Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[De Broca, Alexandra] La princesse effacée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la princesse effacée

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 4 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[De Broca, Alexandra] La princesse effacée

Message par Pinky le Dim 8 Avr 2012 - 10:29

LA PRINCESSE EFFACÉE



Roman historique


403 pages, édité chez points en octobre 2011

Résumé

A la prison du Temple, en 1795, un seul membre de la famille royale oublié de tous, a échappé à la Terreur. C'est Marie-Thérèse de France, fille de Marie-Antoinette et du roi Louis XVI. Pour adoucir sa réclusion, ses geôliers dépêchent auprès d'elle Renée Chantereine, une femme d'origine modeste. Au bord de la folie, la princesse se confie à elle : Pourquoi a-t-elle été emprisonnée sans jugement ? En quoi est-elle coupable ?
Biographie de l'auteur : Alexandra de Broca est scénariste pour la télévision. Elle a notamment écrit le scénario du téléfilm Jeanne Poisson, marquise de Pompadour. La Princesse effacée est son premier roman.

Mon ressenti

Un personnage historique que j’ai découvert. Je ne connaissais pas (comme beaucoup d’autres d’ailleurs !), le dernier enfant vivant de Louis XVI et de Marie-Antoinette, la dernière Capet.

Elle a échappé à la guillotine, est prisonnière dans un cachot, a subi de nombreux traumatismes inscrits dans son esprit à jamais qui lui font quitter l’enfance et la précipite plus ou moins sur les rivages de la folie.

Le livre s’ouvre sur la découverte de cette jeune fille qui n’en a que la silhouette car c’est plus une loque, une enfant sauvage… depuis trois ans enfermée, en ayant en mémoire, le départ de ses proches (parents, frère, dame de compagnie) sans retour… elle perd le langage, s’enfonce dans une « rêverie », mange à peine, est sale, couverte de teigne et de poux…

La terreur est passé, la royauté va peut être à nouveau gouverner la France, et ce n’est alors que dans ce souci, qu’il faut réhabiliter cette jeune femme qui n’est qu’une ombre à bien des égards. Pour ce faire, une femme du peuple va devoir s’occuper d’elle. Ce sont deux destinés qui se scellent, deux femmes qui vont devenir inséparables.

Au travers de cette rencontre, l’auteur nous dépeint deux personnages haut en couleur, remplis d’humanité. Renée dans son approche va ramener à la vie cette enfant, elle va lui redonner confiance, éloigner un peu la peur et mettre à distance les traumatismes par l’écriture. C’est avec plaisir que j’ai assisté à la renaissance de Marie-Thérèse qui ne sait pas ce qu’est devenue sa famille.

Cette première partie est sous le signe d’une relation mère-fille. 20 ans sépare, la seconde partie qui donne un aperçu de cette femme revenue sur le devant de la scène politique française et qui doit faire face à ses anciens fantômes, avec le souci de réhabilité la mémoire de ses parents. C’est une relation de femme à femme qui est très présente. Là encore, Renée va soutenir, aider son amie et c’est encore une fois dans l’écriture que le salut sera présent.

J’ai passé de très bons moments à lire ce livre qui relate d’une façon étonnante cette histoire particulière. Beaucoup de détails et de documents rendent ce livre très dense et riche à la fois.

merci au forum et à son équipe, ainsi aux éditions points, de m'avoir fait découvrir ce personnage de notre histoire
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5802
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [De Broca, Alexandra] La princesse effacée

Message par louloute le Dim 8 Avr 2012 - 12:11

jolie critique Pinky tien moi aussi je connais pas cette histoire je le note Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10089
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [De Broca, Alexandra] La princesse effacée

Message par Invité le Dim 8 Avr 2012 - 14:01

Merci pour ta critique Pinky, ce livre est dans ma bibliothèque, je ne vais pas tarder à le lire Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [De Broca, Alexandra] La princesse effacée

Message par yaki le Lun 9 Avr 2012 - 13:13

Wouah, tu as été super rapide Pinky ! J'ai presque terminé...
avatar
yaki
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 40
Localisation : Yvelines
Emploi/loisirs : Lecture, scrapbooking, balades,...
Genre littéraire préféré : Romans contemporains
Date d'inscription : 10/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [De Broca, Alexandra] La princesse effacée

Message par Pinky le Mar 10 Avr 2012 - 9:31

c'est un phénomène bizarre quand j'aime, les pages défilent, défilent... c'est à ne rien y comprendre...

j'attends ton ressenti avec impatience Yaki
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5802
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [De Broca, Alexandra] La princesse effacée

Message par yaki le Ven 13 Avr 2012 - 15:46

Le voici Pinky Wink

Mon avis :
La première partie du roman d’Alexandra de Broca commence en 1795. Marie-Thérèse de France, la fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette est emprisonnée dans la tour du Temple sans savoir ce que sont devenus ses parents, son frère et sa tante dont elle a été séparée. C’est là que Renée Chantereine est envoyée pour essayer d’établir un lien avec la princesse. Au-delà de ce côté historique peu ou mal connu le roman retrace donc une belle histoire d’amitié entre ces deux femmes qui n’ont rien en commun. D’un côté on trouve une princesse déchue, seule, perdue et apeurée mais en même temps toujours fière de son rang et de l’autre il y a une femme plus âgée et surtout une femme du peuple, de ce peuple qui a été si violent envers la famille royale. Leur amitié qui démarre si mal, surtout que la princesse reste au-départ sur ses gardes, prend de l’ampleur au fur et à mesure de leurs rencontres et de leurs discussions. Marie-Thérèse souhaite avant tout réhabiliter la mémoire de ses parents et demande à Chantereine de prendre en note ses souvenirs.
Et c’est là que nous, lecteurs, apprenons énormément de choses sur l’emprisonnement et le devenir de la famille royale. Nous avons le point de vue d’une jeune fille de dix-sept ans dépassée par les événements qui voit sa famille maltraitée, insultée, qui apprend par Chantereine qu’elle reste la seule survivante et que personne ne lui a dit ! On s’attache à cette jeune fille même si par certains côtés son arrogance peut agacer, elle reste malgré tout une toute jeune fille qui a été, de plus, de part sa naissance un peu protégée du monde « réel », elle a passé sa jeunesse dans la cage dorée de Versailles et la voilà propulsée dans un monde cruel. C’est aussi cet aspect-là qui m’a beaucoup plu dans la première partie du roman, d’avoir une autre vision que celle que l’on apprend en classe.
Ceci dit, je suis toujours un peu gênée en lisant des romans historiques parce qu’on ne sait pas exactement où est le vrai où est la fiction même si ce roman-ci semble être plutôt bien documenté. Mais cette première partie m’a vraiment passionnée. Après tout c’est un point de vue comme un autre…

La deuxième partie du roman qui se passe 20 ans après le départ de Marie-Thérèse de France et qui correspond à son retour en France avec son époux le duc d’Angoulême et le roi Louis XVIII m’a un peu moins intéressée. J’ai surtout trouvé que le personnage de la duchesse était moins attachant, son arrogance et sa soi-disant haine des Français (apparemment non prouvée dans la « vraie » histoire) la rende plus antipathique. Cependant ses souvenirs d’enfance montre un autre aspect du roi et de la reine. On y découvre un roi sensible et surtout un père de famille aimant, une vie pas toujours si rose avec notamment la perte du premier Dauphin.

Au final c’est un roman qui se lit facilement avec un style vraiment agréable et qui donne un éclairage intéressant de cette période de l’Histoire. Un bon moment de lecture.

Je remercie chaleureusement le forum Partage Lecture et les éditions Points et je vous recommande cette lecture !
avatar
yaki
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 40
Localisation : Yvelines
Emploi/loisirs : Lecture, scrapbooking, balades,...
Genre littéraire préféré : Romans contemporains
Date d'inscription : 10/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [De Broca, Alexandra] La princesse effacée

Message par jostein le Ven 13 Avr 2012 - 16:29

Vos avis me donnent envie de m'accrocher mais je peine sur cette lecture. J'aime cette amitié entre les deux femmes mais la princesse est parfois antipathique et Renée trop docile. Je pense terminer ce week-end-end.
avatar
jostein
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 544
Age : 56
Localisation : Région centre
Emploi/loisirs : Lecture, jardinage
Genre littéraire préféré : auteurs contemporains
Date d'inscription : 21/02/2010

http://www.surlaroutedejostein.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [De Broca, Alexandra] La princesse effacée

Message par Pinky le Sam 14 Avr 2012 - 10:21

yaki a écrit:

Ceci dit, je suis toujours un peu gênée en lisant des romans historiques parce qu’on ne sait pas exactement où est le vrai où est la fiction même si ce roman-ci semble être plutôt bien documenté. Mais cette première partie m’a vraiment passionnée. Après tout c’est un point de vue comme un autre…

La deuxième partie du roman qui se passe 20 ans après le départ de Marie-Thérèse de France et qui correspond à son retour en France avec son époux le duc d’Angoulême et le roi Louis XVIII m’a un peu moins intéressée. J’ai surtout trouvé que le personnage de la duchesse était moins attachant, son arrogance et sa soi-disant haine des Français (apparemment non prouvée dans la « vraie » histoire) la rende plus antipathique. Cependant ses souvenirs d’enfance montre un autre aspect du roi et de la reine. On y découvre un roi sensible et surtout un père de famille aimant, une vie pas toujours si rose avec notamment la perte du premier Dauphin.

![/i]

l'auteure a fait beaucoup de recherches sur la "fille Capet", elle s'appuie aussi sur les écrits de cette "princesse effacée"... Les sentiments d'injustice ou de ressentiment sont très prégnant dans notre culture ou notre histoire... Peut être qu'il n'y a pas de preuve pour sa haine contre les français, mais elle est légitime en tout cas et rien n'a été fait pour qu'elle disparaisse non plus.. Du côté du peuple, il y a autant de chansons de l'époque qui invoque l'amour comme la haine des parisiens à l'encontre de la famille royale ou de cette princesse...

beaucoup de richesses, de force de caractère dans ce livre qui dévoile une enfant puis une femme supportant l'histoire avec un grand H ...

merci pour ton ressenti Yaki
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5802
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [De Broca, Alexandra] La princesse effacée

Message par jostein le Lun 16 Avr 2012 - 17:14

Mon avis :
" Je ne sais pas me libérer de mon passé et pourtant, sans lui, je ne suis rien."
Voilà bien tout le dilemme de la jeune Marie-Thérèse, fille de Marie-Antoinette, seule rescapée de la famille royale.
Lorsque commence ce roman qui est en fait davantage une biographie très richement documentée, la princesse est enfermée depuis trois ans au Temple. En 1795, Barras, député de la convention, craignant le retour de la monarchie pense qu'il est temps de s'occuper ce cette jeune femme. Chantereine, femme du peuple est choisie pour aller visiter et soutenir Marie-Thérèse, devenue une vraie sauvageonne dans sa prison sale et obscure. Personnellement, l'attrait primordial de ce roman est la relation entre ces deux femmes issues de milieux différents. Chantereine finit par se faire accepter et convainc Marie-Thérèse que son salut viendra par l'écriture de l'histoire de sa famille.
Il est alors intéressant de voir comment l'esprit royaliste, l'étiquette est ancrée chez cette jeune femme et son autorité ressort dès que ses conditions de détention s'améliore.
Dans cette première partie, j'ai apprécié le récit historique de l'emprisonnement de la famille royale, la vision du roi en tant que père de famille, la force de Marie-Antoinette et de sa belle-sœur Elisabeth. L'auteur nous offre une vision différente de cette épisode historique.
La seconde partie relate l'exil de la princesse puis son retour en France avec son oncle Louis XVIII. Ce sont aussi les retrouvailles des deux femmes puisque Chantereine n'avait pas pu suivre la princesse dans son exil. Marie-Thérèse retrouve les Tuileries puis Versailles, et surtout ce peuple français versatile qui lui fait peur et qu'elle hait. Malgré les tentatives de Chantereine pour l'aider à se rapprocher du peuple, la princesse reste marquée par son passé. L'auteur analyse tellement finement les réactions des personnages que Marie-Thérèse devient une capricieuse autoritaire, qui malmène souvent Chantereine, la seule personne en qui elle semble pourtant avoir confiance. Et cette pauvre vieille dame est soumise, tant elle aime celle qu'elle a sauvé de la prison et qu'elle considère comme la fille qu'elle n'a jamais eue. Toutes deux poursuivent à écrire l'histoire qui réhabilite la famille de Louis XVI.
Alexandra de Broca a écrit un roman passionnant sur une princesse oubliée de l'Histoire, traumatisée par le mal qui a été fait à sa famille. Derrière cette biographie, il y a aussi et surtout l'analyse très fouillée de deux personnages et le récit émouvant d'une rencontre entre une princesse et une femme du peuple.
" dans son esprit, un homme qui échoue dans la conduite des affaires de l'Etat peut être remplacé, mais doit-il être puni?"
avatar
jostein
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 544
Age : 56
Localisation : Région centre
Emploi/loisirs : Lecture, jardinage
Genre littéraire préféré : auteurs contemporains
Date d'inscription : 21/02/2010

http://www.surlaroutedejostein.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [De Broca, Alexandra] La princesse effacée

Message par yaki le Lun 16 Avr 2012 - 17:25

Oui oui Pinky je sais que l'auteur s'est appuyée sur des écrits réels et il est évident qu'après avoir vécu toutes ces atrocités envers sa famille et elle-même il ne devait pas être évident pour Marie-Thérèse de France de pardonner aux parisiens... et c'est vrai qu'il fallait surement une grande force de caractère pour se remettre de tels événements...

Jostein, pourquoi as-tu peiné à la lecture de ce roman ? c'est vrai que la princesse a des côtés très antipathiques qui m'ont aussi gênée, surtout dans la 2ème partie mais en même temps pouvait-elle être autrement qu'arrogante et égoïste ? même envers celle qui l'a soutenue en prison et à son retour. J'ai aussi trouvé Chantereine un peu trop docile mais elle s'est attachée à la princesse comme si elle était sa fille, si on accepte ce fait on comprend aussi que Chantereine, telle une mère, soit prête à tout accepter dans cette relation quasi filiale...
avatar
yaki
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 40
Localisation : Yvelines
Emploi/loisirs : Lecture, scrapbooking, balades,...
Genre littéraire préféré : Romans contemporains
Date d'inscription : 10/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [De Broca, Alexandra] La princesse effacée

Message par jostein le Lun 16 Avr 2012 - 19:06

J'ai peiné au départ sur les récits historiques, les confidences de Marie-Thérèse, trop narratifs. De plus, ils ne m'apprenaient pas grand chose. On a tous appris par cœur ces évènements à l'école. C'est une période sur laquelle on a beaucoup écrit. Par contre, j'ai davantage apprécié cette vision de la reine et du roi en tant que mère et père attentifs.
Ensuite, il est vrai que Marie-Thérèse m' a très vite agaçée. Son côté royaliste revient très vite en force dès qu'elle se sent mieux. L'étiquette, le protocole sont ancrés au plus profond d'elle-même.
Mais l'auteur montre parfaitement comment ce caractère s'est forgé. Je comprends sa haine, sa peur du peuple, ses sautes d'humeur.
Je comprends un peu moins l'adulation de Chantereine, femme du bas peuple devant cette femme capricieuse. Même, si là aussi, l'auteur explique le côté maternel, le fait que la princesse remplace la fille qu'elle n'a pas eue.
Mais, au final, j'ai beaucoup apprécié cette lecture. Un roman très documenté et une vision sous un autre biais de la Révolution et des années qui ont suivi.
avatar
jostein
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 544
Age : 56
Localisation : Région centre
Emploi/loisirs : Lecture, jardinage
Genre littéraire préféré : auteurs contemporains
Date d'inscription : 21/02/2010

http://www.surlaroutedejostein.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [De Broca, Alexandra] La princesse effacée

Message par yaki le Lun 16 Avr 2012 - 20:41

Merci pour ta réponse Jostein Wink tu n'as pas tort en disant que les événements historiques sont déjà bien connus mais pour ma part comme j'en ai oublié pas mal une piqure de rappel ne m'a pas fait de mal lol! D'ailleurs j'ai apprécié de pouvoir lire un roman historique facilement sans devoir me replonger dans une encyclopédie Wink
avatar
yaki
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 40
Localisation : Yvelines
Emploi/loisirs : Lecture, scrapbooking, balades,...
Genre littéraire préféré : Romans contemporains
Date d'inscription : 10/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [De Broca, Alexandra] La princesse effacée

Message par BESMAR le Lun 28 Mai 2012 - 18:06

Mon avis :

Je remercies les éditions Points de m'avoir permis de connaitre ce bonheur de lecture.

Dès la première partie, nous sommes plongés en pleine histoire de la terreur, période dure et sans pitié où toutes les têtes tombaient, période maudite de notre passé où la situation politique échappait à l'homme en contradiction avec ce siècle dit de lumière ou les esprits s'ouvraient à d'autres philosophies, ou la place de l'enfant au sein de la famille commençait enfin à être reconnue a part entière. D,ailleurs, louis XVI en était le premier exemple. Bref, devant ce grand paradoxe de la terreur, nous nous trouvons dès les premières pages face à une enfant ou plutôt une sauvageonne :
" la dernière Capet est sale et maigre à faire peur, elle vit dans un air vicié, recluse dans une semi obscurité. Ses fenêtres sont condamnées ce qui lui a surement abîmé les yeux. Pire encore, elle a perdu l'usage de la parole.... la princesse a les cheveux jusqu'à la taille. ils sont fort emmêlés, de surcroît très sale et je le crains, remplis de vermines...
Face aux conflits de l'histoire, l'innocence de cette enfant sera mise à rude épreuve, elle est ignorante de tout et doit être rééduquée. C'est là qu'intervient le personnage de Chantereine ! personnage intéressant, elle vient d'un milieu modeste, elle n'a jamais eu d'enfant et est d'une intelligence assez remarquable. Patiente et ouverte d'esprit, chantereine va entreprendre la lourde charge du suivi de cette princesse haïe de par son rang.
Cette première partie verra naître ce lien quasi filial entre deux femmes d'âge et d'origine sociale très différents.

La deuxième partie, plus courte, nous fera découvrir la femme que Marie Thérèse est devenue. Une femme rigide, sévère, froide, orgueilleuse pour certains ; une femme en souffrance, malheureuse qui essaie de vivre dans un monde hypocrite qu'elle hait pour d'autres. Elle redécouvre le monde de ses parents et par l'occasion nous découvrons les couloirs de Versailles, du trianon laissés à l'abandon et saccagés.

C'est un livre riche en émotion, un portrait réaliste, très documenté. L'écriture est pleine de pudeur et de délicatesse face à l'ignominie des hommes, d'une grande élégance aussi.

Très bon moment de lecture sur un personnage peu connu, rarement raconté, qui se rapproche de la biographie sans en avoir les inconvénients.
avatar
BESMAR
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1211
Age : 52
Localisation : Au Quebec
Emploi/loisirs : agente de gestion du personnel en invalidité- loisirs : lecture, rénovations-bricolage-décoration.
Genre littéraire préféré : Policiers (PD James, Connelly,Reich), romans historiques, aventure, tres peu de fiction sinon toute lecture m'interesse !!mon coup de coeur actuel est "L'Élégance du Hérisson" de Mureil Barberry
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [De Broca, Alexandra] La princesse effacée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum