Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Claudel, Philippe] Parfums

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Claudel, Philippe] Parfums

Message par Cassiopée le Dim 14 Oct 2012 - 12:10



Titre: Parfums
Auteur: Philippe Claudel
Éditions: Stock (Septembre 2012)
Nombre de pages: 220
ISBN: 978 2 234 07325 8

Quatrième de couverture:

En dressant l'inventaire des parfums qui nous émeuvent, ce que j'ai fait pour moi, ce que chacun peut faire pour lui-même, on voyage librement dans une vie. Le bagage est léger. On respire et on se laisse aller. Le temps n'existe plus : car c'est aussi cela la magie des parfums que de nous retirer du courant qui nous emporte, et nous donner l'illusion que nous sommes toujours ce que nous avons été, ou que nous fûmes ce que nous nous apprêtons à être.
Alors la tête nous tourne délicieusement.

Mon avis:

C’est une amie qui m’a offert ce livre, comme certains offrent des fleurs, des bonbons, un bijou, des douceurs, lorsqu’ils veulent vous rendre heureux.
Elle me connaît bien. Moi, ce sont les mots qui me rendent heureuse.
On a tous un petit quelque chose qui nous transporte de bonheur: un bain chaud avec lumière tamisée ou un fondant au chocolat ou un thé devant un feu de cheminée…. A chacun son jardin secret ou pas, ses petits travers pour décompresser et se faire plaisir.

Ce livre, constitué de petites anecdotes, est inspiré par les parfums de la vie. Quelques pages, chaque fois, suffisent à nous brosser la situation, à éveiller nos sens (pas seulement olfactif), on visualise l’enfant qui dort, abandonné, on sent le fumier qui nous pique le nez, on voit la grand mère qui est là, mangeant son petit fils des yeux : « Te voir manger me nourrit… »

On pense à Proust et sa Madeleine lorsque Monsieur Claudel évoque son enfance, les matchs de foot et les images Panini pour celui qui est le plus souvent sur la touche, on pense à Delerm aussi…
C’est comme un album photos qui défile sous nos yeux, un album qui sent bon tant les mots suintent de délicatesse, de tendresse, de bon goût.
L’écriture est délicieuse, parfumée à souhait, c’est un vrai bonheur de lecture…
Philippe Claudel se confie, nous confie, nous offre « ses » parfums pour qu’à notre tour, nous retrouvions les nôtres, construisant ainsi notre propre palette olfactive …. comme un album de famille que l’on a plaisir à feuilleter ….

«Je suis comme les livres. Je suis dans les livres. C’est le lieu où j’habite, lecteur et artisan, et qui me définit le mieux.»


Dernière édition par Cassiopée le Dim 14 Oct 2012 - 22:32, édité 1 fois
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8929
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Claudel, Philippe] Parfums

Message par louloute le Dim 14 Oct 2012 - 12:23

merci Cassiopée pour ta délicieuse critique qui donne envie de sentir ce livre je note Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10157
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Claudel, Philippe] Parfums

Message par Cassiopée le Dim 14 Oct 2012 - 12:58

Il écrit aussi:

« Faire son deuil, c'est lancer une poignée de vie dans les jeux de la mort. On sait qu'elle n'en sera aveuglée qu'un bref instant, mais cela nous fait du bien. Et nous pouvons continuer. »

Je trouve que c'est bien dit....
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8929
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Claudel, Philippe] Parfums

Message par virgule le Dim 14 Oct 2012 - 22:30

Merci pour cette magnifique critique, Cassiopée.
En entendant l'auteur parler de son livre dans une émission, j'avais déjà noté ce goût des bonheurs simples.
Je le note.
avatar
virgule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2458
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Claudel, Philippe] Parfums

Message par virgule le Mer 19 Fév 2014 - 9:58

J'ai voté : très apprécié

Ce livre est un bijou : en 63 textes courts sur 63 parfums, Philippe Claudel évoque ses souvenirs d'enfance ou ses émotions d'adulte.
Chacun pourra être touché par l'une ou l'autre des ces nouvelles de 3 ou 4 pages, qui nous renvoient à nos propres sensations, nos sourires, nos petits bonheurs et nos grandes interrogations sur la vie, l'amour, le souvenir d'un être cher...
L'objet est beau avec cette peinture de Gustav Klimt, Les trois âges de la femme, sur la couverture.

Difficile de parler de ce livre car il faut le lire pour en apprécier la poésie et la douceur.


Quelques extraits valent donc mieux qu'un long discours :

Cannelle
Vers les premiers froids, elle pointe son museau poivré. On sort de grands bocaux de verre ses bâtonnets qui ressemblent à des parchemins que des flammes auraient roussis et enroulés sur eux-mêmes. On les réduit en poudre en mortier. Présent de Roi mage. L'Orient s'installe dans les cuisines en y apportant son cortège et ses mirages qu'il déverse sur les meubles en Formica et la vieille toile cirée. Sablés, gâteaux, petits pains, brioches, linzertortes, kouglofs tout ensemencés de cannelle et par elle sublimés.

Chambre d'hôtel
J'y entre comme dans un lieu neuf, sans mémoire d'autrui, un espace d'impersonnalité totale qui pourrait me rendre mal à l'aise mais qui, au contraire, me conforte dans ma qualité de voyageur, d'être en simple transit. Nous devrions voir davantage dans les chambres d'hôtel des métaphores de nos vies. [...] La chambre d'hôtel, c'est le lieu où on n'utilise pas le même savon qu'à la maison. [...] J'y laisserai mon odeur, comme l'animal sur une coulée ou sous une broussaille où il passera la nuit. Mais le lendemain, peu après que je serai parti, tout de moi sera effacé.

Chaume
La première fournée répand sa chaleur de pâte. [...] Je glisse le pain entre la veste et le gros pull, remonte mon col, et repars à toute allure. La maison n'est pas encore réveillée. Je ferai la surprise du pain frais. [...] Heureux, je pédale vers chez nous, le café au lait, le beurre et la confiture de fraises, avec contre moi une brûlure délicieuse, comme si on avait glissé sous mes vêtements un quartier de soleil.

Enfant qui dort
Rien ne peut mieux nous dire, de ce que nous sommes ou de ce que nous avons été, que l'odeur de la peau d'un enfant endormi dans le sommeil et qui repose, bouche à demi ouverte dans son lit, sans crainte ni peur aucune, ni tremblement, car il nous sait là tout contre lui, proches et prêts à éloigner les ténèbres, les dissoudre ou les nier s'il le fallait.

Foin
Après quelques heures hélas, je suis debout, suffocant, dans le froid de la nuit, sous le regard hautain de Bételgeuse et de Véga de la Lyre. Mes poumons me semblent disparus. Je happe l'air mais ne peux l'inspirer. Je suis un poisson jeté sur la berge. J'étouffe. Je vais mourir. C'est là, sans que je le sache, la première manifestation d'un asthme qui ne va plus me quitter, compagnon de vie encombrant, imprévisible et tortionnaire, mais auquel je dois malgré tout, après de violentes crises, de grandes heures paisibles, alité, épuisé, défait, loin des autres, et durant lesquelles la lecture et l'écriture atteignent un degré de délice qui s'accorde avec une forme fragile et miraculeuse de retour à la vie.

Pommade
J'aime tout des pommades. Le tube ou les petits pots de verre bruns dans lesquels on les tient captives, leur onctuosité crémeuse, parfois collante, leurs couleurs de maquillage pâle et surtout leurs odeurs d'eucalyptus, de camphre, de moutarde. Ma mère vient à moi, s'assoit sur le bord de mon lit, déboutonne ma veste de pyjama. Elle prend sur le bout de ses doigts un peu de la pommade, qu'elle réchauffe avant de l'appliquer avec douceur, par le biais d'un délicat massage, sur mon torse qui n'est qu'os et peau. Je sens aussitôt la brûlure bienfaitrice en même temps que le parfum exacerbé d'une forêt toute pleine des senteurs de la résine et du menthol envahit ma chambre.

Réveil
Aussi, lorsque je me réveille et reprends peu à peu ma place dans le monde engourdi, au cœur du matin et d'une lumière naissante, et que mes mains, comme aimantées, viennent effleurer le corps qui repose à côté du mien, et que je sens le chaud de ce corps, [...] je me blottis au plus près, peau contre peau, buvant la tiédeur nocturne enlacée dans le tissu des draps [...]. Voilà ici des instants de la plus haute intimité et de l'amour qui n'a besoin d'aucun mot pour se dire. Les parfums des corps de ceux qui s'aiment et qui ont traversé ensemble, mais séparés hélas par leurs sommeils solitaires, les heures nocturnes ont à voir avec ceux qui flottent dans les contes de fées où les princesses engourdies dans leur sommeil éternel attendent le baiser de leur prince.
avatar
virgule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2458
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Claudel, Philippe] Parfums

Message par lalyre le Mer 19 Fév 2014 - 22:40

Cassiopée j'adore tes critiques, je n'ai pas encore lu ce livre, je le note, merci
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5792
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Claudel, Philippe] Parfums

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum