Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Trillard, Marc] Coup de lame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Coup de lame (Marc Trillard)

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Trillard, Marc] Coup de lame

Message par Moulin-à-Vent le Mar 26 Juin 2012 - 5:04


Auteur: Trillard, Marc
Titre: Coup de lame
Époque concernée: XXe siècle
Éditeur: Phébus
Roman noir
189 pages
ISBN 2-85940-482-1

Quatrième de couverture

Huis-clos au large : un paradoxe qui n'en est pas pour ceux qui connaissent et la mer et les hommes. Mettons tout de suite les choses au point : Coup de lame n'a rien d'un roman " marin ". On a jeté par-dessus bord le vieux lyrisme du type " mer cruelle ", pour ne garder que ces six hommes enfermés dans une coque d'acier et qui font leur métier de pêcheurs de thon, à l'extrême pointe du XXe siècle. Ce qui compte ici, ce sont ces six personnages démarrés, et l'époque qui les a pris dans sa nasse et qui ne les lâche plus.

Le capitaine en est peut-être à sa dernière campagne. La routine et le confort en ont fait un terrien malgré lui. Air connu: «Faute de destinée, on s'accommode d'une carrière.» Tant et si bien que le bonhomme songe plus à la taille de ses pommiers qu'à la colère des patrons de barque espagnoles qui font une ronde menaçante autour de son chalutier ultramoderne. Bah, on n'arrête pas le progrès, se dit-il, songeant à son avenir de vieil homme rangé - cependant que ses hommes remâchent, chacun pour soi, des rêves qui ont un goût plus ou moins prononcé d'amertume.

À ceci près que le progrès est un allié sournois, que les hommes font semblant d'avoir la peau dure... et que les coups de lame ne viennent jamais de là où on les attend.

L'histoire qu'a nouée ici Marc Trillard, en serrant bien fort les nœuds de son filet, ne concerne pas seulement, cette poignée d'hommes affairés à leur métier, quelque part au large. Cette histoire est aussi bien la nôtre. Et elle fait mal, très mal.


Conclusion

Chacun de ces hommes représentent diverses facettes qui habitent chacun de nous à différents degrés. Et ce n'est pas toujours joli. C'est un monde mâle où le "petit côté féminin" n'a pas la place pour s'exprimer. La folie, la jalousie, la déviance sexuelle, l'isolement, la jeunesse, l'alcoolisme, le rêve, tout fait mal, très mal.

L'avidité qui conduit à la sur-pêche par des moyens de plus en plus sophistiqués et qui apporte l'autodestruction et l'inimitié est au coeur de ce roman.

Les navires sont des lieux clos qui sont loins d'être à l'abri des problèmes quotidiens. Souvent, ces navires sont des systèmes propices à l'éclosion de toutes les qualités et de tous les défauts existants. La jeunesse qui devrait être une force est, sans l'expérience, le catalyseur de maints drames.

Le rythme de l'écriture nous fait naviguer allègrement à travers tous ces écueils. Réussira-t-elle cependant à nous ramener à bon port?

J'ai bien aimé. Ma cote: 4/5.

Citations

"Sur un bateau, les mots pèsent un autre poids qu'à terre, celui qui ne prend pas la peine de les mesurer d'abord sur sa langue s'en mord les doigts tôt ou tard."

"... les cales et les citernes vont leur chemin gavées de brut, coton, café, arachides, essences rares, minerais divers, ne manquerait que le bois d'ébène s'il n'était passé de mode. Un continent tout entier continue de se vider par la mer comme aux plus belles heures d'une époque qu'on dit révolue."


"... les faibles n'ont pas d'honneur, les lâches pas d'amour de soi..."

"Faute de destinée, on s'accommode d'une carrière."

"... la mort est une affaire trop personnelle pour être partagée."

(Marc Trillard, "Coup de lame").


avatar
Moulin-à-Vent
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 1925
Age : 65
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Retraité
Genre littéraire préféré : Roman historique
Date d'inscription : 07/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Trillard, Marc] Coup de lame

Message par marie do le Mar 26 Juin 2012 - 8:31

Un huis-clos sur un bateau .... pourquoi pas, je vais de ce pas vérifier sa disponibilité .....
3 euros la version broché, d'occasion, (0,01cts et 2,99 de frais de port) je me laisse tenter !
avatar
marie do
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3759
Age : 51
Localisation : corse
Genre littéraire préféré : Assez varié : thriller, roman historique, contemporain, bd .....
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum