Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Flaubert, Gustave] L'Éducation sentimentale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Éducation sentimentale

40% 40% 
[ 2 ]
20% 20% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
20% 20% 
[ 1 ]
20% 20% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 5

[Flaubert, Gustave] L'Éducation sentimentale

Message par Findus le Dim 6 Mai 2012 - 17:59



L’Éducation sentimentale


Auteur Gustave Flaubert
Éditeur : Le Livre de Poche
Nombre de pages : 668 pages
Prix : 5.60€


4ème de couverture :

Un jeune provincial de dix-huit ans, plein de rêves et plutôt séduisant, vient faire ses études à Paris. De 1840 au soir du coup d’Etat de 1851, il fait l’apprentissage du monde dans une société en pleine convulsion. Sur son chemin, il rencontre le grand amour et les contingences du plaisir, la Révolution et ses faux apôtres, l’art, la puissance de l’argent et de la bêtise, la réversibilité des croyances, l’amitié fraternelle et la fatalité des trahisons, sans parvenir à s’engager pour une autre cause que celle de suivre la perte de ses illusions.
Écrit dans une langue éblouissante et selon des règles narratives inédites, L'Éducation sentimentale, publiée en 1869, est peut-être le chef-d’œuvre de Flaubert le plus abouti et le plus mystérieux. En cherchant à représenter l’essence même du temps vécu, l’auteur nous transmet une philosophie de l’histoire, une morale de l’existence et une esthétique de la mémoire qui restent d’une surprenante acuité pour élucider les énigmes d’aujourd’hui.


Mes impressions :

Ce roman, c'est le roman d'une vie, celle de Frédéric Moreau. Si l'histoire se déroule sur 30 ans, c'est bien la vie de Frédéric qui est ici narrée car cette vie pour lui, c'est l'amour, l'amour qu'il porte à Mme Arnoux.
J'ai beaucoup aimé le fait que le roman s'étale sur tant d'années, les belles années, ce roman d'apprentissage nous renvoie à notre propre existence et ceci au travers de la société du XIXè siècle.
On est tout de suite happé par le roman, on a envie de connaître la suite, on veut connaître la vie de ce jeune homme, va-t-il conquérir Mme Arnoux, que va-t-il lui arriver ?
En résumé, ce grand classique de la littérature française est extrêmement plaisant à lire, du fait tout d'abord de l'histoire qui s'avère être très addictive, ensuite cette histoire est soutenue par une écriture splendide.
Si vous avez aimé La Princesse de Clèves par exemple vous aimerez surement ce roman, et si vous voulez vous lançer dans la lecture de classiques, allez-y aussi Wink

Extrait : La rencontre entre Frédéric et Madame Arnoux

Spoiler:

Ce fut comme une apparition :

Elle était assise, au milieu du banc, toute seule ; ou du moins il ne distingua personne, dans l'éblouissement que lui envoyèrent ses yeux. En même temps qu'il passait, elle leva la tête ; il fléchit involontairement les épaules ; et, quand il se fut mis plus loin, du même côté, il la regarda.

Elle avait un large chapeau de paille, avec des rubans roses qui palpitaient au vent derrière elle. Ses bandeaux noirs, contournant la pointe de ses grands sourcils, descendaient très bas et semblaient presser amoureusement l'ovale de sa figure. Sa robe de mousseline claire, tachetée de petits pois, se répandait à plis nombreux. Elle était en train de broder quelque chose ; et son nez droit, son menton, toute sa personne se découpait sur le fond de l'air bleu.

Comme elle gardait la même attitude, il fit plusieurs tours de droite et de gauche pour dissimuler sa manoeuvre ; puis il se planta tout près de son ombrelle, posée contre le banc, et il affectait d'observer une chaloupe sur la rivière.

Jamais il n'avait vu cette splendeur de sa peau brune, la séduction de sa taille, ni cette finesse des doigts que la lumière traversait. Il considérait son panier à ouvrage avec ébahissement, comme une chose extraordinaire. Quels étaient son nom, sa demeure, sa vie, son passé ? Il souhaitait connaître les meubles de sa chambre, toutes les robes qu'elle avait portées, les gens qu'elle fréquentait ; et le désir de la possession physique même disparaissait sous une envie plus profonde, dans une curiosité douloureuse qui n'avait pas de limites.

Une négresse, coiffée d'un foulard, se présenta, en tenant par la main une petite fille, déjà grande. L'enfant, dont les yeux roulaient des larmes, venait de s'éveiller. Elle la prit sur ses genoux. " Mademoiselle n'était pas sage, quoiqu'elle eût sept ans bientôt ; sa mère ne l'aimerait plus ; on lui pardonnait trop ses caprices. " Et Frédéric se réjouissait d'entendre ces choses, comme s'il eût fait une découverte, une acquisition.

Il la supposait d'origine andalouse, créole peut-être ; elle avait ramené des îles cette négresse avec elle ?

Cependant, un long châle à bandes violettes était placé derrière son dos, sur le bordage de cuivre. Elle avait dû, bien des fois, au milieu de la mer, durant les soirs humides, en envelopper sa taille, s'en couvrir les pieds, dormir dedans ! Mais, entraîné par les franges, il glissait peu à peu, il allait tomber dans l'eau ; Frédéric fit un bond et le rattrapa. Elle lui dit :

-- " Je vous remercie, monsieur. "

Leurs yeux se rencontrèrent.

-- " Ma femme, es-tu prête ? " cria le sieur Arnoux, apparaissant dans le capot de l'escalier.
avatar
Findus
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages : 69
Age : 21
Localisation : Tours
Emploi/loisirs : Etudiant
Genre littéraire préféré : Poésie
Date d'inscription : 18/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Flaubert, Gustave] L'Éducation sentimentale

Message par alexielle63 le Lun 7 Mai 2012 - 13:09

Du même auteur, j'ai lu Madame Bovary : ça date du lycée donc je ne m'en souviens plus très bien mais il me semble que j'avais apprécié : je note donc celui-ci. Merci, Findus !
avatar
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6761
Age : 35
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Flaubert, Gustave] L'Éducation sentimentale

Message par Hortensia le Mer 27 Fév 2013 - 15:48

J'ai lu ce roman il y a un moment de cela.
Que dire sinon que j'ai eu bien du mal à le finir, et je me perdais un peu ... déjà que je ne suis pas très fan de l'époque évoquée dans cette histoire, et je n'ai pas trouvé les personnages attachants. Certes la vie des gens est bien décrite , on en apprends beaucoup sur comment se déroulaient les choses , la politique également, etc. Mais je me suis vraiment très ennuyée. Alors que j'ai bien aimée " madame bovary " à l'époque.
Donc j'ai voté : " pas aimer "'.
avatar
Hortensia
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1673
Age : 26
Localisation : La Lothlórien
Emploi/loisirs : Lecture, voyage et sieste.
Genre littéraire préféré : Tout ! ( sauf la poésie )
Date d'inscription : 08/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Flaubert, Gustave] L'Éducation sentimentale

Message par Algue le Dim 17 Aoû 2014 - 23:39

Moi aussi, Frédéric Moreau m'a laissée de marbre. Alors bien sûr, c'est Flaubert donc c'est remarquablement écrit, et la peinture de l'époque est très instructive pour qui - comme moi - ne maîtrise pas bien l'histoire de la révolution de 1848. Mais je dois avouer que j'ai trouvé le temps un peu long.

Algue
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 273
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 31/08/2012

http://algue.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Flaubert, Gustave] L'Éducation sentimentale

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum