Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Lefebvre, Guillaume] Le naufragé de la Baie de Somme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Lefebvre, Guillaume] Le naufragé de la Baie de Somme

Message par Cassiopée le Dim 18 Nov 2012 - 16:20




Titre: Le naufragé de la Baie de Somme
Auteur: Guillaume Lefebvre
Éditions: Ravet-Anceau
Collection: Polars en Nord
Paru le 18 juin 2012
Nombre de pages: 304
ISBN: 978-2-35973-266-5

Quatrième de couverture

Armand est commandant de paquebot, et non détective. Il doit enquêter sur des cadavres retrouvés prisonniers d'une épave. Il se retrouve manipulé et devient l'objet et la victime d'un jeu sordide. Pour quelle raison le Whitehorse a-t-il bien pu couler ? Et surtout pourquoi les passagers n’ont-ils pu être sauvés ? De la fin du XIXe siècle à nos jours, en passant par la Seconde Guerre mondiale, la réponse est peut-être dans l'Histoire.


Mon avis


Second roman de Guillaume Lefebvre, le marin professionnel, amoureux de la mer.
Je me demandais bien comment il allait s’en sortir… J’avais très peur que cet opus ait beaucoup de points communs avec le premier. Hormis le « taiseux » Armand et quelques personnages secondaires (dont sa voisine qu’on imagine sans peine), l’histoire est tout à fait différente. Le contenu s’est étoffé, a gagné en recherches dans le sens où plusieurs choses sont évoquées, toutes reliées entre elles mais il faudra attendre que les pièces du puzzle s’emboîtent pour tout comprendre.

L’histoire commence par un flash en 1902, puis se termine en 2012 après un court passage en 1940. Il faudra en effet, revenir dans le passé pour comprendre le présent. Armand, confronté en Août 2008 à une situation qui l’interpelle, ne cessera de vouloir comprendre. Il va partir d’un bout de tissu (qu’il souhaite identifier), récupéré dans des filets de pêche, et se retrouver entraîné dans un engrenage infernal. De l’été 2008 à Janvier 2012, nous le suivrons dans les différents lieux où il y ira. Pour mieux nous aider à situer l’action, chaque début de chapitre est précédé de la date où se déroulent les faits.

L’écriture de l’auteur a gagné en profondeur, elle s’est affinée, le contenu est moins léger. Les faits expliqués, décortiqués sont complexes, les ramifications nombreuses, très bien agencées et lorsqu’on en aura besoin, pour ceux qui sont plus visuels, l’arbre généalogique nécessaire sera là.
J’ai trouvé astucieux et bien pensé, le fait que l’histoire s’étale dans le temps, qu’Armand vive en homme normal, pas toujours obnubilé par ce qu’il a vécu d’un peu mystérieux. C’est simplement, lorsqu’un incident le remet sur les rails (ou plutôt sur les quais ou le bateau ;-) qu’il repart pour son enquête. Il me semble qu’il a fallu à Guillaume Lefebvre beaucoup de rigueur, d’organisation dans ses écrits pour que ce livre retombe correctement sur la tranche et reste cohérent (malgré l’invraisemblance scientifique, ne gênant en rien la lecture et qui est essentielle à l’homogénéité de l’intrigue). De plus, par l’intermédiaire des différents points de l’enquête, tant géographiques que sociétaux , nous passons d’un lieu à l’autre, évoquant par ces biais, divers problèmes tels le sort des immigrés, le devenir des progrès scientifiques et leurs limites, la responsabilité des laboratoires de recherches pharmaceutiques, l’influence des multinationales, les relations dans le milieu maritime etc…. Le discours n’est pas vindicatif ni politique mais les faits sont posés et soulevés…

Les différents protagonistes sont bien présents dans l’histoire, certains jouant un jeu pas très clair et semant le trouble dans l’esprit d’Armand et du lecteur … L’ambiance est bien retranscrite, le milieu des hommes de la mer est présent en filigrane mais sans plus. Je l’ai regretté car Guillaume Lefebvre en parle tellement bien qu’il vous donne envie de faire votre valise dans l’heure qui suit pour aller marcher sur la plage et vous faire fouetter le visage par les embruns. Le style est sobre, précis, travaillé sans emphase mais avec qualité, les dialogues sont insérés à bon escient.

Le tout donne un excellent roman au ton grave parfois mais non départi de tendresse pour adoucir le tout lorsque cela pourrait devenir trop difficile à lire.

Une fois encore, en couverture, une photo superbe…
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8808
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum