Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Winckler, Martin] La vacation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "La vacation" ?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Winckler, Martin] La vacation

Message par virgule le Mar 17 Jan 2012 - 12:51



La vacation

Auteur : Martin Winckler
Edition : J'ai lu
Date de parution : Octobre 1998
Nombre de pages : 255


Quatrième de couverture :

Chaque mardi après-midi, Bruno Sachs, médecin généraliste, quitte son cabinet pour se rendre à l'hôpital. Là, il pratique des avortements. Apparemment, cette activité est routinière : Bruno reçoit les femmes qui demandent une IVG, retourne les voir dans la chambre où elles se reposent, rencontre d'autres patientes en consultation puis regagne son cabinet.
Mais sous l'apparence glacée de ces rituels, Bruno n'est pas indemne de la souffrance des femmes, de leurs silences, de leurs culpabilités, des violences familiales, conjugales, sociales et parfois médicales qu'il devine derrière leur décision. S'il ne remet jamais en question le droit de choisir, il souffre lui aussi du silence qui masque la réalité : une IVG, ce n'est jamais « banal » ; une IVG, ça fait souffrir tout le monde – les soignants comme les femmes. Au fil des mois, chargé du poids toujours plus grand des histoires dont il est témoin, Bruno tente de transcrire ce qu'il a vu, entendu et ressenti, et d'en faire un livre.

Martin Winckler
Médecin, il a obtenu le prix Inter 98 pour La maladie de Sachs qui est immédiatement devenu un phénomène d'édition. La vacation est son premier roman.


Mon appréciation :

Le début du livre décrit geste par geste la vacation réalisée par le médecin, avec une précision toute médicale. On est plus proche du documentaire que du roman, tant les détails sont minutieusement rendus. La suite du roman reprend cette trame initiale en y intégrant les pensées du Dr Sachs, ses doutes, ses sentiments (de colère, parfois).
La lecture devient plus difficile car l'auteur écrit en coupant certains mots, en limitant la ponctuation...
Ce style d'écriture, très particulier, m'a déplu et j'ai dû m'accrocher pour terminer certains passages qui me semblaient trop « fouillis ».

En revanche, j'ai aimé ces rencontres avec les « dames » qui viennent dans le service, leurs histoires, leurs excuses, leurs silences, leur relation avec le médecin.
Autant de parcours différents, de douleurs particulières, de drames parfois, qui racontent une histoire générale, celle de l'avortement.

J'ai attendu d'avoir lu La maladie de Sachs, succès public du même auteur, pour poster cette critique. Je voulais voir si le style d'écriture était le même.
En réalité, les deux livres sont très différents.
La vacation est un roman plus « brut », moins construit, avec un style plus « brouillon ».
Mais il n'y a qu'un seul narrateur, un lieu principal (l'hôpital) et un sujet unique (l'avortement), ce qui rend ce livre plus accessible que La maladie de Sachs, selon moi.


Ma note : 6/10
avatar
virgule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2458
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Winckler, Martin] La vacation

Message par Algue le Mer 24 Aoû 2016 - 13:07

Tout à fait d'accord avec Virgule : j'ai beaucoup aimé l'aspect humain de ce livre, la bienveillance et le respect que l'auteur et le personnage portent aux patientes; mais alors l'écriture ... Même si je trouvais que la forme n'était pas le point fort du Chœur des femmes (ce qui ne m'a pas empêchée de beaucoup l'aimer), je dois admettre que Martin Winckler a pourtant fait des progrès depuis La vacation, qui est son premier roman. Dans les deux cas je trouve que le propos mérite qu'on lise jusqu'au bout, même sans apprécier la plume de l'auteur.

Algue
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 269
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 31/08/2012

http://algue.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum