Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Louvrier, Pascal] Sagan : Un chagrin immobile

Aller en bas

Quelle est votre appréciation de ce roman?

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Louvrier, Pascal] Sagan : Un chagrin immobile

Message par Salsera15 le Jeu 14 Juin 2012 - 5:39


Année d'édition: 2012
Édition: Hugo et Compagnie
Nombre de pages: 224
Quatrième de couverture: Qui ne connaît pas ou entendu parler de Françoise Sagan, et de ses sempiternelles voitures de sport, du jeu, de ses amis et ses amies, de Mitterrand, de la drogue, de ses romans, de son succès météorites et de la fin de sa vie désargentée, désenchantée.Sagan, un chagrin immobile nous raconte la saga Sagan avec justesse mais sans clichés. Le dessein n’est pas d’écrire une énième biographie de Françoise Sagan mais bien de percer le mystère Sagan. De comprendre qui était Françoise Quoirez ? Pascal Louvrier, en totale empathie avec son sujet, se lance alors dans une enquête sur l’une des rares stars de la littérature française. Pour cela il a recueilli de nombreux témoignages inédits de gens qui l’ont bien connue : Michèle Bouton son amie d’enfance livre ici ses souvenirs, Denis Westhoff son fils, Alexandre Astruc, Camille Laurens, Michel Déon, Pierre-Guillaume de Roux, Thierry Taittinger, Jean-Claude Scarpitta, Annick Geille, Jean-Claude Lamy ou encore le témoignage particulièrement éclairant de Roland Dumas sur son engagement politique au moment de la guerre d’Algérie – le manifeste des 121 ainsi que sa participation active au sein du réseau Jeanson.
Pascal Louvrier analyse également ses relations avec ses parents sous l’angle de la psychanalyse et revisite les grands thèmes de son œuvre afin de comprendre au mieux la métamorphose de Françoise Quoirez en Sagan.

Cet ouvrage contient un texte inédit de Françoise Sagan.

Mon avis: Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Hugo et Compagnie pour m'avoir fait découvrir un ouvrage aussi riche de sens. J'ai été fortement émerveillée par l'histoire de Françoise Sagan!

Concernant le style de Pascal Louvrier, je crois que je n'aurai jamais la justesse des mots pour exprimer à quel point il est particulier et à couper le souffle. Chaque période de la vie de Sagan est rédigée avec des figures de style et des métaphores exceptionnelles qui m'ont vraiment fait réfléchir, au point même que j'ai parfois associé quelques passages de sa vie à ma propre expérience personnelle. À mon souvenir, jamais aucun auteur québécois n'a su jouer aussi bien avec les images au point ou j'ai eu l'impression de suivre le ton du livre comme le flot d'une rivière. La sonorité des mots, la tournure des phrases, les coupures entre les points de vue et les périodes de la vie de Sagan etc. Tout a été mis en oeuvre pour que le lecteur non seulement connaisse la légende, mais aussi vive en quelque sorte les tourments de cette femme décédée voilà quelques années seulement, en 2004.

Plusieurs personnages ont gravité autour de Sagan, mais ma réflexion dans ce livre s'est toujours située au niveau des émotions de cette dernière. Pourquoi tout ce mal être? Pourquoi ne peut-elle pas apprécier le succès dont elle est l'auteure et cesser d'essayer de perdre? L'esprit de cette femme a tôt fait d'être tourmenté. Une femme à l'apparence fragile, mais qui pourtant vit la vie à cent mille à l'heure parfois plus vite qu'on pourrait la vivre aujourd'hui. On dit souvent qu'on ne comprend pas les écrivains, c'est en quelque sorte vrai, car malgré le livre, j'ai encore de la difficulté à saisir ce personnage. Elle est auteure de romans qui véhiculent des émotions systématiquement semblables comme si elle était tellement ancrée en elle-même qu'elle ne pouvait extrapoler à l'extérieur de l'auto-fiction. Car la grande majorité de ses romans est une reproduction de sa famille, de ses amis et des multiples hommes qu'elle a rencontrés. Après avoir lu ce roman, j'ai consulté les ressources à la fin et je meure d'impatience de visionner le film produit en 2007. Peut-être les images m'éclaireront davantage sur Sagan, car les mots, si bien écrits soient-ils ne m'ont pas permis de comprendre ce trouble...

L'histoire est très bien racontée. Toutes les périodes de sa vie y sont présentées; de son enfance à son décès. Les nombreux romans qu'elle a écrit sont présentés sous de brefs extraits qui nous permettent de faire le parallèle entre sa propre vie et celle des personnages qu'elle crée. On soulève des tabous qui ne pouvaient éclater en plein jour à l'époque, notamment celui concernant son attirance pour les femmes et la sécurité qu'elle retrouvait dans leurs bras. Cependant, pour les hommes, elle recherchait indéfiniment le portrait de son père qu'elle a idolâtré jusqu'à la fin de sa vie. Cet homme qui la laissait conduire vite, faire tout ce qu'elle voulait, sauf écrire des romans sous le nom de Quoirez, son nom de naissance.

Ce qui m'a plue le plus dans cet ouvrage c'est que j'ai découvert une auteure que je ne connaissais pas et dont j'ai envie de lire quelques-uns de ces romans. J'ai adoré comment l'auteur a présenté Sagan, quels mots il a utilisé pour raconter sa vie. Un ouvrage énormément centré sur les émotions, des émotions qui sont encore d'actualité aujourd'hui. Évidemment, les livres de Sagan ne se démoderont jamais, car il y aura toujours des coups de blues, des déceptions amoureuses etc.

Ce qui m'a le moins plue, c'est la chronologie des dates dans le roman. On avançait dans sa vie pour quelques pages plus loin, retourner en arrière. J'aurais aimé que le fil conducteur soit constant afin que je n'aie pas l'impression de connaître la suite avant d'être rendue à cette étape de l'histoire.

Autrement, c'est un ouvrage à conserver dans sa bibliothèque, une auteure dont la vie mérite de rester en mémoire! À lire absolument, même si vous n'êtes pas amateur de biographies ou de témoignages!

Je donne 5/5 à cet ouvrage!


Dernière édition par alexielle63 le Jeu 14 Juin 2012 - 13:43, édité 2 fois (Raison : Correction titre + correction sondage)
avatar
Salsera15
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 363
Age : 29
Localisation : St-Jérôme
Emploi/loisirs : Étudiante en communication
Genre littéraire préféré : Drames romantiques, jeunesse et fantasy
Date d'inscription : 18/07/2011

http://salsera15.blogspot.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Louvrier, Pascal] Sagan : Un chagrin immobile

Message par chocolette le Jeu 14 Juin 2012 - 15:54

J'aime beaucoup ta critique, depuis mon adolescence j'adore Sagan!
Je le note, merci Salsera. Smile
avatar
chocolette
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3784
Age : 67
Localisation : Hainaut.Belgique.
Emploi/loisirs : lecture,promenade,cinéma,mots fléchés.
Genre littéraire préféré : Policier et un peu de tout...pas de SF!
Date d'inscription : 13/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Louvrier, Pascal] Sagan : Un chagrin immobile

Message par LOUBHI 49 le Dim 1 Juil 2012 - 23:32

Avis et commentaires :

Génie, fulgurance, tragédie, lourd secret, passionnée, amoureuse, drogue, excés et vitesse.

A la fermeture de cette biographie, ce sont les mots ou adjectifs qui se bousculent à l'esprit du lecteur mais aussi gâchis, mal - être et une certaine auto destruction. Sagan, c'est un personnage de roman à part entière, une de ses météores qui traversent la seconde moitièe du vingtième siècle avec des rencontres de tout ordre. Rejet de l'ordre établi, détestatiion des règles et de la religion, des modèles sexuels bien établis, quel itinéraire chaotique mais quel sens de la mise en scène.

Pascal Louvrier, l'auteur de cette biographie manie avec talent le croisement et le recoupement des livres de Françoise Sagan avec le parcours de vie de cette femme. Comment une blessure, la mort du premier enfant de ses parents, dans des circonstances qui frôlent plus la maltraitance qu'autre chose, comment ce bébé, Maurice, hantera son propre pacours et fixera probablement le mal être de Françoise. Une jeune fille fragile, pourtant relativement épargnée par la seconde guerre mondiale, un milieu famillial aisé, profondément libre et passionnément aimée par son père qui va tout supporter de ses caprices et tocades, elle même profondément attachée à son frère, va exploser avec son premier livre et le succès qui s'en suit dans un style littérraire unique et en profonde opposition avec les meours de l'époque.
Tout s'enchaîne, le succès, les amis prestigieux, les partenaires sexuels tant masculins que féminins, une grande hustoire d'amour avec Guy Schoeller (l'image de son père ?), l'accident de voiture qui manque de la tuer, la chute dans la drogue pour d'abord supporter la douleur que lui occasionne les séquelles de l'accident, un fils unique d'un personnage à la fois play boy brillant mais gay, les avortements, alors illégaux, son engagement politique à gauche avec la relation trouble et fascinante de Mitterans et toujours l'écriture..... Rebellion et écriture, deux fantastiques leviers dans la vie de Françoise Sagan

C'est aussi la descente en enfer et la ruine financière pour celle qui connut aussi bien les stars de cinéma, les milliardaires, les écrivains, les philosophes de cette fin de vingtième siècle et toujours la drogue et de moins en moins de livres, la source se tarit, les femmes de sa fin de vie qui la coupent du monde extérieur et de ses amis d'avant. Elle n'aurait jamais voulu quitter l'enfance, elle s'éteind dans la douleur et dans une indifférence quasi générale.

Fantastique lecture qui ne me donne qu'une seule envie, lire son oeuvre et qui m'a permis d'oublier cette caricature de femme à la gestuelle et la dialectique hachée quasi pathétique lors d'un de ses passages à la télévision.

_________________
Lectures en cours :

- "Sharko" Franck Thilliez.
- "Fille du Silence" Caroline Declercq.
- "Le Fou prend le Roi - Tome 2 Le Bçatard de Kosigan" de Fabien Cerutti.

La pensée du moment :

"Les Hommes sont malheureux parce qu'ils ne réalisent pas les rêves qu'ils ont" Jacques Brel.
avatar
LOUBHI 49
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 2285
Age : 52
Localisation : Angers
Emploi/loisirs : Commercial Régional
Genre littéraire préféré : Historique / Roman Français/Littérature Classique
Date d'inscription : 09/01/2010

http://www.passiondelecteur.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Louvrier, Pascal] Sagan : Un chagrin immobile

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum