Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Escande, Robert] Médecin, quand reviendras-tu ?

Aller en bas

médecin quand reviendras-tu ?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Escande, Robert] Médecin, quand reviendras-tu ?

Message par Pinky le Mar 24 Jan 2012 - 22:17

MÉDECIN, QUAND REVIENDRAS - TU ?



Témoignage

216 pages édité chez Beaudelaire en mai 2011

Résumé

Ce roman a le goût de la réalité, du réalisme sauvage et dérangeant... et nous fait passer du rire aux larmes devant le triste tableau des conditions d’exercice d’un métier sans concessions. Il n’est pas possible d’ignorer alors que son auteur est médecin lui-même ! Il nous révèle un monde de souffrance et d’espérance, le tout écrasé par une dictature administrative que nous ne soupçonnions pas. Il nous pousse à nous révolter contre cette entreprise de démolition de la médecine libérale, qui, autrefois, faisait la fierté de notre spécificité française, tout comme les libertés individuelles, de plus en plus menacées par un état devenu difficilement supportable. Bien entendu, les noms des lieux et des personnages sont fictifs pour respecter le secret médical : « Toute ressemblance avec des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite ». On peut toujours essayer de se rassurer avec un : « Ça n’est pas près d'arriver en France ! ».

Mon ressenti

Un médecin de ville vient s’établir en campagne pour pouvoir lui-même vivre du métier qu’il a choisi. Il embarque toute sa famille et vient par une nuit, dans un coin reculé de France s’installer dans un tout petit village charmant perché en Ardèche.
C’est avec plaisir que l’auteur raconte ses hommes et ses femmes, ses familles, qu’il a côtoyé pendant 20 ans : des souvenirs heureux comme malheureux, des drames mais sans jamais tombé dans le voyeurisme ou dans un étalage spectaculaire d’accidents en tout genre.

Etre un médecin de campagne implique de mettre les mains dans le cambouis, de ne pas compter ses heures, d’être disponible et de faire acte de présence à tout moment, cela touche à la vocation. Mais au-delà de cette vision, c’est surtout tisser des liens forts, de gagner la confiance, d’accepter les us et coutumes, de s’adapter tous les jours, car rien n’est gagné.

Médecin de campagne, un métier en voie de disparition et pourtant tellement nécessaire : nous n’habitons pas tous en ville ! Je rejoins tout à fait l’avis de Robert sur ce « désert médical », sur cette administration qui récompense la quantité à la qualité, le rendement à la relation… et Hippocrate dans tout cela ! J’habite en zone rurale, il y reste quelques médecins de campagne et de famille qui se déplace encore, mais ce sont les derniers : les regroupements de médecin en cabinets médicaux fleurissent en ville !

J’ai la chance d’être suivi par un de ces médecins et nous avons parfois de longues discussions sur son choix professionnel entraînant des choix de vie, sur ses batailles lorsque son cabinet est vide ! Il est clair que je n’aurai pas fait les mêmes choix.

De même que je trouve admirable la place de la femme du médecin, de leurs enfants : car les sacrifices de l’un rejaillissent forcément sur tous. Quels prix sont à payés ?
Avec humour, amour et recul, Robert nous dépeint ses hommes et ses femmes, dresse le tableau de sa patientèle, de celui de sa famille, de leur isolement, de leur ras le bol.

J’aurai aimé approfondir parfois ce lien fort entre son médecin et son patient, cette relation tissée sur 20 ans dépasse à elle seule, la simple anecdote.
Le médecin a quitté la région aujourd’hui, il doit prendre soin de lui aujourd’hui ! Est-ce le prix à payer pour avoir donné tout ce qu’on a dans les tripes ?

A découvrir

Merci à l’auteur de m’avoir envoyer son livre
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6187
Age : 55
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum