Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Sylvain, Dominique] Le roi lézard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis :

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Sylvain, Dominique] Le roi lézard

Message par yaki le Sam 2 Juin 2012 - 15:02

Le roi Lézard / Dominique Sylvain
Ed. Viviane Hamy, 298 p.
ISBN : 978-2878585117



Présentation de l'éditeur :
Louise Morvan, de Morvan Investigations, élucide enfin le mystère de l'assassinat de son oncle, Julian Eden, dont elle a hérité l'agence à la fin des années 70, alors qu'elle n'était qu'une toute jeune fille. Son amant, le commissaire Serge Clémenti a retrouvé l'inspecteur Casadès qui était chargé de l'enquête sur le meurtre du détective. Sans raison apparente, il avait été rétrogradé et muté hors de Paris, après qu'on lui eut retiré le dossier. Tandis que le commissaire et ses lieutenants s'épuisent à débusquer le "killer des quais" qui trucide sans se lasser de malheureux SDF, Louise écoute Casadès conter l'après 68, et le Rock and Roll Circus que fréquentait notamment Jim Morrison, le chanteur des Doors. L'ex-flic distille ses informations, brouille les pistes, s'amuse au chat et à la souris... Pour contrer son manège, elle se coule dans la peau du personnage qu'il veut lui faire jouer, celui de la jeune Russe, assassinée elle aussi en 1979, dont Julian Eden aurait été follement amoureux. Machiavélique ! Le Roi Lézard évoque Guerre sale par la perversité et l'absence de scrupules des protagonistes. Au-dessus du marigot, flotte l'âme du Lizard King, amoureux de Paris, qui avait décidé de se faire enterrer au Père-Lachaise...

Ma critique : L’histoire de ce roman est la même que dans le roman « Travestis » que Dominique Sylvain avait écrit en 1998. Ce livre étant épuisé, Dominique Sylvain a souhaité en reprendre l’écriture avant qu’il ne soit publié à nouveau.

Dans ce roman deux enquêtes se croisent. Il y a d’abord l’enquête du commissaire Clémenti qui recherche un meurtrier, le « boucher des quais », qui s’attaque aux SDF et il y a l’enquête de Louise Morvan qui cherche à découvrir l’assassin de son oncle Julian Eden dont elle a repris l’agence de détectives, son oncle qu’elle adulait. Louise est aidée (enfin si l’on peut dire…) par l’inspecteur Casadès qui avait été chargé de l’enquête sur le meurtre de son oncle et qui avait été étonnamment muté avant qu’il ne résolve le mystère. S’ajoute à ces deux enquêtes la relation amoureuse et tumultueuse entre le commissaire et la belle Louise.

L’oncle de Louise au moment de son meurtre était proche des milieux branchés et de Jim Morrisson (The lezard king, d’où le titre) et, de ce fait, la musique fait partie intégrante de l’histoire.

On retrouve avec plaisir le personnage de Louise avec son caractère bien trempé et volontaire et le style caractéristique de Dominique Sylvain. Un bon moment de lecture.

avatar
yaki
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 40
Localisation : Yvelines
Emploi/loisirs : Lecture, scrapbooking, balades,...
Genre littéraire préféré : Romans contemporains
Date d'inscription : 10/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum