Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Bégaudeau, François] Au début

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[sondage]

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Bégaudeau, François] Au début

Message par Cate le Mar 3 Juil 2012 - 11:22

[image]

Parution : 2 février 2012
Editeur : Alma Editeur
Nb de pages : 214

Quatrième de couverture :

Au début, il y a d’abord le ventre rond, empli de vie, gros de promesses. Et déjà, une foule de sentiments contradictoires face à l’« heureux événement » en train de se produire. Car la grossesse est souvent pour les futurs parents l’occasion de faire le point sur leur propre existence. Au début est un roman de femmes écrit par un homme, qui nous entraîne dans l’infini mystère de la gestation : telle n’y avait pas songé et puis c’est arrivé ; telle autre a dû avoir recours à la fécondation in vitro ; telle autre encore aurait sans doute voulu un enfant mais se voit confrontée aux réticences de son partenaire. À ce chœur féminin se mêle la voix d’un père qui recourt à une mère porteuse. Douze tendres aventures pleines de suspense, d’humour et d’amour.

Mon avis :

Mon mari m'a offert ce livre dont il avait entendu de bonnes critiques sur France Inter. C'est un ensemble de petites nouvelles dont le thème est la grossesse. Mais attention, âmes sensibles s'abstenir ! Il s'agit d'histoires que je qualifierais de relativement trash. Certes, elles sont a priori vraies donc pourquoi les cacher, mais il vaut mieux être prévenu. Car l'écriture de Bégaudeau est comme les histoires qui sont relatées : crue et directe. Pas de mièvreries ni de bien pensance, on y voit de tout (amants, opérations à répétitions, vol d'enfant, gens méchants etc...) et c'est écrit sans artifices aucun. Les pensées et idées des mères peuvent sans doute choquer, du moins par rapport à ce qu'on a l'habitude de lire, voire même de voir dans la vie ou de penser.
En ce qui me concerne, j'ai été très remuée par les 1ères nouvelles. Je ne m'attendais pas du tout à ça et j'ai pris en pleine figure ce réalisme et cette dureté sur un thème habituellement traité avec des pincettes. Mais j'accroche finalement pas mal et j'apprécie cet "envers du décors" loin de la morale et des bonnes moeurs. Cela me rassure car je me dis qu'il n'y a pas une façon conventionnelle et "toute jolie" d'être mère, que c'est une situation parfois complexe et que les événements de vie s'en mêlent souvent pour créer des contextes qui peuvent être douloureux et avec lesquels il faut pourtant vivre.

Note : 15/20
avatar
Cate
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 323
Age : 36
Localisation : Lyon
Genre littéraire préféré : romans historiques, Lodge, Gaarder
Date d'inscription : 11/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum