Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Estienne d'Orves, Nicolas (d')] Les fidélités successives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Estienne d'Orves d', Nicolas] Les fidélités successives

75% 75% 
[ 3 ]
25% 25% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Estienne d'Orves, Nicolas (d')] Les fidélités successives

Message par lalyre le Mer 22 Aoû 2012 - 19:55

[Estienne d'Orves d', Nicolas]
Les fidélités successives                
Albin Michel 22 août 2012          
ISBN879-2-226-24294-5
712 pages    
                 
Quatrième de couverture    
Anglais et Français, résistant et collaborateur, traitre et héros, Guillaume Berkeley, en ce printemps 1942, oscille dans le Paris de l’occupation entre mensonge et vérité. Quelle vie est véritablement la sienne. Toujours sincère, et ne faisant en somme que changer de sincérités, il vit au rythme de ses « fidélités successives ».

Mon avis
Ce roman raconte le double destin de Guillaume Berkeley, le destin d’un homme à cheval entre deux cultures, deux mondes, deux pays, deux rives, deux aspirations, deux familles d’esprit, deux rêves de gloire et enfin deux amour (celui de Pauline, celui de son frère Victor). Guillaume a tout voulu en même temps, la lumière et l’obscurité, la gloire et l’héroïsme, le confort et le danger, sans doute a-t-il voulu changer les choses quelque part en lui, mais c’est lui-même qui aurait dû changer. Ceci ne dira sans doute rien aux futurs lecteurs sinon que nous sommes en pleine guerre de 1940-45, que dans ce livre on y parle de beaucoup de personnages, tout d’abord de Victor le frère, de Pauline l’amour de sa vie, Marco Dupin un ami homosexuel. D’autres connus comme  de Gaulle, Hitler et sa clique, Cocteau, Jean Marais et bien d’autres que Guillaume côtoie dans sa folie. Que dire encore sans trop dévoiler ? Que l’on assiste au vol de toutes ces belles toiles que les Allemands, principalement Goering accompagné de Guillaume désigne les toiles qui lui plaisent. Je ne peux en dire plus, sinon que Guillaume sera jugé. Personnellement j’ai ressenti une grande pitié pour ce jeune homme qui malgré lui fut entrainé par le tourbillon de Paris pendant la guerre, j’aurais aimé lui crier de prendre un autre chemin mais ce garçon trop naïf et rêveur a tracé son chemin vers la gloire ou le malheur. La fin du roman m’a laissée perplexe et je ne sais quoi en penser. Chacun aura certes sa petite idée car c’est un livre passionnant porté sur une époque très connue et jamais je n’ai lu un tel roman qui m’a paru trop court malgré le nombre de pages. Un roman pas comme les autres, qu’il faut absolument lire. Vraiment un gros coup de cœur. 5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5848
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Estienne d'Orves, Nicolas (d')] Les fidélités successives

Message par marie do le Mer 22 Aoû 2012 - 21:20

Tu vendrais de la glace aux inuits, Lalyre .... Je le note !
avatar
marie do
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3807
Age : 51
Localisation : corse
Genre littéraire préféré : Assez varié : thriller, roman historique, contemporain, bd .....
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Estienne d'Orves, Nicolas (d')] Les fidélités successives

Message par lalyre le Mer 22 Aoû 2012 - 23:13

marie do a écrit:Tu vendrais de la glace aux inuits, Lalyre .... Je le note !

Merci de ton passage Marie do flower
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5848
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Estienne d'Orves, Nicolas (d')] Les fidélités successives

Message par marie do le Mer 22 Aoû 2012 - 23:42

Je commence à me méfier quand je vois une de tes critiques .... enfin surtout mon porte monnaie !
avatar
marie do
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3807
Age : 51
Localisation : corse
Genre littéraire préféré : Assez varié : thriller, roman historique, contemporain, bd .....
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Estienne d'Orves, Nicolas (d')] Les fidélités successives

Message par Mel'87 le Lun 19 Nov 2012 - 22:01

Pour moi aussi un énorme coup de coeur pour ce livre!
Déja grande fan de Nicolas d'Estienne d'Orves, il écrit la, pour ma part, son meilleur roman!
Une histoire bouleversante, avec des rebondissements, des personnages hyper attachants, on est happer dés les premieres lignes par l'histoire et malgré les 712 pages on est décu que ce livre se termine "déja", on a envie que l'histoire continue...
Je recommande vivement à tous, vous ne serez pas déçus!
avatar
Mel'87
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 491
Age : 30
Localisation : Lubersac (19)
Emploi/loisirs : Serveuse/ équitation:randonnée
Genre littéraire préféré : Thriller, policier, fantastique, roman noir....
Date d'inscription : 24/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Estienne d'Orves, Nicolas (d')] Les fidélités successives

Message par titibus le Mer 17 Juil 2013 - 20:36

Coup de cœur pour moi aussi!
J'ai été passionnée par le destin de cet anti héros, qui finalement se laisse porter par son destin plus qu'il ne le provoque.
Je me demande souvent ce que moi j'aurais fait pendant la guerre, était-ce si facile de savoir quel était le bon coté? Comme il est dit dans ce roman, après coup bien sûr qu'il est facile de savoir quels sont les bons et quels sont les méchants...Mais quand on vit une époque, qu'on n'a aucun recul, les choses sont plus compliquées à analyser. Et finalement, c'est l'endroit et le moment qui décident pour vous le camp auquel vous appartiendrez.
On croise beaucoup de gens célèbres dans ce roman, des artistes surtout, qui n'avait pas non plus choisi le "bon côté", et ça été parfois une révélation pour moi. On y rencontre même au détour d'une réception le tristement célèbre Dr Petiot...
Alors je suis entièrement d'accord avec Mel'87, les 712 pages s'avalent comme de rien, et on en voudrait encore!
C'est le 1er roman de Nicolas d'Estienne d'Orves que je lis, mais je n'en resterais certainement pas là avec cet auteur!
avatar
titibus
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 935
Age : 47
Localisation : nord
Emploi/loisirs : Assistante maternelle/Musique/randonnée
Genre littéraire préféré : roman
Date d'inscription : 02/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Estienne d'Orves, Nicolas (d')] Les fidélités successives

Message par Pistou 117 le Dim 15 Fév 2015 - 16:25


C'est exactement ça, Titibus... et c'est vraiment terrible. J'aime beaucoup les livres qui nous le rappellent. : jamais nous ne saurons comment nous aurions réagi si nous avions vécu cette époque, quel camp nous aurions choisi. Je n'arrive pas à m'imaginer dénonçant mon voisin. Pourtant, je suis bien certaine que s'il s'agit de protéger mes enfants, je suis capable du pire... Sans parler de me protéger moi-même, évidemment, et c'est beaucoup moins défendable. Après, c'est aussi une question d'âge. A 20 ans, j'estimais ma vie beaucoup plus précieuse qu'à 50...

Bref, pour en revenir au livre, j'ai beaucoup aimé. Ca n'est pas le coup de coeur, car un peu trop long à mon goût. Vers le milieu de ma lecture, je n'avais aucun mal à lâcher le livre pour regarder un film ou autre. En plus, le dénouement est un peu trop dramatique, je dirais même romantique par rapport au reste du texte. Je n'aime pas du tout les décalages de genre en cours de lecture.

Par contre, le sujet, le texte sont vraiment très très beaux. Quelle plaisir de lecture ! Tout sonne juste (sauf la fin, je l'ai déjà dit Wink )

J'ai été d'abord charmée d'aller à la rencontre de personnages célèbres, tels Jean Cocteau, Jean Gabin, Louis Aragon et Elsa Triolet, pour ne pas mentionner les autres, dans le cadre de leur vie privée.J'ai tout de même trouvé que l'auteur est un peu gonflé de s'approprier comme ça des célébrités. Je ne pense pas qu'il ait dénaturé les personnages, mais ça reste un peu culotté...

Je suis tout à fait d'accord avec Lalyre pour dire que ce roman n'est pas comme les autres. Il est unique, et rien que pour cela, il faut absolument le lire.

Lu dans le cadre du challenge Partage Lecture 2014-2015
... et donc une autre très belle découverte grâce au challenge. J'ai très envie de lire à nouveau cet auteur !
avatar
Pistou 117
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2737
Age : 52
Localisation : LILLE
Genre littéraire préféré : De tout, partout...
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Estienne d'Orves, Nicolas (d')] Les fidélités successives

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum