Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe

Aller en bas

Les Mémoires ?

[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe Vote_lcap50%[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe Vote_rcap 50% 
[ 2 ]
[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe Vote_lcap50%[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe Vote_rcap 50% 
[ 2 ]
[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe Vote_lcap0%[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe Vote_lcap0%[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe Vote_lcap0%[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe Vote_lcap0%[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe Empty [Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe

Message par Invité le Ven 20 Avr 2012 - 21:44

[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe 97822511




Mémoires d'outre-tombe
(Anthologie)


Auteur : François-René de Chateaubriand, écrivain romantique.
Edition : Le Livre de Poche
Prix : 6.95E
Nombre de pages : 512 pages


4ème de couverture :

Achevés pour l'essentiel en 1841, les Mémoires d'outre-tombe entrecroisent superbement le récit d'une existence qui va bientôt finir - celle du jeune chevalier breton d'Ancien Régime, devenu voyageur, diplomate et ministre -, et le récit de l'Histoire marquée par le séisme de la Révolution qui éloigna le monde ancien pour toujours.
"Cette voix, dira Julien Gracq, cette voix qui clame à travers les deux mille pages des Mémoires que le Grand Pan est mort, et dont l'Empire romain finissant n'a pas connu le timbre unique - l'écho ample de palais vide et de planète démeublée - c'est celle des grandes mises au tombeau de l'Histoire."
Timbre unique que cette anthologie entend préserver au plus près, en demeurant fidèle à la structure même des Mémoires, à la diversité de leurs registres, à la variation de leurs écritures et à l'orchestration de leurs époques : "Mon berceau a de ma tombe, ma tombe a de mon berceau : mes souffrances deviennent des plaisirs, mes plaisirs des douleurs, et je ne sais plus, en achevant de lire ces Mémoires, s'ils sont d'une tête brune ou chenue."


Mes impressions :


Cette biographie romancée de François-René de Chateaubriand fait figure de monument de la littérature française. Pour moi, cette œuvre tient une place particulière. En effet, c'est l'un des rares livre, outre la poésie, qui a réussi à me toucher profondément. Et cela n'est pas anodin tant l'écriture de Chateaubriand est fluide, belle, sublime ! Pour moi, il est la pus belle plume de la littérature française classique c'est indéniable.
J'ai choisi de présenter l'anthologie car j'ai conscience que 2000 pages ça peut rebuter certaines personnes, dont je fais parfois partie, donc cette anthologie est parfaite pour se lancer dans cette œuvre magistrale.
Ce roman constitue un vrai travail d'orfèvre, Chateaubriand parvient encore à nous toucher par la puissance et la beauté de son écriture, la prose poétique.

Extrait :

Spoiler:

Mes joies de l’automne


Plus la saison était triste, plus elle était en rapport avec moi : le temps des frimas, en rendant les communications moins faciles, isole les habitants des campagnes : on se sent mieux à l'abri des hommes.

Un caractère moral s'attache aux scènes de l'automne : ces feuilles qui tombent comme nos ans, ces fleurs qui se fanent comme nos heures, ces nuages qui fuient comme nos illusions, cette lumière qui s'affaiblit comme notre intelligence, ce soleil qui se refroidit comme nos amours, ces fleuves qui se glacent comme notre vie, ont des rapports secrets avec nos destinées.

Je voyais avec un plaisir indicible le retour de la saison des tempêtes, le passage des cygnes et des ramiers, le rassemblement des corneilles dans la prairie de l'étang, et leur perchée à l'entrée de la nuit sur les plus hauts chênes du grand Mail. Lorsque le soir élevait une vapeur bleuâtre au carrefour des forêts, que les complaintes ou les lais du vent gémissaient dans les mousses flétries, j'entrais en pleine possession des sympathies de ma nature. Rencontrais-je quelque laboureur au bout d'un guéret ? je m'arrêtais pour regarder cet homme germé à l'ombre des épis parmi lesquels il devait être moissonné, et qui retournant la terre de sa tombe avec le soc de la charrue, mêlait ses sueurs brûlantes aux pluies glacées de l'automne : le sillon qu'il creusait était le monument destiné à lui survivre. Que faisait à cela mon élégante démone ? Par sa magie, elle me transportait au bord du Nil, me montrait la pyramide égyptienne noyée dans le sable, comme un jour le sillon armoricain caché sous la bruyère : je m'applaudissais d'avoir placé les fables de ma félicité hors du cercle des réalités humaines.

Le soir je m'embarquais sur l'étang, conduisant seul mon bateau au milieu des joncs et des larges feuilles flottantes du nénuphar. Là, se réunissaient les hirondelles prêtes à quitter nos climats. Je ne perdais pas un seul de leurs gazouillis : Tavernier enfant était moins attentif au récit d'un voyageur. Elles se jouaient sur l'eau au tomber du soleil, poursuivaient les insectes, s'élançaient ensemble dans les airs, comme pour éprouver leurs ailes, se rabattaient à la surface du lac, puis se venaient suspendre aux roseaux que leur poids courbait à peine, et qu'elles remplissaient de leur ramage confus.


Dernière édition par Findus le Mar 24 Avr 2012 - 22:25, édité 2 fois (Raison : Suppression image non hébergée)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe Empty Re: [Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe

Message par louloute le Ven 20 Avr 2012 - 21:52

merci Findus encore pour ces découvertes que j'avoue ne pas connaitre, les auteurs et les titres des œuvres me parlent mais j'ai jamais essayer du Chateaubriand, le seul classique à avoir lu et apprécié est Stendhal Very Happy merci pour cet extrait, j'avoue que je pensais son œuvre inabordable trop élaboré pour moi ton extrait me donne envie d'essayer je le note Very Happy
louloute
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 11938
Age : 50
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe Empty Re: [Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe

Message par Invité le Ven 20 Avr 2012 - 21:57

Je comprends ce que tu veux dire, en général, les classiques ça peut effrayer en plus là c'est vraiment une œuvre immense mais ça ce lis très bien, de plus avec les nouvelles éditions de poches il y a plein de notes qui servent énormément, dans cette édition surtout.
Après c'est une question de goût mais je trouve que le fait que ce soit des Mémoires renforce la "facilité" de lecture, de plus il y a plein d'actions. En tout cas, si ça te plaît je suis content Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe Empty Re: [Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe

Message par Invité le Ven 20 Avr 2012 - 22:38

Merci Findus pour cette critique.

Ce titre me touche car il me rappelle mon adolescence.
Je voulais lire ces Mémoires. Je ne sais pas pourquoi...

Je n'ai jamais concrétisé cette envie.
Il n'est pas trop tard pour rattraper cela. Je le note donc dans ma LAL.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe Empty Re: [Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe

Message par marie do le Ven 20 Avr 2012 - 22:43

"mémoires d'outre-tombes", souvenirs d'adolescences ... A l'époque peut être pas appréciées à leurs juste valeurs ! Il faut s'y replonger !
marie do
marie do
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 4105
Age : 53
Localisation : corse
Genre littéraire préféré : Assez varié : thriller, roman historique, contemporain, bd .....
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe Empty Re: [Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe

Message par Invité le Sam 21 Avr 2012 - 5:07

Findus, tu me fais très plaisir car en moins de cinq minutes, je viens de voir deux de tes critiques sur mes chouchous : Alphonse de Lamartine et maintenant François René de Chateaubriand... deux grands hommes immortels...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe Empty Re: [Chateaubriand, François-René (de)] Mémoires d'outre-tombe

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum