Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Chateaubriand, François-René (de)] Atala-René

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Atala ?

33% 33% 
[ 1 ]
33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Chateaubriand, François-René (de)] Atala-René

Message par Findus le Mar 24 Avr 2012 - 21:29




Atala - René


Auteur : François-René de Chateaubriand
Édition : Le livre de poche
Prix : 4.60E
Nombre de pages : 256 pages


4è de couverture :

Accepté comme guerrier par la nation indienne des Natchez en 1725, René obtient, une nuit, que Chactas, son père adoptif, lui fasse le récit de ses aventures. Le vieux Sachem commence alors à lui conter comment, après avoir été jadis fait prisonnier d’une tribu, il fut sauvé par Atala et s’enfuit pour vivre avec elle une passion tragique. Les rôles s’inversent plus tard dans René, quand le jeune homme, devant Chactas et le père Souël, fait le récit de son existence marquée par le « dégoût de tout » – existence souvent proche de celle que le jeune Chateaubriand lui-même a vécue. Le Français René qui s’est fait sauvage constitue ainsi le pendant de l’Indien Chactas qui avait voyagé en France, et les deux œuvres ne sont pas séparables. Chateaubriand avait en effet le projet de les intégrer dans le grand roman américain des Natchez, puis il décida de faire paraître Atala de manière séparée en 1801, avant de l’intégrer l’année suivante dans le Génie du christianisme en même temps que René dont « le vague des passions » fera l’emblème du mal du siècle.


Mes impressions :

A chaque fois que je lis Chateaubriand c'est la même chose, je suis toujours frappé par la beauté de son écriture. Au travers de la recherche du sublime, il nous livre ici une véritable réflexion de l'homme européen sur les Indiens, un peu comme Voltaire dans l'Ingénu. De plus, l'écriture splendide de Chateaubriand est au service ici d'une magnifique tragédie dans laquelle l'exacerbation des sentiments est constante.
Cet auteur est vraiment, avec Voltaire, mon écrivain classique préféré. Je vous conseille donc de lire ce livre magnifique et sublime.


Extrait : La mort d'Atala

Spoiler:

Ici la voix d'Atala s'éteignit ; les ombres de la mort se répandirent autour de ses yeux et de sa bouche ; ses doigts errants cherchaient à toucher quelque chose ; elle conversait tout bas avec des esprits invisibles.

Bientôt, faisant un effort, elle essaya, mais en vain, de détacher de son cou le petit crucifix ; elle me pria de le dénouer moi-même, et elle me dit :

   « Quand je te parlai pour la première fois, tu vis cette croix briller à la lueur du feu sur mon sein ; c'est le seul bien que possède Atala. Lopez, ton père et le mien, l'envoya à ma mère, peu de jours après ma naissance. Reçois donc de moi cet héritage, ô mon frère, conserve-le en mémoire de mes malheurs. Tu auras recours à ce Dieu des infortunés dans les chagrins de ta vie. Chactas, j'ai une dernière prière à te faire. Ami, notre union aurait été courte sur la terre, mais il est après cette vie une plus longue vie. Qu'il serait affreux d'être séparée de toi pour jamais! Je ne fais que te devancer aujourd'hui, et je te vais attendre dans l'empire céleste. Si tu m'as aimée, fais-toi instruire dans la religion chrétienne, qui préparera notre réunion. Elle fait sous tes yeux un grand miracle cette religion, puisqu'elle me rend capable de te quitter, sans mourir dans les angoisses du désespoir. Cependant, Chactas, je ne veux de toi qu'une simple promesse, je sais trop ce qu'il en coûte, pour te demander un serment. Peut-être ce vœu te séparerait-il de quelque femme plus heureuse que moi... O ma mère, pardonne à ta fille. O Vierge, retenez votre courroux. Je retombe dans mes faiblesses, et je te dérobe, ô mon Dieu, des pensées qui ne devraient être que pour toi ! »

   Navré de douleur, je promis à Atala d'embrasser un jour la religion chrétienne. A ce spectacle, le Solitaire se levant d'un air inspiré, et étendant les bras vers la voûte de la grotte : « Il est temps, s'écria-t-il, il est temps d'appeler Dieu ici ! »

  A peine a-t-il prononcé ces mots, qu'une force surnaturelle me contraint de tomber à genoux, et m'incline la tête au pied du lit d'Atala. Le prêtre ouvre un lieu secret où était renfermée une urne d'or, couverte d'un voile de soie ; il se prosterne et adore profondément. La grotte parut soudain illuminée ; on entendit dans les airs les paroles des anges et les frémissements des harpes célestes ; et lorsque le Solitaire tira le vase sacré de son tabernacle, je crus voir Dieu lui-même sortir du flanc de la montagne.

   Le prêtre ouvrit le calice ; il prit entre ses deux doigts une hostie blanche comme la neige, et s'approcha d'Atala, en prononçant des mots mystérieux. Cette sainte avait les yeux levés au ciel, en extase. Toutes ses douleurs parurent suspendues, toute sa vie se rassembla sur sa bouche ; ses lèvres s'entrouvrirent, et vinrent avec respect chercher le Dieu caché sous le pain mystique. Ensuite le divin vieillard trempe un peu de coton dans une huile consacrée ; il en frotte les tempes d'Atala, il regarde un moment la fille mourante, et tout à coup ces fortes paroles lui échappent : « Partez, âme chrétienne: allez rejoindre votre Créateur! » Relevant alors ma tête abattue, je m'écriai, en regardant le vase où était l'huile sainte : « Mon père, ce remède rendra-t-il la vie à Atala? » « Oui, mon fils, dit le vieillard en tombant dans mes bras, la vie éternelle! » Atala venait d'expirer.
avatar
Findus
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages : 69
Age : 21
Localisation : Tours
Emploi/loisirs : Etudiant
Genre littéraire préféré : Poésie
Date d'inscription : 18/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chateaubriand, François-René (de)] Atala-René

Message par louloute le Mar 24 Avr 2012 - 22:17

belle critique Findus Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10087
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chateaubriand, François-René (de)] Atala-René

Message par Findus le Mar 24 Avr 2012 - 22:19

Merci beaucoup Very Happy
avatar
Findus
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages : 69
Age : 21
Localisation : Tours
Emploi/loisirs : Etudiant
Genre littéraire préféré : Poésie
Date d'inscription : 18/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chateaubriand, François-René (de)] Atala-René

Message par alexielle63 le Mer 25 Avr 2012 - 12:43

J'ai bien envie de découvrir l'auteur mais Les Mémoires de'Outre-Tombe me font un peu peur. Peut-être ce roman-ci constitue une belle entrée en matière... Je note. Merci, Findus !
avatar
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6761
Age : 35
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chateaubriand, François-René (de)] Atala-René

Message par Aaliz le Mer 25 Avr 2012 - 13:19

ça me tenterait bien uniquement parce que je suis totalement fan de Girodet et que ce roman lui a inspiré le magnifique tableau que l'on voit sur la couverture du livre mais j'avoue que la comparaison avec Voltaire me refroidit net. Etudié au lycée, je garde de très mauvais souvenirs de lui ...
avatar
Aaliz
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 37
Localisation : Paris
Genre littéraire préféré : Contemporain, Classique, Historique
Date d'inscription : 28/07/2011

http://booksandfruits.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chateaubriand, François-René (de)] Atala-René

Message par Findus le Mer 25 Avr 2012 - 13:26

Aaliz je le compare avec Voltaire pour un thème abordé dans l'un de ses romans, mais pour ce qui est du style d'écriture c'est tout à fait différent.
Mais, qu'est-ce qui ne t'a pas plu chez Voltaire ?
avatar
Findus
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages : 69
Age : 21
Localisation : Tours
Emploi/loisirs : Etudiant
Genre littéraire préféré : Poésie
Date d'inscription : 18/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chateaubriand, François-René (de)] Atala-René

Message par Aaliz le Mer 25 Avr 2012 - 15:16

Bon, tu me rassures alors ! Je pense que je vais essayer, je le rajoute dans ma wish-list.
J'avais étudié Candide au lycée et je n'avais pas du tout aimé, j'avais trouvé ça franchement "nunuche". Bon ... maintenant, j'avais 15 ans à l'époque et mes goûts ont beaucoup évolué, j'aurais peut-être un avis différent si je le relisais aujourd'hui mais ça m'a tellement marquée que j'en garde une sensation de répulsion quasi instinctive dès que j'entends le nom de Voltaire.
C'est ridicule je sais mais c'est plus fort.
En tout cas, j'essaierai Chateaubriand, tu m'as convaincue. Merci ! Wink
avatar
Aaliz
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 37
Localisation : Paris
Genre littéraire préféré : Contemporain, Classique, Historique
Date d'inscription : 28/07/2011

http://booksandfruits.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chateaubriand, François-René (de)] Atala-René

Message par Aaliz le Mer 16 Mai 2012 - 13:04

Et voilà c'est fait ! Et ... j'ai adoré ! I love you

Le style de Chateaubriand est très beau, ses descriptions absolument magnifiques et envoûtantes.
Les 3 récits ont un thème commun, celui de la lutte entre l'amour terrestre (les passions) et l'amour divin (la religion) et constituent à eux trois une apologie de la religion chrétienne comme salvatrice des tourments des hommes sur Terre.
Ma chronique sur mon blog est bien plus développée, je ne l'ai pas copiée ici car elle est très longue.
En tout cas, j'ai été totalement sous le charme de ce recueil et je lirai très certainement Les Mémoires d'Outre-tombe.

Un grand grand merci à Findus sans qui je serai passée à côté de ces magnifiques récits ! merci
avatar
Aaliz
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 37
Localisation : Paris
Genre littéraire préféré : Contemporain, Classique, Historique
Date d'inscription : 28/07/2011

http://booksandfruits.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chateaubriand, François-René (de)] Atala-René

Message par Findus le Mer 16 Mai 2012 - 19:53

Ça me fait plaisir que tu ai apprécié Very Happy

Si tu as aimé le côté de l'amour divin et de la religion, tu peux lire Génie du Christianisme publiés en 2 tomes chez GF. Sinon Les Mémoires sont un récit magnifique, le chassé-croisé de la vie de Chateaubriand est remarquable. De plus cela permet de mieux comprendre ses opinions avec un style encore et toujours sublime
avatar
Findus
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages : 69
Age : 21
Localisation : Tours
Emploi/loisirs : Etudiant
Genre littéraire préféré : Poésie
Date d'inscription : 18/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chateaubriand, François-René (de)] Atala-René

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum