Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Hug, Nathalie] La demoiselle des tic-tac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur ce livre

50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Hug, Nathalie] La demoiselle des tic-tac

Message par adtraviata le Mar 27 Nov 2012 - 20:15



Titre : La demoiselle des tic-tac
Auteur : Nathalie HUG
Editeur : Calmann-Lévy
Année : 2012
Nombre de pages : 201

Quatrième de couverture :
Ses doigts crispés sur mon bras, Mutti halète en scrutant les rues désertes, les papiers qui virevoltent dans la fumée noire, les silhouettes fugitives, les volets claqués à la hâte. Je sens le coeur de Mutti cogner contre ma joue, ses doigts refermés sur mon bras meurtrissent ma chair, mais ce n'est rien en comparaison des mots que ces hommes nous ont crachés à la figure : nous sommes deux sales boches, tout juste bonnes à crever.

Rosy et sa mère ont quitté Ludwigshafen en 1937 pour une vie meilleure en France, dans un petit village de Moselle. Or, personne n'a oublié l'annexion de 1871 et rares sont ceux qui leur tendent la main. Il est vrai que Mutti admire Hitler, méprise les curés, les Juifs et les fonctionnaires, et que Mein Kampf est son livre de chevet... Pour Rosy, dix ans, la vie n'est pas drôle tous les jours.
Quand en 1940, Hitler s'empare de la Moselle, leurs conditions de vie s'améliorent. Pas pour longtemps. Entre novembre 1944 et mars 1945, alors que les Alliés pilonnent la région, Rosy et sa mère se terrent à la cave. Pour tenir, Rosy se raccroche à ses souvenirs, avec de maigres provisions et pour toute compagnie une petite poule et de drôles d'araignées aux pattes fines, que son oncle Edy, qu'elle aimait comme un père, surnommait les tic-tac.

Mon avis :
J'annonce tout de suite la couleur : j'ai pleuré en terminant ce livre, ça faisait longtemps, c'est un joli coup de coeur !

J'avais déjà été bluffée par le premier roman en solo de Nathalie Hug, L'enfant-rien. Revoici une histoire d'enfant, racontée de son point de vue, celui d'une petite fille de dix ans, entraînée dans le tourbillon de la guerre, ballottée entre l'Allemagne et la Lorraine. Elle ne comprend pas pourquoi on les traite de sales boches, sa mère et elle, pourquoi les gamins du village lui font voir pis que pendre, pourquoi sa Oma Chouchou privilégie sa cousine. Non, elle ne comprend pas grand-chose du monde des adultes, Rosy, elle observe, elle ressent les tensions, les non-dits, les secrets qu'elle va découvrir petit à petit dans des circonstances terribles. Elle ne comprend pas tout, mais elle essaye tant bien que mal de vivre, de goûter toutes les occasions de rester une enfant, avec Andy, par exemple, son seul ami. Elle aurait bien aimé qu'oncle Edy, qui a joué le rôle de père pour elle, ne parte pas à la guerre avec les Français et elle se demande pourquoi monsieur Hitler ne vient pas les délivrer comme il l'avait promis... Et puis la fin de la guerre va la coincer littéralement dans cette cave où elle tente de survivre...

Pourquoi j'ai tant aimé ce livre ?

Parce que, grâce à Nathalie Hug, j'ai appris quelque chose. Rosy nous raconte un pan de l'histoire de la Seconde guerre mondiale que nous entendons moins, me semble-t-il, dans la littérature (du moins française) : celui des habitants des régions annexées par Hitler en 1940. C'est ici la Lorraine, ce fut le cas aussi de la Moselle, de l'Alsace, et plus près en Belgique, des "cantons rédimés" : régions, habitants tiraillés entre des frontières, des intérêts politiques, marqués par des cultures et des sensibilités différentes. Cette histoire vue par une petite fille nous fait prendre conscience aussi que ces frontières, ces différences imposées ne sont rien au regard des personnes. "Nous sommes tous Allemands" dit Rosy devant la folie et la bêtise des adultes incapables de se laisser toucher par un enfant en détresse.

Je ne me rendais pas bien compte non plus (comme quoi on est un peu formatés par le point de vue qu'on nous a expliqué dans nos cours d'histoire) à quel point, pour la majorité des Allemands (et les personnes qui s'apparentaient à leurs opinions), Hitler était le sauveur après cette crise économique sanglante elle aussi. Et même si c'était par la propagande et la terreur, il a réussi à donner un sentiment de sécurité aux habitants "de base", Mutti en est un exemple très significatif.

Et puis, évidemment, il y a le suspense qui marque la narration : les chapitres où Rosy raconte sa vie dans la cave alternent avec ceux où elle raconte les souvenirs de son arrivée en Lorraine, ses virées avec Andy, les expéditions chez la Hongroise, ou ce qu'on lui a raconté d'avant la guerre, quand elle vivait en Allemagne. Et ma gorge s'est serrée de plus en plus : comment tout cela allait-il finir ? Eh bien, pour moi, cela s'est terminé en mode "lecture brouillée" : Nathalie Hug a l'art des fins qui nous happent en quelques lignes, en quelques paragraphes (juste un petit bémol, je ne suis pas sûre que la toute dernière phrase est nécessaire, mais cela n'enlève rien à l'émotion de cet épilogue).

Merci, Nathalie Hug, pour cette histoire, nourrie d'expérience personnelle, et qui sonne donc très juste !

"Les choses ne vont pas si mal, j'ai de quoi manger jusqu'au retour de Mutti. Je m'autorise un sourire, histoire de profiter de ce bonheur minuscule avant de le ranger dans mes autres jardins pour le revivre, quand le soleil de ma rue fera éclore les fleurs au lieu d'abîmer les morts et que les herbes folles combleront les cratères. Ca ne peut pas être la guerre tout le temps." (p. 86)


Dernière édition par adtraviata le Mar 27 Nov 2012 - 21:07, édité 2 fois
avatar
adtraviata
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 763
Localisation : Tournai (Belgique)
Emploi/loisirs : Enseignante, lecture, musique classique, cinéma, vie associative
Genre littéraire préféré : Littérature contemporaine, anglo-saxons, scandinaves, polars, jeunesse
Date d'inscription : 05/01/2011

http://desmotsetdesnotes.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hug, Nathalie] La demoiselle des tic-tac

Message par Nisa le Mar 27 Nov 2012 - 21:00

Malheureusement il n'est pas à ma biblio, mais je le note, ils vont peut-être l'acheter un de ces jours Very Happy
Merci pour ce bel avis.

_________________
Mes challenges en cours:      
avatar
Nisa
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 5360
Localisation : sous la couette avec un bon bouquin
Date d'inscription : 18/02/2012

https://nisalectures.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hug, Nathalie] La demoiselle des tic-tac

Message par adtraviata le Mar 27 Nov 2012 - 21:04

Il sortira en poche en mars 2013, patience ;-)
avatar
adtraviata
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 763
Localisation : Tournai (Belgique)
Emploi/loisirs : Enseignante, lecture, musique classique, cinéma, vie associative
Genre littéraire préféré : Littérature contemporaine, anglo-saxons, scandinaves, polars, jeunesse
Date d'inscription : 05/01/2011

http://desmotsetdesnotes.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hug, Nathalie] La demoiselle des tic-tac

Message par Sharon le Mar 27 Nov 2012 - 23:28

Merci pour cet avis Adtraviata.
Je ne pense pas que je lirai ce livre, le sujet est trop douloureux pour moi.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7232
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hug, Nathalie] La demoiselle des tic-tac

Message par LOUBHI 49 le Jeu 1 Mai 2014 - 11:55

Bonne surprise dans la sélection du mois d'avril des Editions du Livre de Poche puisque c'est un retour sur mes racines lorraines et alsaciennes qui constituent le fond de ce roman de Nathalie Hug.
Récit et chroniques d'une région, l'Alsace - Moselle, déchirée depuis 1870 entre d'abord la Prusse puis l'Allemagne et la France. La scission a toujours été forte et c'est l'exacte illustration des ces haines que nous vivons ici avec le regard de la jeune Rosy, qui coincée, sous les décombres d'un bombardement américain et dans l'attente de sa délivrance, va se replonger dans ses souvenirs plus ou moins heureux.
Une jeunesse partagée entre une mère exclusive foncièrement allemande, profondément anti cléricale et nazie, un père absent, une grand mère acariâtre, la terrible Oma Chouchou dont les préférences vont à son autre petite fille préférée, Anne - mie et heureusement un oncle Edy,bon mais hélas trop tôt disparu.
Terrible enfance où avant la guerre et à l'heure de la défaite, la population locale et ses camarades de classe lui feront payer le prix fort de ses racine allemandes et une parenthèse, hélas, trop courte, où sous le joug des occupants, elle va connaître une amitié profonde avec Andy, lui aussi, esseulé et se venger à sa manière de ses anciens persécuteurs.
Les aller retours avec son passé se multiplient comme autant de pièces d'un puzzle d'une famille, celle de la narratrice, où la violence est chose commune et les secrets bien lourds, entre un père musicien ayant fui avec sa maitresse et dont la mère de Rosy, Mutti, ainsi trahie, nourrit à son égard une profonde rancoeur et une certaine haine envers le monde entier, et l'obligation de quitter l'Allemagne, faute de moyens, pour une ville française frontalière et une grand mère virulente. Une plongée dans la violence d'un conflit latent et larvé entre l'Alsace - Moselle et l'Allemagne.

Un récit d'enfance sombre, partagée entre deux cultures et une région où les conflits se sont bousculés au XX ème siècle avec tant de victimes et de rancœurs. Une note sensible, un récit éclairant, un roman court de qualité.

_________________
Lectures en cours :

- "Pauca Mea " de Victor Hugo.
- "Hiver à Sokcho" d'Elisa Shua Dusapin.
- " Les Mains Lachées" d'Anaïs Llobet.
- "Marguerite" de Jacky Durand".

La pensée du moment :

"Les Hommes sont malheureux parce qu'ils ne réalisent pas les rêves qu'ils ont" Jacques Brel.
avatar
LOUBHI 49
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 2207
Age : 51
Localisation : Angers
Emploi/loisirs : Commercial Régional
Genre littéraire préféré : Historique / Roman Français/Littérature Classique
Date d'inscription : 09/01/2010

http://www.passiondelecteur.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

[Hug, Nathalie] La demoiselle des tic-tac

Message par lalyre le Dim 1 Fév 2015 - 19:47

[Hug, Nathalie]

La demoiselle des tic-tac 
Livre de poche 2014
 ISBN 978 2 253 17497 4              
       158 pages

Quatrième de couverture
 Rosy et sa mère ont quitté Ludwigshafen en 1937 pour vivre dans un village de Moselle. Or les Lorrains n’ont pas oublié l'annexion de 1871 et rares sont ceux qui leur tendent la main. Il est vrai que Mutti admire Hitler, méprise les curés, les juifs et les fonctionnaires, et que Mein Kampf est son livre de chevet... Pour la fillette, la vie n'est pas drôle tous les jours. Quand, en 1940, les armées hitlériennes s'emparent de la Moselle, leur sort s'améliore. Pas pour longtemps. A partir de 1944, alors que les Alliés pilonnent la région, Rosy et sa mère se terrent dans leur cave. Pour tenir, Rosy se raccroche à ses souvenirs, avec de maigres provisions et, pour toute compagnie, une petite poule et de drôles d'araignées aux pattes fines, que son oncle Edy surnommait « les tic-tac.

Mon avis
L’action principal se passe dans une cave ou Rosy enfermée dans les décombres après un bombardement, nous parle de ses souvenirs, ses espoirs et surtout son envie de vivre. Nathalie Hug décrit agréablement les quelques personnages du roman et l’histoire touchante et émouvante nous montre à quel point la guerre fait des ravages. Cependant c’est une histoire universelle, je dirais même contemporaine, que l’on peut transposer dans n’importe quel pays en guerre dans le monde. Un beau roman écrit avec sobriété qui, avec la voix de Rosy nous conte cette histoire tragique, émouvante, sombre et humaine. Facile à lire, un peu trop romancée, n’ayant pas fait de découverte seulement de l’émotion que j’ai éprouvée en lisant, parce que cette guerre, je l’ai connue et cela je ne saurais l’oublier.
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5703
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hug, Nathalie] La demoiselle des tic-tac

Message par alexielle63 le Mer 4 Fév 2015 - 14:21

Sujets fusionnés.
avatar
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6761
Age : 35
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Hug, Nathalie] La demoiselle des tic-tac

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum