Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Quadruppani, Serge] La disparition soudaine des ouvrières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Quadruppani, Serge] La disparition soudaine des ouvrières

Message par Cassiopée le Jeu 19 Juil 2012 - 1:01



Titre: La disparition soudaine des ouvrières
Auteur: Serge Quadruppani
Éditions: Le Masque (7 septembre 2011)
Nombre de pages: 220
ISBN: 978-2-7024-3588-5


Présentation de l'éditeur:

En vacances avec son mari dans une sublime vallée italienne, la tranquillité de la commissaire Simona Tavianello sera de courte durée. Une série de meurtres inexpliqués va bientôt bouleverser la région et Simona ne résistera pas longtemps à se mêler de l’enquête. D’où viennent ces tracts signés « La révolution des abeilles » ? Pourquoi s’en prendre à un apiculteur a l’air inoffensif ? Que cachent les activités de la multinationale d’agro-alimentaire Sacropiano et quelles expériences peuvent bien être menées dans ses laboratoires ? Entre militants écologistes radicaux et industriels puissants qui s’allient aisément les représentants de l’ordre, la commissaire Tavianello aura toutes les peines du monde à garder la tête froide et à ne pas se laisser embarquer dans une nouvelle théorie du complot. Heureusement Marco, son mari, commissaire et tout jeune retraité, veille…


Mon avis:

«En cet épineux moment, ce qui sauva Simona d’ultérieurs et fastidieux quiproquos, prises de becs, pugilat entre mâles et autres fatigues inutiles auxquelles s’expose une bonne partie du monde vivant depuis qu’il a opté pour la reproduction sexuée, ce qui donc sauva Simona, ce fut sa spontanéité.»


S’il ne fallait qu’une raison de lire ce court roman, les remarques et réflexions de l’auteur sur la vie du couple Simona/Marco valent le détour.
Humour, auto dérision, analyses truculentes du vécu quotidien de l’union de ces deux personnages, relations aux autres, tout cela m’a beaucoup plus attirée que l’intrigue policière elle-même.
Sans doute parce que, l’esprit en vacances, j’avais le souhait de me détendre et de lire des choses légères.
Je reconnais, malgré tout, que l’auteur est très bien documenté et semble avoir des connaissances solides sur la région d’Italie évoquée, les conflits écologiques liés aux abeilles et pas seulement ceux-ci.

Simona et Marco, couple phare, dont l’un est retraité et aspire à profiter des vacances comme prévu et l’autre, l’esprit et l’œil en alerte, prête à participer à une enquête pour peu qu’on lui demande (ou pas ;-)…. En effet, Simona a l’art (tout féminin) de se glisser là où on ne l’attend pas forcément, l’air de rien…. J’imaginais sans peine les scènes, le sourire à peine esquissé de cette femme d’âge mûr, se trouvant là par hasard, toute disposée à rendre service ….

L’écriture est comique, fluide et alerte, les personnages fouillés (même les seconds rôles) et les événements bien décrits. C’est un livre qui se lit très vite et dont le sujet, bien qu’il ne soit pas nouveau, est intéressant.

Une bonne lecture qui repose l’esprit

avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8821
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quadruppani, Serge] La disparition soudaine des ouvrières

Message par Géraldine le Jeu 19 Juil 2012 - 7:08

Merci pour cette critique !
avatar
Géraldine
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1601
Age : 49
Localisation : Ain
Emploi/loisirs : Documentaliste en collège /Cinéma, lecture, équitation
Genre littéraire préféré : Saga, policier, historique, contemporain, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 02/05/2010

http://meslecturescoupsdecoeur.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quadruppani, Serge] La disparition soudaine des ouvrières

Message par marie do le Jeu 19 Juil 2012 - 8:10

Merci pour cette présentation Cassiopée, j'aime bien ce genre de roman sympa de temps en temps !
avatar
marie do
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3760
Age : 51
Localisation : corse
Genre littéraire préféré : Assez varié : thriller, roman historique, contemporain, bd .....
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quadruppani, Serge] La disparition soudaine des ouvrières

Message par Sharon le Jeu 17 Juil 2014 - 18:07

Mon avis :

La page 72 est formidable. Le reste l’est tout autant.
Le traducteur des enquêtes du commissaire Montalbano est aussi un excellent auteur de romans policiers, ancré dans notre époque. Cela ne signifie pas que son roman est violent, avec un tueur en série qui éviscère ses victimes, non. Cela signifie qu’il se préoccupe des problèmes de notre société, des problèmes de la nature.
Les ouvrières en question sont les abeilles, qui disparaissent. Pourquoi, comment ? On ne sait pas vraiment. Par contre, certains ont des idées très arrêtées sur le problème, et surtout, sur la solution à apporter à ce problème – et ce n’est pas forcément très réjouissant. Les enjeux dépassent largement la petite vallée où les écologistes luttent contre les industriels. Ce n’est pas la mafia – ce qui devrait reposer Simona, commissaire anti-mafia qui doit partir en vacances avec son revolver, pour rassurer ses chefs. Les méthodes employées par certains ne valent guère mieux.
Mais, en Italie comme partout, il y a un grain de sable, la mouche dans le lait, le berger albanais ou le feutre rouge manquant. Et cette commissaire qui préfère rester plutôt que de poursuivre ses vacances avec son mari. Il y a aussi l’humour, omniprésent, les clins d’oeil du narrateur à ses lecteurs, comme protection face à la folle cupidité des hommes.
Serge Quadruppani, un auteur à découvrir absolument.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7245
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quadruppani, Serge] La disparition soudaine des ouvrières

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum