Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Endô, Shûsaku] Douleurs exquises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sondage

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Endô, Shûsaku] Douleurs exquises

Message par Mevlânâ le Dim 6 Mai 2012 - 15:06



Douleurs exquises

Auteur : Shûsaku Endô
Edition : Le livre de poche
Nombre de pages : 185

Quatrième de couverture :

Le souvenir obsédant des grands martyrs chrétiens du Japon, la hantise de la souffrance physique, la peur de savoir si on serait capable ou d'y résister, la lutte éternelle, finalement, entre le courage et la lâcheté - tels sont les thèmes au centre de toute l'oeuvre de Shûsaku Endô et que l'on retrouve dans ces nouvelles. Pour la médecine, la douleur exquise c'est le siège même de la souffrance, le point précis où inlassablement celui qui souffre ne peut s'empêcher de revenir...

Mon appréciation :

Je suis tombée complètement par hasard sur ce livre dans la boutique d'occasion. Je souhaitais ouvrir mon champ de lectures à d'autres pays notamment à l'Asie que j'apprécie tout particulièrement. L'auteur m'était inconnu et c'est pourquoi je lus cette oeuvre avec le regard curieux d'une occidentale sur le monde japonais.
Je ne fus absolument pas déçue par le style de narration. A la fois directe et sèche, elle décrit des sentiments violents et souvent douloureux. Dans ce recueil de nouvelles, rien ne dépasse, rien n'est superflu, chaque mot frappe le lecteur.
En ce qui concerne les histoires, la véracité des faits et l'expression de la douleur font tout de suite sentir que l'auteur a vécu ce qu'il raconte. Dans plusieurs nouvelles, on retrouve les mêmes éléments mais raconté différemment : le divorce de ses parents, sa mère jouant d'un instrument de musique (soit le piano, soit le violon), ses successives opérations pulmonaires et son alitement forcé à l'hôpital. L'omniprésence des prêtres chrétiens dans ses récits montre à quel point l'auteur fut marqué par sa conversion au catholicisme.

Tout cela nous est raconté avec une douleur sourde en fond. Les martyrs des chrétiens japonais durant les persécutions religieuses sont un moyen pour l'auteur de se questionner sur sa "valeur" d'être humain, sur son courage et il me semble qu'il garde peu d'estime pour lui-même.

Cependant, j'ai beaucoup aimé son style d'écriture, les descriptions de la vie des Japonais d'avant et d'après-guerre, je trouve cela très enrichissant.
J'attends avec impatience la prochaine fois que je lirais une oeuvre de cet homme. C'est une belle et surprenante découverte.

_________________
Lecture en cours :



Mes listes et mon challenge 2012/2013 (17/17) et le Challenge Libido Sciendi

"Tout est impossible jusqu'à ce que quelqu'un le fasse" Nelson Mandela
avatar
Mevlânâ
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2648
Age : 32
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi/loisirs : Kinésiologue, maître Reiki
Date d'inscription : 05/02/2012

http://www.kinesiologue-reiki-69.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum