Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Nakagami, Kenji] Miracle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "Miracle"

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Nakagami, Kenji] Miracle

Message par Saphyr le Jeu 18 Oct 2012 - 22:44



Genre : Roman
Editions : Philippe Picquier
ISBN : 2-87730-728-X
490 pages

Quatrième de couverture :

Toute l’oeuvre, radicalement novatrice, de Nakagami plonge ses racines dans les «Ruelles», ce quartier de la ville de Shingû où il est né et où vivaient les burakumin, ces anciens exclus dévolus aux tâches impures ayant trait à la mort et au sang. A partir de ce lieu et de ce feu central, il a créé un univers fictionnel d’une extraordinaire densité, où les conflits et les drames enchaînent d’une génération à l’autre des familles liées par le même sang. Miracle, parmi ses derniers romans, étincelle d’un éclat singulier et dénoue peut-être, en des pages d’une beauté qui ne cesse de hanter tout lecteur, ce noeud inextricable de la fatalité. Il raconte l’histoire de Taichi, sa précoce ascension de jeune yakuza puis ses vicissitudes et son assassinat depuis longtemps annoncé. Taichi au tempérament de guerrier, dont le corps a le parfum de la ketmie d’été en pleine floraison ; Taichi porteur de ce sang maudit des Nakamoto qui les voue à un destin funeste.
Par la complexité de sa construction, le phrasé envoûtant de son écriture, ce roman habité par le désir, la violence, la trahison et la dépossession résonne, au-delà de l’impossible équilibre, d’un accord presque miraculeux.
Mon avis :

Une expérience réellement étrange, vision onirique d’un Japon à la lisière de la modernité, entre cruauté et tendresse, peuplé de personnages aux destins pathétiques.

Le style est déroutant, tout en longues phrases articulées selon une structure plus lyrique que logique, ondulant au gré des pensées et des états d’âmes des protagonistes. Certaines tournures, à l’aspect volontairement lourd et redondant, dénotent un respect tout japonais de l’étiquette : pas un nom sans son titre complet, si titre il y a, et si ce titre est omis ou tronqué, ce n’est jamais anodin. Dans d’autres séquences, c’est la poésie qui prime, poésie des mots ou des images, rappelant que la forme compte parfois autant que le fond. Dans d’autres, enfin, l’ambiance prend le pas sur le récit, glaçant le lecteur jusqu’aux os, ou au contraire flattant son épiderme d’une brise tiède et parfumée.

Pour ce qui est de l’intrigue, l’auteur parvient à faire d’une histoire finalement banale - la mort précoce d’un yakuza dans un quartier pauvre de Shingû - un voyage aux accents philosophiques, nous accrochant au destin du jeune Taichi, assassin et victime, innocent et coupable, enfant et guerrier. On y croise les destins de Tomoki, yakuza devenu ivrogne, de la vieille Oryu, accoucheuse un peu sorcière, mémé tendrement moquée par les gamins qu’elle a mis au monde, Ikuo le jeune musicien maudit.

Plus qu’un récit, plus qu’une fenêtre ouverte sur un Japon parfois hermétique, il s’agit d’un voyage spatial et temporel, parfois éprouvant, dans les «Ruelles» d’un Japon moderne encore en gestation, entre des traditions et une modernité parfois délétères. Même si certains passages, pour être pleinement compris, demandent quelques petites connaissances des coutumes nippones (et ces petites connaissances ne permettent d’entrevoir que quelques minuscules subtilités), il s’agit d’une lecture profonde et rapidement passionnante.

A lire, assurément.
Ma note : 8/10
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 38
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nakagami, Kenji] Miracle

Message par Sharon le Sam 20 Oct 2012 - 9:06

Merci pour cette présentation Saphyr.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7507
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum