Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Chamalet, Joëlle] L'équipière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Chamalet, Joëlle] L'équipière

Message par Cassiopée le Mar 4 Sep 2012 - 20:51



Titre: L’équipière
Auteur: Joëlle Chamalet
Éditions: Les deux encres (Novembre 2009)
Collection: Encres lointaines
Genre: récit
Nombre de pages: 320
ISBN: 978 2 35168 137 4

Quatrième de couverture:

La cinquantaine perplexe, Joëlle Chamalet est une voyageuse solitaire au parcours déjà bien étoffé. Pourtant, dans son grenier intérieur, un rêve encore en gestation : « embarquer sur un voilier comme équipière au long cours, et si possible avant d’avoir un déambulateur ! ».Parce qu’il n’est jamais trop tard pour vivre ses désirs les plus fous, elle est partie en bateau, sur la mer et les océans. Voici le récit décalé et atypique d’une aventure maritime, raconté par un drôle de petit mousse qui adore, en vrac, les bateaux, Led Zeppelin et les îles désertes. L’auteur nous livre sans complexe tout ce qu’il faut savoir pour ne jamais mettre le pied sur le pont d’un voilier, mais tout ce que vous devez connaître pour en avoir terriblement envie !De sa conception à sa réalisation, un périple savoureux qui l’a menée de Sète aux îles Fidji, en passant par le Cap Vert et la Polynésie française, du Capitaine Crochet à Surcouf, le tout raconté par une « quinqua » au cœur d’artichaut, avec une verve insolente, drolatique et délicieusement intime.


Mon avis:

Qui n’a pas, dans un coin de sa tête, de son cœur, un rêve?
Un rêve caressé, secret ou dévoilé, un rêve qui nous habite, qui nous nourrit aussi…
Un rêve, ça peut vous maintenir en vie, vous garder dans l’envie, vous permettre de tenir lorsque le quotidien devient gris en permettant de penser: « un jour… »

Joëlle Chamalet a franchi le pas, elle a décidé de larguer les amarres des journées ordinaires et de partir comme équipière sur un bateau….
C’était un vieux rêve écrit sur un bout de papier qui tout à coup est venu la démanger …

Elle nous raconte, elle se raconte, sans complaisance, dans un langage frais à l’humour de bon aloi.
Lorsqu’on imagine un périple en bateau, on a tendance à avoir les images «papier glacé» des magazines sous les yeux: pause bronzage sur le pont, verre givré contenant une boisson fraîche avec une paille colorée, soleil et alizés… Arrêts près des plages au sable fin, décoré de palmiers…. Trajets accompagnés par les dauphins… Petites villes portières, rencontres agréables ….

Et là, la plupart d’entre nous pensent «C’est le rêve…» (sauf si on déteste la mer bien entendu…)

Lire le récit de Joëlle Chamalet nous éclaire, nous intéresse, nous fait sourire et désacralise le rêve…

Exit les petits maillots, la peau bronzée et le soleil…
Il faut déjà trouver le bon capitaine… et pour une femme, ce n’est pas simple…
Les objectifs ne sont pas forcément les mêmes…. Pas de promotion canapé mais bien un choix ou pas de partager la cabine….

Une fois le partenaire trouvé (et si la rencontre peut perdurer), il va falloir partager le quotidien et déjà mettre son mouchoir sur ses envies de grosse valise, pile de livres, légumes, fruits frais et yaourts à volonté….
C’est bien agencé un bateau mais…
L’eau est rationnée (l’auteur nous explique « un verre pour se laver les dents et les fesses… toujours dans cet ordre… »)
Les toilettes…..hum, pas de détails, heureusement qu’ils font ça loin des plages…
Pas moyen de s’isoler, d’aller faire un tour si on se supporte mal…

Et puis, et puis, les tempêtes, le roulis; les ports où l’on ne peut pas aborder….

Mais comme le souligne l’auteur, une fois à terre, on oublie tout (euh… elle oublie tout…) et elle ne garde que les bons souvenirs, les paysages et les rencontres qui l’ont émerveillée…
Jusqu’au prochain départ….

Un livre pour se détendre pendant les vacances, pour rêver pendant l’année en attendant les prochains congés…
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 9131
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chamalet, Joëlle] L'équipière

Message par louloute le Mar 4 Sep 2012 - 21:25

merci Cassiopée pour ta critique, un peu le mal de mer mais ça vas allez Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10376
Age : 49
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum