Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Pouy, Jean-Bernard] Samedi 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur ce livre

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Pouy, Jean-Bernard] Samedi 14

Message par creuse le Mar 12 Juin 2012 - 16:55




Quatrième couverture :

Alors que Maxime s’était rangé des voitures et retiré à la campagne, voilà que, sous prétexte que ses voisins sont les parents du nouveau ministre de l’Intérieur, les CRS viennent lui chatouiller les arpions et piétiner son potager. Mais on ne réveille pas impunément un ancint terroriste à la retraite ! Surtout un vendredi 13.

Edition Elb, la Branche
2011
175 pages

Auteur de plus de soixante-dix romans, Jean-Bernard Pouy a, entre autres, crée le personnage du Poulpe. Depuis 2007, il dirige la collection « Suite Noire » aux Edditions La Branche. Huit romans de cette collection, en hommage à la Série Noire, ont été adaptés pour France 2 et Arte.

Résumé :


C’est l’histoire d’un retraité, vivant du RSA dans un village retiré de la Creuse. Il vit parfaitement tranquille, entretient des relations de bon voisinage avec ses voisins les plus proches, mais surtout pas de confidences.

Hélas, un matin toute une horde de policiers vient frapper à sa porte sans ménagement et envahi son territoire. On lui annonce que son voisin, très discret au demeurant, a un fils qui vient d’être nommé Ministre de L’intérieur, donc sécurité oblige !

Les policiers après avoir mis sens dessus dessous sa maison découvrent une petite plantation de cannabis au fond de son jardin. Comme notre héros a reçu très « vertement » ces invités non attendus, il est emmené sans ménagement au poste, mais pour pimenter le roman, les gendarmes « oublient » de refermer la porte de la cellule. Et voila notre Maurice Lenoir qui quitte tranquillement sa cellule et se dirige tout aussi tranquillement chez lui, à la grande stupéfaction des sentinelles « C’est pas vrai… Vous vous évadez et vous revenez là aussi sec ?

Je ne me suis pas évadé, c’était ouvert. J’ai pensé qu’on me foutait dehors……. »
La police décide de passer l'éponge contre le silence de Maurice. Mais pour Maurice, il est trop tard. Il ne fallait pas lui chercher des noises ! Maurice est du genre à toujours régler ses problèmes. La police et le gouvernement vont très vite l'apprendre à leurs dépends.

Car Maurice, n'est pas un retraité sans passé. Il ne s'appelle d'ailleurs pas Maurice. Des médias, et de toutes les polices de France et de Navarre il est connu sous le nom de Maxime Gerland, l'homme le plus recherché du pays. Car notre retraité n'est ni plus ni moins qu'un ancien terroriste !

Et voilà un gradé de la gendarmerie qui rapplique, on prévient le grand chef DORMEAUX et notre retraité qui voulait vivre tranquillement dans sa campagne retiré se voit coincé dans sa propre maison et ne voit qu’une seule issue pour retrouver sa liberté, faire une nouvelle évasion.

Le voilà qui prend le train pour CHATEAUROUX et vers une des planques, car il en a trois, qu’il s’était préparées au cas ou. Il va profiter de sa cavale pour ridiculiser tous ces beaux messieurs qui ont troublé sa tranquillité. Il traversera la France du Nord au Sud de L’est à l’Ouest, avec un petit saut en Italie, de quoi bien embrouiller les pistes. Et on découvre un Maxime Gerland plein d’audace, d’humour, d’intelligence, aimant la poésie. L’on s’amuse avec lui des tours joués à tous ces messieurs policiers, gouvernants.

Un happy end surprenant, mais pourquoi pas !

Plaisant à lire, cependant dans le milieu de roman j’ai eu un passage à vide où j’ai un peu perdu le fil de l’histoire, retrouvé heureusement rapidement. Dans l’ensemble je qualifierai ce roman de délassant.








Dernière édition par PetitePrincesse le Mar 12 Juin 2012 - 18:24, édité 1 fois (Raison : correction du titre + ajout du sondage)
avatar
creuse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2476
Age : 68
Localisation : berry
Genre littéraire préféré : Classiques ,Romans historiques, régionaux, contemporains ,littérature de jeunesse
Date d'inscription : 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pouy, Jean-Bernard] Samedi 14

Message par louloute le Mar 12 Juin 2012 - 17:09

Merci Creuse pour cette critique Very Happy on pourrais la conclure par " sacré Maurice " Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10376
Age : 49
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pouy, Jean-Bernard] Samedi 14

Message par Savealife le Mar 12 Juin 2012 - 18:11

Il a l'air bien!
avatar
Savealife
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 97
Age : 23
Localisation : Strasbourg
Emploi/loisirs : Terminale S, Hip hop, ragga dancehall
Genre littéraire préféré : Thriller, fantasy, policiers
Date d'inscription : 04/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pouy, Jean-Bernard] Samedi 14

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum