Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Oates, Joyce Carol] Reflets en eau trouble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Oates, Joyce Carol] Reflets en eau trouble

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Oates, Joyce Carol] Reflets en eau trouble

Message par lalyre le Mer 9 Mai 2012 - 20:18

[Oates, Joyce Carol]
Reflets en eau trouble
Babel mars 2001
ISBN 978-2-7427-2279-2
151 pages



Quatrième de couverture:
Dans la nuit, perdue sur un mauvais chemin, une voiture dérape, manque un virage et se précipite dans l'eau. Au volant, un sénateur ambitieux qui a bien arrosé sa soirée et comptait la finir dans les bras de la jeune femme assise à ses côtés. Lui parvient à s'extraire du véhicule, elle reste bloquée à l'intérieur et meurt lentement, noyée dans une eau noire, en compagnie de ses seuls souvenirs. Du fait divers qui scandalisa l'Amérique de 1969, Joyce Carol Oates a tiré un roman bref et terrible, qui stigmatise le déclin moral, spirituel et intellectuel de la société américaine. Un conte cruel sur la puissance et la naïveté.


Mon avis:
Sur l’île de Chappaquiddick, un sénateur ivre ( j’ai lu qu’il s’agissait de Ted Kennedy qui par sa faute a sans doute dû gommer ses prétentions politiques) a abandonné sa jeune passagère dans la voiture, son seul but était de sauver sa peau, ce fait fut un scandale nationale à cette époque. De ce drame l’auteure a écrit ce livre cruel par la découverte de ce que fut le calvaire des dernières heures de la jeune fille coincée dans la voiture au fond du marais, une histoire triste due à la bêtise et la sauvagerie de l’homme. Dans le roman on ressent très fort la sensation de l’eau noire et nauséabonde qui monte dans la voiture, de la jeune femme qui recherche une bulle d’air, elle a l’espoir que le sénateur est parti chercher de l’aide mais l’eau noire envahit ses poumons elle va mourir. Un roman très dur à lire malgré la belle plume de l’auteure….4,5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5938
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum