Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Sepetys, Ruta] Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Sepety, Ruta] Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

42% 42% 
[ 5 ]
50% 50% 
[ 6 ]
8% 8% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 12

[Sepetys, Ruta] Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

Message par Géraldine le Dim 22 Jan 2012 - 14:29



Titre : Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre
Auteur : Sepetys, Ruta
Editeur : Gallimard
Date d'édition : 2010
Collection : Scripto

Quatrième de couverture :

Lina est une jeune Lituanienne comme tant d'autres. Très douée pour le dessin, elle va intégrer une école d'art. Mais une nuit de juin 1941, des gardes soviétiques l'arrachent à son foyer. Elle est déportée en Sibérie avec sa mère et son petit frère, Jonas, au terme d'un terrible voyage. Dans ce désert gelé, il faut lutter pour survivre dans les conditions les plus cruelles qui soient. Mais Lina tient bon, portée par l'amour des siens et son audace d'adolescente. Dans le camp, Andrius, dix-sept ans, affiche la même combativité qu'elle... Le récit de Lina vous coupera le souffle. Vous n'aurez qu'une envie : faire partager cette histoire aussi terrible qu'exemplaire, qui irradie d'amour et d'espérance. Déjà un classique dans de nombreux pays.

Mon avis :
Je suis sortie bouleversée de ce roman qui s'adresse à des adolescents à partir de 14 ou 15 ans mais aussi à tous les adultes qui veulent se souvenir et se rappeler ce qu'ont subit de nombreux peuples durant l'affreuse dictature de Staline.
Ce n'est pas pour rien que ce roman a reçu le prix du meilleur roman jeunesse pour l'année 2011 , décerné par la revue "Lire".
Sous prétexte d'être des traitres à la patrie et parce que Staline a profité de la guerre pour annexer les pays baltes qui après sa dictature ont disparu de la carte (avant d'être réintégrés dans leur dignité et leur indépendance seulement en 1991), Lina, son frère Jonas et ses parents sont embarqués au milieu de la nuit avec d'autres intellectuels pour le goulag en Sibérie ; après un voyage long et douloureux enfermés (comme les juifs par les nazis) dans des trains à bestiaux, ils doivent trimer dans des conditions épouvantables dans des kolkozes.
Ils vont donc devoir survivre au froid, la faim, la torture physique et morale, la maladie et la mort ;
Malgré tout ça, grâce à l'amour de sa mère et de son frère, grâce à l'espoir de retrouver son père, grâce à ses dessins qui lui permettent de s'évader et de coucher ses sentiments et sa colère sur le papier, Lina va résister !
Il y a vraiment des moments intenses d'émotion quand par exemple, chacun se retrouve pour partager la communion de noël et le fait d'être ensemble malgré l'horreur de la situation !

Pour compléter la lecture , je vous mets un lien vers une interview de l'auteur qui est elle-même petite fille de rescapés du goulags, réfugiés aux Etats-Unis !
http://onlitplusfort.skyrock.com/3049356719-Ce-qu-ils-n-ont-pas-pu-nous-prendre-meilleur-roman-jeunesse-de-l-annee.html

C'est vraiment un livre que je vous conseille et dont on ne sort pas indemne !

Ma note : 10/10.
avatar
Géraldine
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1601
Age : 49
Localisation : Ain
Emploi/loisirs : Documentaliste en collège /Cinéma, lecture, équitation
Genre littéraire préféré : Saga, policier, historique, contemporain, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 02/05/2010

http://meslecturescoupsdecoeur.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sepetys, Ruta] Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

Message par creuse le Mar 4 Sep 2012 - 18:34

merci Géraldine,
Géraldine a écrit
dont on ne sort pas indemne "


Sans aucun doute, on reste marqué, un livre que je n'oublierai pas.

Je l'ai lu dans la cadre du challenge. J'adhère entièrement à ton avis sur ce livre poignant, qui nous replonge dans l'horreur de la déportation, la vie dans les camps surnommés ici "koulag".

Ce roman est un hymne à l'amour, à l'entraide, au refus de céder à la force aveugle, à la lâcheté, c'est du moins ce que je préfère retenir plutôt que ma première impression de désespoir en retrouvant les mêmes scénes, la même cruauté, la même sauvagerie que lors des déportations des juifs !
avatar
creuse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2435
Age : 68
Localisation : berry
Genre littéraire préféré : Classiques ,Romans historiques, régionaux, contemporains ,littérature de jeunesse
Date d'inscription : 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sepetys, Ruta] Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

Message par Sakura (Kynicky) le Dim 28 Oct 2012 - 13:53

Je l'ai en attente de lecture dans le cadre du challenge.
avatar
Sakura (Kynicky)
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 569
Age : 51
Localisation : 54
Emploi/loisirs : Assistante adm et com
Genre littéraire préféré : Tout sauf Bd, fantasy, historique, horreur, manga)
Date d'inscription : 27/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sepetys, Ruta] Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

Message par Capsule le Lun 12 Nov 2012 - 22:56

Lu dans le cadre du challenge 2012-2013. J'ai beaucoup apprécié ce livre, écrit comme un roman, mais basé sur des faits réels, à partir de sérieuses recherches de l'auteur, pendant plusieurs années, témoignages, archives, voyages sur place, etc ...
Je n'ai jamais eu la sensation de lire un ouvrage destiné à de jeunes lecteurs, les descriptions, les détails, les dialogues, tout le contexte social de l'époque m'ont heurtée de plein fouet.
Je me suis crue, moi aussi, déportée en Sibérie, j'ai souffert avec eux, j'ai été émue par la persistance de l'amour si fort que cette femme pouvait donner autour d'elle, au milieu d'un dénuement total, allant jusqu'à se laisser mourir de faim pour pouvoir les nourrir...
avatar
Capsule
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 467
Age : 50
Localisation : France
Genre littéraire préféré : Je suis ouverte à tous les styles, à petits pas vers les thrillers ...
Date d'inscription : 31/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sepetys, Ruta] Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

Message par Sakura (Kynicky) le Lun 12 Nov 2012 - 23:02

Je l'ai à lire pour mon challenge.... Je pense que c'est un très beau livre.
avatar
Sakura (Kynicky)
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 569
Age : 51
Localisation : 54
Emploi/loisirs : Assistante adm et com
Genre littéraire préféré : Tout sauf Bd, fantasy, historique, horreur, manga)
Date d'inscription : 27/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sepetys, Ruta] Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

Message par Capsule le Lun 12 Nov 2012 - 23:06

oui, je l'ai dévoré en un rien de temps, les personnages sont poignants, leur histoire est tellement dure, tellement insupportable ... je me suis surprise plusieurs fois à me rassurer en me disant que si la personne qui raconte l'histoire, a pu le faire, c'est qu'elle avait dû finir par s'en sortir ... c'est dire à quel point le récit est réaliste ...
avatar
Capsule
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 467
Age : 50
Localisation : France
Genre littéraire préféré : Je suis ouverte à tous les styles, à petits pas vers les thrillers ...
Date d'inscription : 31/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sepetys, Ruta] Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

Message par kitsune le Dim 18 Nov 2012 - 21:02

Je l'ai lu récemment et je l'ai beaucoup apprécié.
C'est un livre qui est très prenant malgré l'histoire qui y est raconté.
avatar
kitsune
Nouveau membre
Nouveau membre

Féminin
Nombre de messages : 5
Localisation : France
Date d'inscription : 15/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sepetys, Ruta] Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

Message par Saphyr le Dim 3 Mar 2013 - 16:33

Lu dans le cadre de mon Challenge Partage Lecture 2012-2013

Mon avis :

Une lecture à la fois édifiante et plaisante, avec une narration élégante et bien construite, pour un sujet difficile.
Le personnage de Lina est attachant même si je ne l’ai pas trouvé très crédible. Son destin l’est, bien évidemment, puisqu’il a été le lot de nombreux déportés du régime stalinien, mais j’ai trouvé que son caractère manquait de cohérence. Cela n’empêche pas le récit d’être à la fois poignant et pudique, grâce à des descriptions sans complaisance mais sans trop de détails des horreurs du goulag.

Peut-être un peu trop édulcoré pour une lecture adulte, le style convient parfaitement à un roman jeunesse, pour faire découvrir une réalité historique longtemps passée sous silence.
Ma note : 7/10
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 38
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sepetys, Ruta] Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

Message par lili78 le Dim 3 Mar 2013 - 16:42

Je me le note, merci à tous pour vos avis.
avatar
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2222
Age : 45
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sepetys, Ruta] Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

Message par Lilo85 le Lun 18 Mar 2013 - 0:00

Lu dans le cadre du Challenge Partage Lecture 2012/2013

Comme le disait Géraldine,
on n'en sort pas indemne

Ce livre est bouleversant de plusieurs points de vue. On y découvre l'histoire d'une jeune fille lituanienne déportée sous le régime de Staline. J'avoue... j'ai 27 ans, fait des études universitaires et je n'avais auparavant jamais entendu parlé de ce que Staline avait fait vivre aux pays baltes durant la guerre. J'ai lu un très grand nombre de livre qui traitaient des déportations de juifs et j'avoue qu'il m'est totalement inconcevable de penser que ça a pu se passer chez nous, il n'y a pas si longtemps, et que certaines personnes osent le nier! ça me scandalise!!!

Mais revenons à l'histoire de Lina. Malgré toutes les horreurs qu'elle traverse, on parvient à voir l'espoir de revoir son pays et sa volonté de résister

Spoiler:
Comme lorsque Lina voit au loin le soleil se lever après l'hiver et la nuit arctique

La manière dont ce livre est écrit, parfois, j'avais l'impression de pouvoir voir les dessins de Lina en fermant les paupières. Ce livre m'a emporté avec Lina, Jonas, Elena et les autres, ...

Un livre à lire et à ne pas oublier!




_________________
Lecture en cours :  study  Garth Risk Hallberg - City on Fire study
                                                                         
avatar
Lilo85
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 2114
Age : 31
Localisation : Au milieu des montagnes
Emploi/loisirs : Juriste
Genre littéraire préféré : Tout et même plus... Je me laisse surprendre !
Date d'inscription : 22/05/2012

http://m-selle-lit.blogspot.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sepetys, Ruta] Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

Message par alexielle63 le Jeu 9 Mai 2013 - 13:44

Mon avis :
Un roman jeunesse avec un fonds historique dont on parle peu : il s’agit de l’invasion des pays baltes et plus particulièrement de la Lituanie par l’URSS et de la déportation des habitants jugés les plus dangereux pour le régime dans des camps de travail en Sibérie (intellectuels, avocats, militaires) et de leur famille. C’est ainsi que Lina, presque 16 ans, Jonas, son petit frère et leur mère, Elena, se retrouvent dans des wagons à bestiaux en partance pour le camp de travail de l’Altaï. J’ai beaucoup aimé l’aspect historique dont on parle beaucoup moins que la déportation des juifs et leur élimination par Hitler alors qu’elles ont eu lieu dans le même temps. D’ailleurs, on découvre ici la situation du point de vue des Lithuaniens, leur espoir en voyant Hitler envahir leur pays et leur attente de le voir venir à leur secours. Ça fait froid dans le dos quand on a le recul que l’on peut avoir aujourd’hui sur la situation. Au départ, j’ai volontairement pris de la distance avec ce que je lisais, par peur de ce qui pouvait arriver aux personnages mais autant le dire tout de suite : ce fut un total échec ! Il est impossible de rester neutres ou indifférents devant leurs souffrances et devant les brimades et maltraitances du NKVD. Je me suis beaucoup attachée à Elena, le pilier de la communauté, son âme et son cœur, celle qui sait redonner courage à tous, qui les fait tenir et veille à la bonne santé et au bien-être de tous ceux qui l’entourent, ses enfants mais aussi ceux ayant fait le voyage avec elle dans le wagon : Melle Grybas, M. Stalas, le grincheux qui lui, vient plomber le moral de tous, Andrius, Mme Arvydas, Mme Rimas… En revanche, j’ai eu parfois du mal avec Lina : j’aime son côté effronté, volontaire, sa force de caractère mais j’ai souvent eu l’impression qu’elle n’avait pas bien saisi la situation, qu’elle était totalement inconsciente du danger qu’elle encourt et qu’elle faisait encourir aux autres. Son petit frère semble beaucoup plus mûr qu’elle sur ce point-là et j’ai eu du mal à lui donner 16 ans bien des fois ! En résumé, j’ai beaucoup aimé ma lecture et il aurait pu s’agir d’un coup de cœur si je n’avais pas pris autant de recul au départ (bien qu’ensuite, je me sois complétement immergée dans ma lecture) et aussi n’était l'épilogue qui m’a laissée sur ma faim : déjà, le narrateur n’est plus Lina mais un narrateur extérieur d’où une certaine mise à distance du lecteur et ensuite, je trouve qu’il ne répond pas à toutes les questions que l’on peut se poser au cours du récit : j’aurais aimé revoir Lina, Andrius et Jonas dans leur vie actuelle,
Spoiler:
savoir ce qu’étaient devenus leur père (dont on n’est pas sûr s’il est mort ou pas), Joana et sa famille sachant que la situation en Allemagne, le pays où ils ont fui n’était guère mieux, savoir aussi ce que sont devenus les autres déportés comme Mme Rimas, M. Stalas… On passe beaucoup de temps avec eux et on les quitte très (trop) abruptement à mon goût.


Dernière édition par alexielle63 le Dim 10 Avr 2016 - 12:45, édité 1 fois
avatar
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6761
Age : 35
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sepetys, Ruta] Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

Message par Piplo le Mer 29 Mai 2013 - 11:57

J'ai été surprise par ce roman.
Je ne peux pas dire que j'ignorais les actes de Staline mais je ne pensais pas être passée à ce point à côté d'une partie de l'Histoire.
On est témoin de la déportation de Lina, de sa famille, et de wagons entiers de Lituaniens par la police soviétique au fin fond de la Sibérie, vers des camps de travail, des camps de mort, des camps de l'oubli... Ils se lient avec leurs camarades d'infortune et deviennent solidaires malgré tout ce qui les oppose. On oublie parfois à quel point Lina est jeune et combien son frère est tout petit. Andrius va leur insuffler un peu d'amour, d'amitié, de vie. Leur mère tient bon, garde espoir et se bat pour eux, mais leur voyage n'est pas terminé, il est possible d'aller encore plus loin, là où il fait encore plus froid...

J'ai trouvé ce roman poignant car au milieu de la peur, de la détresse, on sent l'espoir et l'envie de vivre, de croire. Ainsi l'hymne Lituanien, le chant des hommes au départ de leur train, ou certains rires en plein désarroi m'ont bouleversée.
J'ai beaucoup apprécié la façon dont le récit est entrecoupé de souvenirs, un mot, une odeur, une sensation dans le présent et c'est une série d'images qui reviennent à Lina.

Ce roman n'est pas tant sur le devoir de mémoire des atrocités subies par tous ces peuples, c'est un appel à ne pas oublier ce qu'on devrait ne jamais pouvoir nous prendre. Un appel à résister à ces tentatives de déshumanisation, ou comment les liens, l'espoir, l'art, et les souvenirs peuvent nous raccrocher à la vie.
avatar
Piplo
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 143
Age : 38
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sepetys, Ruta] Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

Message par yaki le Sam 9 Avr 2016 - 17:22

Une nuit de 1941, une jeune Lituanienne de 15 ans, Lina, sa mère, Elena, et son frère, Jonas, sont réveillés en pleine nuit par des gardes soviétiques. Ils sont emmenés dans des wagons à bestiaux avec d'autres Lituaniens et déportés en Sibérie dans des conditions atroces. Lina va essayer de survivre, aidée par un garçon de son âge Andrius.

Inspiré de l'histoire vraie du génocide des Lituaniens, des Estoniens et des Lettoniens par les gardes de Staline, ce roman est très intéressant. On connait les atrocités commises par Hitler, on connait moins celles toutes aussi terribles commises par Staline. Les personnages sont extrêmement touchants et le choix de l'auteur de faire parler Lina nous fait partager de façon encore plus proche ces terribles événements. A lire absolument !

Coup de coeur.
avatar
yaki
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 40
Localisation : Yvelines
Emploi/loisirs : Lecture, scrapbooking, balades,...
Genre littéraire préféré : Romans contemporains
Date d'inscription : 10/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sepetys, Ruta] Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

Message par lili78 le Lun 29 Aoû 2016 - 17:53

Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre est un roman bouleversant sur un pan de l’Histoire méconnu. En 1939, les soviétiques envahissent la Lituanie, la Lettonie et l’Estonie. Les soviétiques assassinent, emprisonnent ou déportent les personnes jugées anti-soviétiques. Lina et sa famille ont fait partie des déportés.
Ce roman est extrêmement bien documenté, l’auteure dépeint incroyablement bien les situations difficiles que vivent les gens, mais aussi l’entraide, la débrouille, la volonté de rester debout et humain ; et l’impitoyable climat.
Ce roman est à lire et à faire lire, sans aucune hésitation, un devoir de mémoire.

Coup de cœur.
avatar
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2222
Age : 45
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sepetys, Ruta] Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum