Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Hetley, James A.] Le royaume de l'été

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le royaume de l'été

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Hetley, James A.] Le royaume de l'été

Message par Pinky le Dim 8 Jan 2012 - 14:06

LE ROYAUME DE L’ÉTÉ



Fantasy urbaine

375 pages édité chez Mnémos en 2004, édité chez Pocket SF

Résumé

A 28 ans, Maureen mène une vie de paumée à Naskeag Falls, Maine... Jusqu'à sa rencontre par un soir d'hiver glacial avec un spectre terrifiant et un chevalier blanc hirsute surgi de nulle part. Héritière d'un monde caché, elle commence alors à entrevoir le pouvoir qui est en elle et l'univers magique auquel elle appartient : le Royaume de l'été éternel, peuplé par les descendants de Merlin et Mordred, et déchiré par des guerres sanglantes.
Là-bas, une femme qui porte le Pouvoir et le Sang des Anciens est l'objet de toutes les convoitises... ou une menace à détruire.

Camelot n'existe plus.
Arthur est mort. La Loi est morte.
Le Pouvoir règne.

Le Royaume de l'été associe la puissance évocatrice des légendes celtiques et l'âpreté du thriller contemporain pour produire un hybride redoutablement efficace empruntant aux plus grands noms de la fantasy, comme Zelazny ou Gaiman. Vétéran du Vietnam, James A. Hetley vit actuellement dans le Maine et a exercé divers métiers avant d'écrire Le Royaume de l'été, salué unanimement par le public et la critique.

Mon ressenti

Un livre vite lu et vite oublié pour moi : j’ai trouvé les personnages un peu trop caricaturaux, un peu trop convenu… bref les gentils sont très gentils et les méchants très très méchants (cela me rappelle quelque chose… ! il y a aussi des scènes de torture que j’ai sauté allégrement !). Cependant, cela reste sympathique, c’est de l’urbaine fantasy.
Pourtant tout y est, l’auteur ne lésine pas sur les clins d’œil : le petit groupe de copains fans de folk-rock, les larges emprunts au celtisme, les rapports avec les mythes arthuriens, la relecture des légendes féeriques anglo-saxonnes, les protagonistes coincés entre monde réel et monde magique, le romantisme et les envolées gothiques… mais cela ne m’a captivé. La fin se dessine comme le nez au milieu de la figure…

A vous de voir, attention à ne pas mettre entre toutes les mains du fait de la violence de certaines scènes…
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5886
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum