Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Indridason, Arnaldur] Erlendur Sveinsson - Tome 8: La muraille de lave

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur La muraille de lave d'Arnaldur Indridason

50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Indridason, Arnaldur] Erlendur Sveinsson - Tome 8: La muraille de lave

Message par Sharon le Jeu 17 Mai 2012 - 19:11


Titre : La muraille de lave.
Auteur : Arnaldur Indridason.
Editeur :  Métaillié.
Nombre de pages : 316.

Quatrième de couverture (extraits) :

Le commissaire Erlendur est parti en vacances sur les lieux de son enfance et il a disparu, mais son équipe continue à travailler. Tandis que Elinborg, la fine cuisinière, s’occupe d’une affaire de viol (La Rivière noire), Sigurdur Oli, le moderne formé aux États-Unis, reconnaît par hasard dans la rue l’un des témoins de l’affaire de pédophilie en partie résolue dans La Voix. Ce même jour, un ami lui demande d’aider un couple de cadres qui, pratiquant l’échangisme, fait l’objet d’un chantage. Troublé par ses problèmes de nouveau divorcé, Sigurdur Oli va cependant aller jusqu’au bout d’une histoire qui lui révèle la cupidité qui s’est emparée de la société islandaise avec l’expansion mondiale des modèles financiers.

Mon avis :

Nous sommes gâtés depuis la rentrée 2011 : deux romans d'Arnaldur Indridason traduits en français ! La muraille de lave garde à la fois toutes les qualités des romans d'Indridason et renouvelle son esprit.

En effet, le héros est ici Sigurdur Oli, le personnage le plus en retrait dans les enquêtes d'Erlendur. Ce livre doit nous permettre d'en savoir plus sur lui et surtout de savoir comment il est devenu ce qu'il est. Il n'a pas l'humanisme de son chef, ni l'empathie d'Elinborg et il l'admet lui-même. La compassion pour les rebuts de la société, très peu pour lui. Il n'aime rien tant que leur dire tout le bien qu'il pense d'eux quand il les voit attendre d'être interrogés. S'il n'était policier, il aurait tout du golden boy aux dents longues. Cela tombe bien : il est amené à enquêter dans les milieux de la finance.

Un bon point pour lui pour commencer : il ne rechigne pas à venir en aide à ses amis, même si grâce à eux, il se retrouve très vite dans une position inconfortable. Comment justifier qu'il n'a pas prévenu ses collègues d'une affaire de chantage, lui qui s'est retrouvé, bien malgré lui, sur une scène de crime ? Oli tient bon, non pour ses amis, mais pour que justice soit faite. Autre bon point pour lui : Oli ne connaît pas la jalousie. S'il admire les logements confortables des uns et leurs belles voitures, c'est en connaisseur, non en envieux. Dommage que certains ne l'aient pas compris plus tôt, car Oli ne peut non plus comprendre qu'on cherche à acheter autrui, ou à tuer pour le profit.

Sigurdur Oli, et le lecteur avec lui, est confronté au maestrom de question que les différentes enquêtes soulèvent. Plus j'avançais dans le récit, et plus l'enquête principale se ramifiait. Chose à laquelle nous ne sommes pas habitué avec Indridason, nous sommes ici confrontés à un pays en pleine expansion, flamboyant, où l'argent coule à flot pour une frange de la population qui se paie maison, voitures, excursion, voyages et s'autorisent toutes les débauches, sans être prêts à en accepter les conséquences. Même si Sigurdur Oli ne m'était pas sympathique au début du récit, je dois dire que je pouvais m'identifier à lui quand il était choqué par les pratiques sexuelles de ses amis, bien qu'elles se passent entre adultes consentants. Ce n'est pas une question de puritanisme, c'est vraiment une question de sentiments et d'intimité partagée. Et Sigurdur n'a partagé son intimité qu'avec Bergthora et ils n'ont jamais eu envie de la partager avec d'autres.

A côté de cette enquête principale, il retrouve Andrès, un homme détruit par l'alcool mais aussi par les abus dont il a été victime étant enfant. Il le connaît depuis Hypothermie, et à l'époque, Drésy avait mis Erlendur et son équipe sur la piste d'un pédophile. Étonnamment, Sigurdur Oli éprouve de la compassion pour cet homme qui représente pourtant tout ce qu'il méprise, et même, à la fin du récit, de l'empathie. Peut-être n'aurait-il pas réagi ainsi si Erlendur avait été là et avait recueilli les confidences de Drési. Peut-être n'aurait-il pas réagi ainsi si sa séparation n'avait été une plaie ouverte et ne l'avait amené à se questionner sur sa jeunesse, son éducation, et la relation entre ses parents. Les non-dits sont nombreux entre eux, sa mère est presque aussi froide que l'hiver arctique et si rien ne sera dit clairement, l'implicite permettra d'expliquer pourquoi Sigurdur est devenu ce qu'il est - et pas seulement parce qu'il ressemble à sa mère.

Sigurdur est vraiment sur tous les fronts, même parfois celle de la disparition de son chef Erlendur. Il doit aussi faire face aux débordements de certains collègues, qui pensent ainsi compenser une justice jugée défaillante. Sigurdur aime les Etats-Unis, et si ses méthodes sont parfois cavalières, n'hésitant pas à réveiller un suspect en pleine nuit, il n'a rien d'un cow-boy solitaire. J'aime les policiers qui savent que la violence ne résout rien.

La muraille de lave humanise le second d'Erlendur qui fait face avec droiture aux enquêtes qui lui sont confiés et avec orgueil à la débâcle de sa vie privée. Que deviendra-t-il dans le prochain volume ?  
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7308
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Indridason, Arnaldur] Erlendur Sveinsson - Tome 8: La muraille de lave

Message par louloute le Jeu 17 Mai 2012 - 20:04

merci Sharon pour cette critique qui fleur bon les pays nordique Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10150
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Indridason, Arnaldur] Erlendur Sveinsson - Tome 8: La muraille de lave

Message par Sharon le Ven 18 Mai 2012 - 20:19

Merci Louloute.
Indridason est un auteur qui me tient particulièrement à coeur.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7308
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Indridason, Arnaldur] Erlendur Sveinsson - Tome 8: La muraille de lave

Message par Savealife le Ven 18 Mai 2012 - 23:09

Je pense me laisser tenter par un bouquin de cet auteur, surement celui-ci !
avatar
Savealife
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 97
Age : 22
Localisation : Strasbourg
Emploi/loisirs : Terminale S, Hip hop, ragga dancehall
Genre littéraire préféré : Thriller, fantasy, policiers
Date d'inscription : 04/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Indridason, Arnaldur] Erlendur Sveinsson - Tome 8: La muraille de lave

Message par Sharon le Sam 19 Mai 2012 - 9:46

Merci Savealife.
Je te conseillerai cependant de lire Hiver arctique avant ce tome, car il est difficile de comprendre La muraille de lave sans Hiver arctique.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7308
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Indridason, Arnaldur] Erlendur Sveinsson - Tome 8: La muraille de lave

Message par Savealife le Sam 19 Mai 2012 - 12:22

Ok, merci!
avatar
Savealife
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 97
Age : 22
Localisation : Strasbourg
Emploi/loisirs : Terminale S, Hip hop, ragga dancehall
Genre littéraire préféré : Thriller, fantasy, policiers
Date d'inscription : 04/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Indridason, Arnaldur] Erlendur Sveinsson - Tome 8: La muraille de lave

Message par la grande astrance le Dim 16 Déc 2012 - 18:24

et nous sommes sans nouvelles d'Erlendur !

Avant Indridason, l'Islande c'était pour moi un paysage de geysers et de mousse , une jolie carte postale
Il m'a fait découvrir un pays plein de contraste et les Islandais
Dans les précédents déjà l'alcoolisme, la déchéance, le sort des enfants maltraités ...
Avec la muraille de lave, l'auteur nous montre les effets de la maltraitance avec Andrès,le contraste entre les banquiers et leur mode de vie et sa vie gâchée n'en est que plus douloureux.
Je partage l'avis de Sharon sur Sigurdur qui devient extrêmement sympathique, conscient de son devoir de policier et aussi d'humain il ménage autant que faire se peut la famille d'un suspect,il accepte de veiller sur la boîte aux lettres d'une vieille dame ... on découvre un type bien !
mais qu'est devenu Erlendur ????
avatar
la grande astrance
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 347
Age : 61
Localisation : isere
Emploi/loisirs : psychomotricienne //le scrabble en ligne- astrance chez Word Biz
Genre littéraire préféré : les auteurs nordiques surtout les policiers
Date d'inscription : 15/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Indridason, Arnaldur] Erlendur Sveinsson - Tome 8: La muraille de lave

Message par Sharon le Dim 16 Déc 2012 - 19:18

Merci La grande Astrance pour cet avis, je suis contente que tu aies aimé.
Il reste encore deux autres titres (après celui-ci) non traduits en français.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7308
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Indridason, Arnaldur] Erlendur Sveinsson - Tome 8: La muraille de lave

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum