Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Gougaud, Henri] L'expédition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Gougaud, Henri] L'expédition

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Gougaud, Henri] L'expédition

Message par lalyre le Mer 14 Mar 2012 - 20:51

[Gougaud, Henri]
L'expédition
La fabuleuse aventure des Cathares
Points/Seuil 2008
ISBN978-2757809280
264 pages

Présentation de l'éditeur
Partout, les hérétiques sont condamnés au bûcher. Seuls quelques " Parfaits " ont échappé aux Inquisiteurs. Ce sont des chevaliers perdus, des paysans, réfugiés en haute montagne, à Montségur. Un jour une poignée d'entre eux échafaudent le rêve fou de reconquérir leurs terres : ils quittent leur refuge à l'aube pour une sublime expédition...
Extrait
- Vois comme mes seins sont gonflés, dit Jeanne. Je crois que je porte un enfant.
Au bord du torrent où elle était à lessiver elle redressa le buste, baissa le front, effleura du bout des doigts, comme merveilles à peine palpables, les rondeurs enso¬leillées de sa gorge à demi dénudée. Une abeille un ins¬tant folâtra autour de sa caresse puis d'un trait disparut dans le puissant silence du ciel. Jeanne releva la tête, enfouit les mains au creux de son tablier, sourit à Béatrice. La jeune fille abandonna aux scintillements du cou¬rant la tunique rouge de Thomas l'Écuyer qu'elle s'appli¬quait à rincer avec une nonchalante volupté d'amoureuse. Elle regarda son amie, autant joyeuse qu'effarouchée par la nouvelle.
- Seigneur Dieu, dit-elle.
De l'autre côté de l'eau un merle s'envola d'un noisetier touffu, dans un froissement bref d'ailes et de feuillage. Un éclat de printemps canaille brilla dans l'oeil de Jeanne. Béatrice reprit tout soudain son ouvrage. Près d'elles, la vieille Mersende retroussa ses manches lourdes d'eau, ramena son linge sur la planche, soupira :
- Aïe ! misère !

Mon avis
Ainsi commence le livre, c’est Jeanne qui parle à ses deux amies, la vieille Mersende et la jeune Béatrice, toutes trois sont lavandières, leur travail terminé, elles remontent vers la château de Montségur, une fortification qui abrite les Hérétiques contre les Inquisiteurs . C’est la grande période de l’Inquisition ou l’on brûle tout ce qui touche à l’hérésie. Jourdain Villar, son ami Pierre de Mirepoix et quelques autres décident de reconquérir le château des Villars mais pour cela ils doivent tuer Etienne de Saint-Thibéry et Guillaume Arnaud, l’archidiacre Escriban et son clerc Bertrand, deux frères prêcheurs etc…..Jourdain n’est pas d’accord car pour lui c’est un meurtre. Cette tuerie va déclencher l’invasion de Montségur que les Parfaits croyaient inaccessible……Une belle histoire d’amour entre Jeanne et Jourdain allège ce roman historique ardu mais qui m’a mieux fait connaître l’Histoire des Parfaits. Histoire émouvante, un beau style comme toujours de cet écrivain. 4,5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5694
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum