Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Heska, J.] On ne peut pas lutter contre le système

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
75% 75% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
25% 25% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Heska, J.] On ne peut pas lutter contre le système

Message par Cassiopée le Sam 15 Sep 2012 - 23:21



Titre: On ne peut pas lutter contre le système
Auteur: J. Heska
Éditions: Seconde Chance (29 avril 2012)
Nombre de pages de l'édition imprimée : 344 pages
En format Kindle: taille du fichier : 527 KB
ISBN: 9782954162614

Présentation de l'éditeur:

Le système financier mondial vient de s’écrouler. Il ne s’en relèvera pas, plongeant toute une civilisation dans le chaos.
Lawrence Newton a accepté sa destinée. Il a renoncé à ses espoirs, à ses convictions, et à l’amour de sa vie pour suivre les traces de son père au sein du consortium HONOLA.
Samson Bimda est le chef d’un village au nord de l’Ouganda. Les semences OGM vendues par la compagnie ruinent ses champs et ne lui permettent plus d’assurer sa subsistance.
Clara, Hakim et Louise sont trois militants au sein du mouvement écologiste GreenForce. Au hasard d’une de leurs actions, ils tombent sur des documents compromettants qui vont modifier radicalement la face du monde.
À la veille du plus grand sommet européen déterminant l’avenir de millions de personnes, chacun doit défendre ses intérêts, quitte à en payer le prix le plus lourd.


Mon avis
:

Si José Bové (pour les cultures transgéniques ou autres), Brigitte Bardot (pour les expérimentations sur les animaux) ou autres défenseurs de notre planète malade, ont besoin d’idées, ils peuvent lire ce bon roman de J. Heska.

Sur un rythme endiablé, nous voici entrainés à la suite de trois jeunes écolos militants de base, Clara, Hakim et Louise, se battant contre le groupe Honola, dont le dirigeant principal est Lawrence Newton, ex mari de la fougueuse Clara…...et ex membre de leur petite bande…..
Comment et pourquoi leurs chemins se sont-ils séparés ? Qu’ont découvert les trois comparses qui justifient leurs actions revendicatrices? Jusqu’où chacun est-il prêt à risquer sa vie pour un idéal ? Peut-on lutter contre le système, contre les grands consortiums ?

Sans temps mort, utilisant une écriture vive et de qualité (bravo pour la belle orthographe), émaillée ça et là de références cinématographiques (moi aussi, j’apprécie beaucoup « Retour vers le Futur »!) ou littéraires, complétée de touches d’humour fin. L’auteur peut toucher de jeunes adultes (malgré tout, mes 53 ans ont bien suivi !!!!) et il mène tambour battant un périple de combats incessants conte Honola et ses dérives.
C’est jeune, rapide, virevoltant et prenant…

Quelques retours dans le passé, nous permettront de mieux connaître les personnages, de savoir ou, quand et dans quelles circonstances a eu lieu la fracture dans le groupe et d’appréhender ainsi l’évolution de chacun des amis.
Les luttes intestines sont très vivantes dans leur description et ce roman pourrait devenir un bon film. (Reste à trouver un chat qui se laissera faire car Clara martyrise le sien ;-) sous prétexte de le sauver….)

Brûlants sujets d’actualités, nous emmenant aux quatre coins de la planète (oui, je sais, elle est ronde donc les coins….il n’y en a pas), J.Eska ne lésine sur rien pour maintenir le suspense et un rythme effréné et on ne s’ennuie pas une seconde.

Et si je ne vous ai pas convaincu de tenter l’aventure et de lire ce roman, je vais vous donner deux raisons :
- en format Kindle, il est à 2, 99 euros
- sur son site personnel, l’auteur a trouvé 100 bonnes raisons pour le lire ;-)
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 9141
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Heska, J.] On ne peut pas lutter contre le système

Message par Salsera15 le Sam 15 Sep 2012 - 23:47

Je suis en train de le lire présentement, je donne mon avis ici dès que je l'ai fini!
avatar
Salsera15
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 363
Age : 28
Localisation : St-Jérôme
Emploi/loisirs : Étudiante en communication
Genre littéraire préféré : Drames romantiques, jeunesse et fantasy
Date d'inscription : 18/07/2011

http://salsera15.blogspot.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Heska, J.] On ne peut pas lutter contre le système

Message par Salsera15 le Lun 24 Sep 2012 - 1:03

Voici mon avis:
Un gros merci à J. Heska de m'avoir fait découvrir son deuxième roman, mais aussi le concept du livre voyageur. J'ai trouvé intéressant de laisser un petit commentaire sous la couverture. C'est une façon de laisser sa trace et d'écrire son histoire en quelque sorte. Je n'hésiterai pas à recommencer cette expérience, car j'ai adoré consulter les messages laissés par les lecteurs qui ont passé avant moi.

J'ai un peu de difficulté à me prononcer sur l'écriture de J.Heska. Le roman est bien écrit, mais je n'ai pas ressenti d'émotions en le lisant. Cependant, j'ai apprécié que les chapitres abordent différents points de vue et que dans chaque plan, tous les personnages impliqués se rejoignaient par un lien quelconque entre eux. Il y a à la fois la situation en Ouganda et la déficience agricole, la lutte de trois jeunes écologistes contre les OGM et la situation de l'entreprise HONOLA qui souhaite mettre en place le projet Prométhée. L'histoire comporte de nombreux retour en arrière sur la jeunesse de Lawrence Newton, Frederic Lancaster et Clara. Ces passages sont très intéressants, car on y retrouve des traits de leur caractère qui illustrent ce qu'ils sont devenus aujourd'hui. J'ai grandement apprécié observer leur évolution. Par contre, ces séquences étaient un peu mal ordonnées. Elles arrivaient à des moments qui m'ont semblé inadéquats alors que j'aurais aimé pouvoir poursuivre l'action. J'aurais peut-être préféré que la jeunesse de ces personnages soit explicitée au début de ce roman et que par la suite, les dates se succèdent en ordre jusqu'au GEAD. Le fil conducteur aurait été plus fluide et l'histoire plus continue.

Pour ce qui est des personnages, j'ai adoré la représentation de Lawrence Newton et de Louise. Lawrence est l'homme d'affaire typique vivant tellement de stress qu'il est obligé de prendre des médicaments pour poursuivre son travail. Louise est l'écologiste caractéristique par ses opinions tranchées, son attitude militante et son style un peu hippie. Clara est prête à tout pour défendre la cause anti-OGM, mais elle se montre plus discrète tandis qu'Hakim joue presque un rôle de figurant dans la lutte. Marty est le personnage, qui, par son attitude, a suscité le plus ma curiosité. On ne comprend pas vraiment sa façon de penser sauf à la toute fin et il pose des actes qui m'ont fait me questionner fortement sur la raison de sa présence auprès des écologistes. Parmi tous les personnages présents, l'auteur mentionne un certain Sirius Black qui semble tirer les ficelles des événements. On peut dire que je l'ai longtemps cherché, il n'est pas facile à trouver!

J'ai trouvé l'intrigue excellente dans son contenu et ses idées véhiculées, mais pas dans la façon dont elles étaient formulées. On voit que l'auteur a fait des recherches sur le thème des OGM, car on y retrouve des explications de nature scientifique. Cependant, je trouve que l'aspect romancé du roman n'est pas si évident à dépister. Est-ce véritablement un thriller écologique? Le personnage de Marty pourrait très bien se retrouver dans un thriller, mais pour que le roman puisse vraiment faire partie de ce genre, je crois qu'il aurait du y avoir un peu plus de mystère et de suspense dans l'histoire. Le côté écologique est très bien exploité. J'ai apprécié grandement l'engagement des personnages dans la cause, qu'ils soient pour ou contre les OGM. Les magouilles et la corruption sont omniprésents et bien camouflés. C'est un concept intéressant que l'auteur est parvenu à bien mettre de l'avant dans un domaine scientifique comme les OGM.

En conclusion, ce qui m'a plu le plus c'est la description des personnages et le sujet bien exploité des OGM. C'est le troisième roman que je lis qui traite d'un phénomène écologique et je trouve intéressant de sensibiliser les gens à une cause aussi importante. Les OGM sont encore d'actualité, car on y retrouve encore des scandales les impliquant sur les postes d'information au Québec.

Par contre, ce qui m'a un peu rebutée, c'est le désordre des informations dans certains endroits et l'aspect roman qui était un peu déficient. Tous les ingrédients sont présents dans ce roman pour rendre une oeuvre engagée et responsable avec des personnages fidèles à leur rôle, mais malheureusement, il manquait un petit quelque chose pour faire en sorte qu'on ait du mal à se défaire de cette lecture.
avatar
Salsera15
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 363
Age : 28
Localisation : St-Jérôme
Emploi/loisirs : Étudiante en communication
Genre littéraire préféré : Drames romantiques, jeunesse et fantasy
Date d'inscription : 18/07/2011

http://salsera15.blogspot.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Heska, J.] On ne peut pas lutter contre le système

Message par louloute le Lun 24 Sep 2012 - 7:33

merci Salsera et Cassiopée pour vos critiques si j'y tombe dessus je risque de craquée Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10393
Age : 49
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Heska, J.] On ne peut pas lutter contre le système

Message par zazy le Dim 30 Sep 2012 - 14:47

J. Heska m'a fait l'immense plaisir de me faire parvenir son livre et voici ce que j'en ai pensé :


J’avais laissé un commentaire sur le blogue « leslivresdegeorge » car sa critique m’avait plu ainsi que le livre, noté sur ma liste de livres à acheter et…. J’ai eu la surprise de découvrir un mail de J. Heska me proposant d’héberger son livre le temps de ma lecture. Vous me connaissez, je n’ai pu résister, d’ailleurs, pourquoi résister à la tentation, et le livre à l’€ en feu est arrivé entre mes mains….

La première page tournée et…… c’est le plongeon, la tête la première, dans les sensations fortes !
Vous prenez une multinationale Honola avec une dirigeante aux dents qui rayent le parquet (profond), 3 écolos purs et durs, des OGM, un pays africain : l’Ouganda, des méchants, des gentils…. sans oublier une très bonne intrigue, Vous mélangez le tout très vigoureusement puis vous laissez reposer !!!

C’est une très bonne recette pour obtenir un livre d’aventures avec suspens, mais J. Heska ne s’est pas contenté, heureusement pour nous, de cette recette universelle.

L’auteur, grâce à une plume agile et simple (sans être simpliste), des dialogues vifs et mordants a su mélanger les histoires d’une façon telle que nous suivons le déroulement, même s’il faut attendre la fin de la fin pour avoir un éclairage rétroactif. Malgré ce « mélange », J Heska suit une trame réglée au millimètre. Les chapitres (Tour 30 St Mary Axe, Londres 5 jours avant le GEAD ou Paris, France, 14 ans plus tôt) nous permettent de comprendre et d’expliquer certaines corrélations entre les personnages.

Les personnages sont forts, qu’on les apprécie ou pas. Le poisson est peut-être un peu trop gros dans certaines intrigues, certains revirements. Je reconnais : Safia joue très bien aux échecs !!!! Mais attention, le roi n’est pas encore mort !!!!

La morale dans tout ça : la vengeance est un plat qui se mange froid et toute ressemblance avec des personnages ou des faits existants…. (ou non).

OK, je ne suis pas très claire et je vous assure que le Bourgogne n’y est pour rien…. Mais, après tout, vous n’avez qu’à lire ce livre auto-publié qui m’a permis de passer de forts bons moments. Lisez les autres commentaires, J. Heska, pour ce livre, fait l’unanimité.

Je tiens à remercier J. Heska de m’avoir fait parvenir ce livre. Mon seul problème maintenant ? Et bien je vais devoir l’envoyer à une autre blogueuse et cela ne me plait qu’à moitié. J’aurais bien gardé « On ne peut lutter contre le système » ; il avait une place toute trouvée dans ma bibliothèque, ses copains d’étagères s’étaient un peu serrés pour lui.
Si vous voulez en savoir plus, allez sur son site : J.HESKA et vous y trouverez beaucoup de bonnes raisons de lire son livre !

Alors que j’étais en pleine lecture, mercredi matin, 26 septembre, sur France Inter, l’émission de Patrick Cohen, avec pour sujet les OGM, avait pour invité Corinne Lepage et Louis-Marie Houdebine, Biologiste, Directeur honoraire à l'INRA.
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Heska, J.] On ne peut pas lutter contre le système

Message par se1ena le Jeu 29 Nov 2012 - 0:49

Mon avis :

Le livre s'ouvre sur le quatrième jour après le Grenelle Europeen de l'Agriculture Durable (GEAD). C'est le chaos. Le monde est en crise, le capitalisme vient de s'écrouler et c'est la guerre civile dans les rues. Puis, on retourne à 12 jours avant le GEAD, le compte à rebours commence. Clara, Hakim et Louise, des militants écologistes, mettent la main sur un rapport qui pourrait mettre HONOLA à genoux. Mais les hauts-dirigeant d'HONOLA ne se laisseront pas faire. Ils ont mis au point un super projet qui fera sensation durant le GEAD et ils ne laisseront pas ces trois-là tout foutre en l'air. S'ensuit une chasse à l'homme, un déploiement de corruption et on se rend compte que l'argent fait la force. L'argent achète tout.

L'histoire m'a tenu en haleine du début à la fin, je ne savais plus qui aidait qui, qui mettait des bâtons dans les roues de qui, car il y a énormément d'argent en jeu, mais aussi énormément de vie humaines et certains personnages faisaient des choses bizarres, qui n'avait pas de sens si on se fiait à leurs intérêts en jeu. Mais ce n'était pas confus pour autant, tout était clair, mais le pouvoir se joue à la manière d'une partie d'échec!

Il y a plusieurs personnages. Clara, Hakim, Louise et leur chef Victor sont d'un côté. Celui de la population, à dénoncer les traitements abusifs des compagnies et leurs dommages. De l'autre, on a Lawrence, Lancaster, Safia et Henry Harold Henrichter qui sont du côté de la puissance et de l'argent, au sein de leur holding ultra-puissant. À mesure qu'on avance un peu plus dans le récit, on fait aussi de fréquents retours en arrière. Lawrence a été autrefois un militant de GreenForce, entretenant des liens étroits avec les trois écologiste. Que s'est-il passé pour qu'il soit maintenant à la tête d'une des branches du super-puissant holding qu'est HONOLA?

Il beaucoup de personnages pivots pour un seul livre, beaucoup que je n'ai pas nommés, mais on s'y retrouve facilement et puis, il n'y en a pas un seul de trop, ils sont tous essentiels au bon déroulement de l'histoire. J'ai eu une préférence pour Clara, si passionnée par son combat, si impliqué, mais si têtue! Et quand je disais qu'il y avait beaucoup de faux-semblant dans ce récit, c'est que les méchants ne sont pas nécessairement ceux qu'on croit. Je me suis un peu doutée de la fin, mais quand on voit comment tout cela a été mis en place, on crie presque au génie!!

L'écriture est fluide, simple et directe. Les chapitres sont courts et l'idée de commencer par la fin est une très bonne idée! On a un aperçue de la direction que prend l'histoire. Je dois avouer qu'au départ, j'avais un peu peur de ce que j'allais trouver, n'étant pas très chaude quand il s'agit de livres ayant comme thèmes principaux la finance ou la politique. J'ai vraiment eu peur pour rien, car ce roman est vraiment plus que ça, au-delà de ça. Simple, je ne me suis jamais sentie dépassée.

Bref, un excellent roman, qui fait réfléchir au système en place et qui m'a fait me poser la question : Et si c'était vrai?

4/5
avatar
se1ena
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 555
Age : 29
Localisation : Québec
Genre littéraire préféré : De tout ou presque!
Date d'inscription : 26/10/2011

http://dansmabullelivresque.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Heska, J.] On ne peut pas lutter contre le système

Message par zazy le Jeu 29 Nov 2012 - 19:44

Tu as entièrement raison
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Heska, J.] On ne peut pas lutter contre le système

Message par se1ena le Ven 30 Nov 2012 - 12:17

Merci Zazy Wink
avatar
se1ena
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 555
Age : 29
Localisation : Québec
Genre littéraire préféré : De tout ou presque!
Date d'inscription : 26/10/2011

http://dansmabullelivresque.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Heska, J.] On ne peut pas lutter contre le système

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum