre le passé et le présent.
S'il fallait trouver un nouveau titre ce serait: "Omertà".


Ma note: 3,5/5

scratch [img][/img]


Dernière édition par PetitePrincesse le Jeu 10 Nov 2011 - 22:44, édité 1 fois (Raison : titre + sondage)
avatar
ghost
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 426
Age : 46
Localisation : le paradis sur terre!
Emploi/loisirs : lire, mes animaux! la mer!!
Genre littéraire préféré : policiers, romans
Date d'inscription : 21/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Goolrick, Robert] Féroces

Message par lalyre le Jeu 27 Sep 2012 - 19:57

Féroces
Robert Goolrick
Pocket avril 2012

Mon avis
Oui ils étaient des princes ou plutôt c’est ce que les parents laissaient croire. Mais Robert Gooldrick nous dévoile l’envers du décor, il nous parle de son enfance, de ses parents un peu toqués, de sa mère très jolie aimant exhiber bijoux et pacotilles lors de leurs bamboches avec des gens comme eux, de son père qui lui a confisqué son enfance sous les yeux de sa mère, une enfance atroce, ses parents le punissant pour le crime qu’ils commirent sur lui. Je ne peux qu’être bouleversée par la sincérité brutale, la confession brutale du narrateur, sans doute nécessaire pour lui. Cependant au fil des pages, il me paraît de plus en plus proche, racontant d’une façon de plus en plus intime avec une écriture simple, toujours plus belle et sobre qui devient très vite amère et toujours plus noire. Je ne m’étonne aucunement que cet homme qui a survécu à des overdoses et maintes mutilations soit devenu un homme torturé et je souhaite vivement que ce roman éblouissant lui apporte enfin la paix. 5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5842
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum