Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Chalandon, Sorj] Retour à Killybegs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
33% 33% 
[ 1 ]
67% 67% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Chalandon, Sorj] Retour à Killybegs

Message par Le motard le Mar 20 Mar 2012 - 18:59



Retour à killybegs

Sorj Chalanddon

Grasset 330 p

Présentation de l'éditeur

Maintenant que tout est découvert, ils vont parler à ma place. L'IRA, les Britanniques, ma famille, mes proches, des journalistes que je n'ai même jamais rencontrés. Certains oseront vous expliquer pourquoi et comment j'en suis venu à trahir. Des livres seront peut-être écrits sur moi, et j'enrage. N'écoutez rien de ce qu'ils prétendront. Ne vous fiez pas à mes ennemis, encore moins à mes amis. Détournez-vous de ceux qui diront m'avoir connu. Personne n'a jamais été dans mon ventre, personne. Si je parle aujourd'hui, c'est parce que je suis le seul à pouvoir dire la vérité. Parce qu'après moi, j'espère le silence.
Killybegs, le 24 décembre 2006
Tyrone Meehan

Biographie de l'auteur
Sorj Chalandon, né en 1952, a été longtemps journaliste à Libération avant de rejoindre Le Canard Enchaîné. Ses reportages sur l’Irlande du Nord et le procès Klaus Barbie lui ont valu le Prix Albert-Londres en 1988. Il a publié chez Grasset, Le Petit Bonzi (2005), Une promesse (2006, prix Médicis), Mon Traître (2008) et La Légende de nos pères (2009).

Mon avis

Découverte de S Chalandon à travers ce livre. D'après les critiques du forum j'ai l'impression que c'est la suite de « Mon traitre ».
Ma critique va être un peu expéditive. Je n'ai vraiment pas trouvé dans ce livre de quoi en faire un prix litteraire « Accadémie Française 2011 ». Il se lit sans déplaisir, un peu d'atmosphère Irlandaise (pub, campagne), un peu d'histoire de l'IRA (embuscades contre les méchants), le parcours du héros à travers son enfance difficile et son chemin vers la lutte armée, un peu de prison mais sans vraiment dénoncer le manque d'humanité des Britanniques, l'arrivée de la trahison qui va détruire la vie du personnage principal, bref un florilège d'images d'Epinal le tout bien écrit et assez rythmé  mais déjà lu et relu à travers les romans sur l'Irlande et l'IRA. En conclusion, honnete pour passer le temps dans le train mais vraiment pas au niveau d'un prix litteraire.

Le motard
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Masculin
Nombre de messages : 252
Age : 61
Localisation : 92
Emploi/loisirs : aquarelle, moto, sport
Genre littéraire préféré : roman, policiers, BD
Date d'inscription : 02/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chalandon, Sorj] Retour à Killybegs

Message par ingrid59 le Mar 20 Mar 2012 - 19:06

Ah j'ai eu récemment le même tour avec La Gifle de Christos Tsiolkas ! Je m'attendais justement à prendre une grande claque, vu le tapage médiatique qui avait été fait autour de ce livre et puis, non... Une déception ! Sad
avatar
ingrid59
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1615
Age : 42
Localisation : Dunkerque (59)
Emploi/loisirs : Maman à temps plus que plein et scrap addict !
Genre littéraire préféré : Un peu tout ce qui me tombe sous la main avec toutefois une préférence pour le roman !
Date d'inscription : 05/08/2011

http://histoiredusoir.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chalandon, Sorj] Retour à Killybegs

Message par Cassiopée le Jeu 16 Jan 2014 - 0:20

Mon avis

C’est un roman âpre où la dureté des hommes « transpire » à chaque page, sous-jacente dans les mots autant que dans les regards ou les actes.
Prisonnier de la brutalité de son père : « Je savais que cette main redeviendrait poing, qu’elle passerait bientôt du tendre au métal. » Tyrone fera des choix et avancera dans la vie. Il ne sera pas toujours compris et c’est à travers son journal intime que nous découvrirons certains faits.

L’écriture est hachée, saccadée, comme autant de coups de poing, quand la violence coupe le souffle et que les mots sont difficiles à trouver. Puis, parfois, elle est plus posée, moins « agressive ».

J’ai commencé ce roman avec beaucoup d’envie et d’enthousiasme mais l’intensité a diminué au fil de la lecture. Je n’ai pas réussi à m’expliquer pourquoi. Peut-être parce que j’ai trouvé une certaine forme de répétitions dans les scènes d’affrontement. J’aurais souhaité une approche plus complète des conflits, plus « historique » sans doute.

Par contre, j’ai bien apprécié la « forme », c'est-à-dire la voix du jeune Tyrone alternant avec celle de Tyrone vieilli, blessé, désabusé… Ainsi que les discussions sur la trahison (est-ce trahir que de faire des choix pour protéger un secret ?)

Donc un ressenti en dents de scie bien que je reconnaisse la qualité de l’ouvrage.
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 9145
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chalandon, Sorj] Retour à Killybegs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum