Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Viollier, Yves] La mariennée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur ce livre

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

[Viollier, Yves] La mariennée

Message par mamoun le Dim 18 Jan 2009 - 16:11



Editeur : Jean Pierre Delage
Pages : 207

Quatrième de couverture

Les néons, le formica et les huit heures derrière une machine, ça ne peut pas remplacer la terre quand on y est né, comme les arrière-grands-parents, et que l’on porte encore une paire de sabots.
En mariant, la Jeanne, l’Arsène n’imaginait pas qu’il lui faudrait choisir entre la ville, ses rues animés, son travail à la chaîne, et la campagne, ses odeurs de terreau, la chasse dans le bocage, et les pulsions animales.
Transplanté, l’Arsène se meurt du pays : c’est la ville ou la vie.
Tobie, la sourde muette, qui respire l’âme des champs et des bois, lui restitue avec sa terre un cœur réconcilié.

Mon avis et résumé

Arsène vit dans le bocage vendéen, où il est paysan menuisier et très heureux.
Il épouse Jeanne qu’il connait depuis toujours.
Après la mort du père d’Arsène, Jeanne n’a qu’une idée entête partir à la ville. Elle convainc son mari d’y aller.
Arsène n’est pas heureux en ville et son travail ne lui plait pas, passer des heures derrière une machine, ne lui convient pas.
Le samedi dès sa journée de travail terminer, il retourne au pays, là il est heureux, il retrouve son frère et ses amis, la chasse.
Il passe le dimanche à faire de la menuiserie pour les voisins et amis.
Un jour en quittant, l’un d’eux, ce dernier lui dit « fait attention à la Dame Blanche en passant par la Malboire », (être maléfique qui hante la Vendée la nuit).
Arsène n’y croit pas, en passant il s’arrête, et il aperçoit une en blanc, il s’approche d’elle, cette dernière n’a pas du tout l’air d’un fantôme.
Il lui parle mais elle ne répond pas, pour cause elle est sourde et muette.
Ils vont arriver à se comprendre et s’aimer.
J’ai adoré ce livre, je n’ai jamais été déçue par cet auteur.
Si vous aimez, ce genre, je vous le conseil
Ma note : 5/5
avatar
mamoun
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1182
Age : 59
Localisation : vendée
Emploi/loisirs : surveillante de nuit , loisirs lecture, scrabble , mots fléchés, internet
Genre littéraire préféré : policier, thriller, roman du terroir et roman contemporain
Date d'inscription : 04/06/2008

http://mamoun85.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Viollier, Yves] La mariennée

Message par Thot le Dim 18 Jan 2009 - 16:53

Il a l'air très bien ce livre...en tout cas ta critique donne envie de le découvrir.
Merci Mamoun. flower si c'est un coup de coeur pour toi, n'hésite pas à le dire dans la section "coups de cœur du mois de Janvier".
avatar
Thot
Admin

Féminin
Nombre de messages : 6053
Age : 38
Localisation : Suisse
Genre littéraire préféré : Je lis de tout, mais j'aime moins la science-fiction.
Date d'inscription : 02/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum