Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Kilworth, Garry] Les rois navigateurs - Tome 1: Le manteau des étoiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "Les rois navigateurs - T1 : Le manteau des étoiles"

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Kilworth, Garry] Les rois navigateurs - Tome 1: Le manteau des étoiles

Message par Saphyr le Dim 22 Avr 2012 - 13:21



Genre : Fantasy
Editions : Mnemos
ISBN : 2-91515-981-5
384 pages

Quatrième de couverture :

Les hommes du Peuple du Vent, habiles navigateurs et farouches guerriers, vivent aux confins de l'océan, dans les îles du bout du monde. Un jour, lors d'une chasse en mer, un équipage est entraîné loin des îles paradisiaques et découvre dans le Nord un étrange archipel. Un pays perpétuellement couvert de brouillard où vivent des hommes à la peau trop blanche et aux cheveux couleur de feu... De retour sur leur île avec deux hommes du Nord, les navigateurs découvrent que le roi est mort... La lutte pour la succession au trône oppose les deux fils du défunt. Accompagné d'une partie de la population et de Seumas, l'un des hommes blancs qui détient le secret du fer, Tangiia, le cadet, choisit l'exil et part pour un dangereux voyage, à la recherche d'une nouvelle île.
Mon avis :

Je dois l’avouer, au départ je n’étais pas franchement emballée à l’idée d’ouvrir ce livre, qui m’avait été offert par quelqu’un (mon papa, en fait) qui ne sait qu’une chose de la Fantasy, c’est que j’aime bien ça... La couverture est plutôt moche, avec un roi navigateur qui ressemble plus à Shreck qu’à un grand guerrier. Du coup je m’attendais plutôt à du bas de gamme, en mode «Porte-Monstre-Trésor» d’un Donjons&Dragons commencé vers 3h du matin pour finir la soirée sans se fouler le cervelet (le rôlistes me comprendront).
Eh bien, je le dis haut et fort, je devrais avoir honte d’avoir nourri, même brièvement, de tels préjugés, et d’avoir oublié que, tout comme l’habit ne fait pas le moine, on ne juge pas un livre à sa couverture.

Ceci étant dit, n’allez pas non plus imaginer que c’est la huitième merveille du monde. C’est sympa, très sympa même, mais sans plus.
L’écriture est propre, fluide et vive. Les personnages sont travaillés et attachants, même s’il est difficile d’en trouver de vraiment antipathiques. Quant à l’intrigue, c’est posé et bien ficelé, très proche de l’Odysée d’Homère donc pas très original mais bourré de sympathiques pointes d’humour. Pas de quoi révolutionner la littérature de l’imaginaire, mais un honnête épisode de Fantasy.

La force de ce livre réside clairement dans son univers. Foin des équivalents mythiques des vikings et des barbares chevelus, des chevaliers saxons et teutons, adorateurs de Thor ou d’une quelconque Isis antique. Nous voguons sur les pirogues et les pahis des anciens océaniens, sur des eaux turquoises baignant des atoll paradisiaques plantés de cocotiers et de fleurs multicolores, sous l’oeil tout à tour malicieux ou bienveillant de dieux aux noms chantants. De quoi illuminer franchement un après-midi maussade.
Ne vous méprenez pas, on ne tombe pas non plus - fort heureusement - dans une naïveté ébahie devant un peuple vierge et épargné par les maux du monde, même si on sent parfois la tentation rôder. Les hommes se collent des coups de massue lorsqu’ils le jugent nécessaire, les géants dévorent les marins égarés, les requins happent les pêcheurs imprudents, mais ils le font sous le soleil, et en pagne (pas les requins, hein, les héros). Ca change un peu de la brume et de la cotte de mailles Wink.

Dans l’ensemble, donc, une excellente surprise, qui n’ira peut-être pas jusqu’à me convaincre d’acheter les suivants (qui coûtent un bras chacun, alors que je viens tout juste de vendre un rein pour ma dernière commande Amazon...). Mais si par hasard je les trouvais à la bibli, je ne dirais pas non Smile.
Ma note : 6,5/10


Dernière édition par Saphyr le Dim 22 Avr 2012 - 14:52, édité 2 fois
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 38
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Kilworth, Garry] Les rois navigateurs - Tome 1: Le manteau des étoiles

Message par Olorin le Dim 22 Avr 2012 - 14:44

Un livre souvent croisé en rayon, mais que je n'ai jamais acheté, ayant pour politique de préférer trois poches à un grand formats. Ceci étant dit, il est possible que je me rabatte sur une édition de poche en anglais, ce qui s'est avéré très souvent bien moins couteux (surtout si l'on passe par des systèmes comme Amazone, où on l'a aux prix pratiqués en anglo-saxonnie...).
avatar
Olorin
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 5401
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Doctorat.
Genre littéraire préféré : Fantasy, Urban-Fantasy et policier
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum