Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Rousseau, Jean-Jacques] La Nouvelle Héloïse

Aller en bas

La Nouvelle Héloïse ?

0% 0% 
[ 0 ]
33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
33% 33% 
[ 1 ]
33% 33% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 3

[Rousseau, Jean-Jacques] La Nouvelle Héloïse

Message par Invité le Mer 25 Avr 2012 - 13:24




Julie ou La Nouvelle Héloïse


Auteur : Jean-Jacques Rousseau
Éditeur : Le Livre de Poche
Prix : 8.10 E
Nombre pages :
895 pages


4è de couverture :
Un jeune précepteur, Saint-Preux, tombe amoureux de son élève, mais leur passion est rapidement contrariée par le père de Julie, qui impose à sa fille d’épouser M. de Wolmar. D’abord désespéré au point de songer au suicide, Saint-Preux voyage, puis revient bien plus tard à Clarens, sur les bords du Léman, auprès de M. et Mme de Wolmar et de leurs enfants dont il devient le précepteur. Comme celui de Julie, son amour passé semble dominé – mais il va resurgir.
Dès sa publication en 1761, La Nouvelle Héloïse rencontre un immense succès – et c’est une œuvre inaugurale. Si bien des sujets abordés par les personnages donnent à ce roman épistolaire une tonalité philosophique, c’est également le récit d’un certain bonheur familial, d’une vie harmonieuse et tranquille dont Julie est le centre. Mais c’est surtout un grand roman d’amour où des êtres de papier vibrent comme s’ils étaient de chair, et où la passion sensuelle de Julie et de Saint-Preux s’avère dévastatrice : leur histoire est aussi celle de la fragilité des âmes fortes.



Mes impressions :

Je trouve que le fait que ce roman soit épistolaire permet de varier les points de vue et donc de savoir ce que ressens chaque personnage, pour un roman d'amour c'est essentiel. Oui, c'est un roman d'amour, un magnifique roman d'amour dans lequel deux personnes s'aiment d'un amour vertueux mais la jeune fille, Julie, doit épouser un autre homme. L'histoire est belle, l'écriture sublime. D'habitude j'ai plutôt du mal avec les romans épistolaires, je garde un mauvais souvenirs des Liaisons mais un bon des Lettres Persanes , mais là, le sujet est beau et encore une fois on se laisse bercer par l'écriture de Rousseau.
De plus, on peut voir avec ce roman, un prémisse de la pensée rousseauiste avec le sacrifice à la vertu de Julie, ce roman est un plaisir à lire, tout en en nous introduisant un peu à la pensée de Rousseau. A lire.



Extrait : Lettre XXV, de Julie à Saint-Preux

Spoiler:

Je l’avais trop prévu ; le temps du bonheur est passé comme un éclair ; celui des disgrâces commence, sans que rien m’aide à juger quand il finira. Tout m’alarme et me décourage ; une langueur mortelle s’empare de mon âme ; sans sujet bien précis de pleurer, des pleurs involontaires s’échappent de mes yeux : je ne lis pas dans l’avenir des maux inévitables ; mais je cultivais l’espérance, et la vois flétrir tous les jours. Que sert, hélas ! d’arroser le feuillage quand l’arbre est coupé par le pied ?

Je le sens, mon ami, le poids de l’absence m’accable. Je ne puis vivre sans toi, je le sens ; c’est ce qui m’effraye le plus. Je parcours cent fois le jour les lieux que nous habitions ensemble, et ne t’y trouve jamais ; je t’attends à ton heure ordinaire : l’heure passe, et tu ne viens point. Tous les objets que j’aperçois me portent quelque idée de ta présence pour m’avertir que je t’ai perdu. Tu n’as point ce supplice affreux : ton cœur seul peut te dire que je te manque. Ah ! si tu savais quel pire tourment c’est de rester quand on se sépare, combien tu préférerais ton état au mien !

Encore si j’osais gémir, si j’osais parler de mes peines, je me sentirais soulagée des maux dont je pourrais me plaindre. Mais, hors quelques soupirs exhalés en secret dans le sein de ma cousine, il faut étouffer tous les autres ; il faut contenir mes larmes ; il faut sourire quand je me meurs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rousseau, Jean-Jacques] La Nouvelle Héloïse

Message par Sharon le Mer 25 Avr 2012 - 14:08

Merci pour cet avis Findus.
Je n'écrirai pas d'avis sur ce livre, je l'ai bien trop détesté pour cela.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 8529
Age : 40
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

https://deslivresetsharon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rousseau, Jean-Jacques] La Nouvelle Héloïse

Message par louloute le Mer 25 Avr 2012 - 14:49

merci pour cet critique Findus bon vu l'extrait là c'est pas pour moi il m'a légèrement saouler Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 11277
Age : 50
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rousseau, Jean-Jacques] La Nouvelle Héloïse

Message par alexielle63 le Jeu 26 Avr 2012 - 12:40

Horreur, malheur : Rousseau !!!!!! Argh je meurs (désolée mais je ne peux pas m'en empêcher : j'ai développé une allergie sévère à l'auteur après la lecture des Confessions pour le bac de français : d'ailleurs je n'ai jamais réussi à aller jusqu'au bout et devinez quoi ? Sur quel texte suis-je tombée le jour du bac ???? Rousseau ! Yeepee :_<: ).
avatar
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6761
Age : 36
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rousseau, Jean-Jacques] La Nouvelle Héloïse

Message par louloute le Jeu 26 Avr 2012 - 13:43

forcement coup classique Very Happy et alors Alexielle ca avait donné quoi ?
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 11277
Age : 50
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rousseau, Jean-Jacques] La Nouvelle Héloïse

Message par Invité le Jeu 26 Avr 2012 - 14:54

C'est quelque chose d'assez récurent, lorsque l'on étudie un livre en cours, on finit par en être dégouté, c'est dommage

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rousseau, Jean-Jacques] La Nouvelle Héloïse

Message par alexielle63 le Lun 30 Avr 2012 - 18:38

louloute a écrit:forcement coup classique Very Happy et alors Alexielle ca avait donné quoi ?

J'avais réussi à avoir 13 ( cheers quand même lol! )... D'autres lectures scolaires m'ont beaucoup plu, Findus : j'y ai fait de belles découvertes, des auteurs vers qui je ne serais pas allé spontanément...
avatar
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6761
Age : 36
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rousseau, Jean-Jacques] La Nouvelle Héloïse

Message par Salsera15 le Lun 30 Avr 2012 - 18:40

Je serais bien tentée d'essayer de le lire! Surtout que c'est un gros pavé!
avatar
Salsera15
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 363
Age : 29
Localisation : St-Jérôme
Emploi/loisirs : Étudiante en communication
Genre littéraire préféré : Drames romantiques, jeunesse et fantasy
Date d'inscription : 18/07/2011

http://salsera15.blogspot.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rousseau, Jean-Jacques] La Nouvelle Héloïse

Message par Invité le Lun 30 Avr 2012 - 19:14

Je comprends Alexielle, ce que je veux dire c'est qu'en général les livres qu'on étudie en cours c'est soit on aime beaucoup soit pas du tout, en tout cas pour moi c'est comme ça

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rousseau, Jean-Jacques] La Nouvelle Héloïse

Message par Invité le Mar 8 Mai 2012 - 3:17

Ça fait deux ans que j'essaye de le terminer, avec mon ami (à qui il était destiné puisqu'il aime bien Rousseau), on s'amusait à le lire à haute voix mais au bout d'un moment ça nous endormait plus qu'autre chose.
S'il y a bien une chose que je n'aime pas chez Rousseau c'est son lyrisme, et ça couplé à la niaiserie des deux personnages principaux ça en serait presque à se taper la tête contre les murs.

Je le terminerai certainement un jour mais ça ne sera pas de bonne grâce.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Rousseau, Jean-Jacques] La Nouvelle Héloïse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum