Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Ovide] Les métamorphoses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "Les métamorphoses"

0% 0% 
[ 0 ]
25% 25% 
[ 1 ]
75% 75% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Ovide] Les métamorphoses

Message par Saphyr le Sam 1 Déc 2012 - 21:29



Genre : Antiquité latine - Poésie classique
Editions : Flammarion
ISBN : 2-08-070097-9
508 pages (dont 105 de Notes et d’Index...)

Résumé (source Wikipédia) :

Les Métamorphoses est un long poème épique latin d'Ovide comprenant 15 livres (près de douze mille vers) et décrivant la naissance et l'histoire du monde gréco-romain jusqu'à l'époque de l'empereur Auguste.
Les auteurs dont s'inspire Ovide sont des poètes de l'époque hellénistique qui songèrent à regrouper les légendes grecques présentant les métamorphoses des dieux ou des mortels de la mythologie. Ovide met en scène des centaines de fables (environ 250) depuis le Chaos originel jusqu'à l'apothéose d' Auguste César, de façon soit développée soit allusive.
Mon avis :

De lecture très abordable malgré certains passages pesants - on peut passer sans regret sur les énumérations interminables de héros et certaines scènes de bataille - ce livre permet de lire à la source (ou presque) les mythe gréco-romains les plus courants.
Critiquer le style me semble absurde : ces textes ont été traduits, interprétés et remaniés tant de fois qu’ils n’ont probablement plus grand-chose à voir avec les originaux. Quant aux intrigues, c’est un peu la même chose : certains récits font partie de notre patrimoine culturel et juger leur vraisemblance ou leur construction n’a pas vraiment de sens. Disons seulement que la lecture en est fluide et agréable.

A signaler : cette édition est (très) riche en notes1 qu’il est souvent2 intéressant de lire. Certaines apportent des précisions intéressantes, d’autres ne font que préciser une localisation3, un tiers environ4 sont franchement hermétiques.

Si vous avez déjà des notions sur la mythologie, c’est une lecture qui peut rapidement devenir passionnante. En revanche, si vous partez de zéro, il vaut mieux commencer par un livre plus didactique. Je conseille notamment La mythologie, d’Edith Hamilton, excellent ouvrage très complet et abordable.

1 - un bon millier
2 - mais pas toujours
3 - la géographie n’étant pas mon fort, j’avoue ne pas y avoir trouvé grand intérêt
4 - se rapportant à des détails de traduction accessibles uniquement aux latinistes émérites

Ma note : 7/10
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 37
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ovide] Les métamorphoses

Message par Sharon le Sam 1 Déc 2012 - 22:37

Merci pour cet avis Saphyr.
Voici deux ans, j'ai étudié Les métamorphoses avec mes élèves (adaptées, bien sûr) et ils ont beaucoup aimé.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7213
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ovide] Les métamorphoses

Message par Soum le Sam 1 Déc 2012 - 23:42

Merci Saphyr... J'ai également déjà lu Les Métamorphoses ainsi que La mythologie mais cela remonte à presque 10 ans maintenant. Je me rappelle avoir pris beaucoup de plaisir à lire ces deux ouvrages et ton avis me donne envie de les relire :-)
avatar
Soum
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ovide] Les métamorphoses

Message par Pinky le Dim 2 Déc 2012 - 12:23

un grand classique d'Ovide, j'adore, ce sont des récits d'aventures.... merci Saphyr pour cet avis
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5801
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ovide] Les métamorphoses

Message par Moulin-à-Vent le Lun 7 Déc 2015 - 23:24


Ouvrage en deux tomes avec introduction et notes par J. Chamonard, ancien membre de l'École Française d'Athènes.  Éditions datées de 1953 (sans ISBN).
Comme il fallait s'y attendre, les dieux et les déesses n'ont aucune pitié pour les humains.  Une femme, toujours très belle, violée par un dieu et qui met au monde un enfant sera la cible sans merci de la déesse épouse du dieu.  La justice est une chose qui ne dépend que de leur bon vouloir.  Notre idée de la justice n'est pas la leur.
Une petite idée de ce que Ovide et ses contemporains peuvent penser de la femme:
"... les vices que la nature a prodigalement départis à la femme..."
(Tome 2, page 137, "Pygmalion")
.
Le passage d'une quinzaine de pages sur Pythagore m'a particulièrement intéressé.  Pythagore était l'apôtre de la métempsychose et, suite à cette doctrine, le végétarisme était donc obligatoire sinon il y avait crime.
Intéressant, mais répétitif et mêlant à certains moments.
Ma cote: 5,5/10.
Citations

"... la nymphe à la voix sonore, qui ne sait ni répondre par le silence à qui lui parle, ni prendre elle-même la parole la première, Écho..."

(Tome 1, livre troisième, "Narcisse - Écho")


"Et quand tout espoir de guérison est perdu, quand on ne voit plus à la maladie d'issue que le tombeau, on se laisse aller à ses instincts, sans aucun souci des remèdes!"

(Tome 1, livre septième, "La peste d'Égine")


"... une histoire... qui peut-être te fléchira et adoucira tes rigueurs."

(Tome 2, livre quatorzième, "Pomone et Vertumne.  Iphis et Anaxarété.")


"... pas plus que le fleuve, l'heure rapide ne peut s'arrêter; mais, comme le flot est poussé par le flot, comme la même onde, pressée dans sa course, presse à son tour celle qui la précède, du même mouvement égal, ainsi les heures fuient et se suivent, toujours différentes; car ce qui fut un instant auparavant est déjà loin, ce qui n'avait jamais été est, et tout instant de la durée est une création nouvelle."

(Tome 2, livre quinzième, "Pythagore")


"«... ne voyez-vous pas les quatre aspects successifs que prend l'année, dont le cours reproduit celui de notre vie?  Car elle est toute semblable, le printemps venu, à l'enfant, comme lui, dirait-on, délicate et encore à la mamelle; alors l'herbe nouvelle, dépourvue de force, se gonfle de sucs; encore mal assurée, elle enchante d'espoir le paysan.  Tout alors fleurit; le champ nourricier chatoie des mille couleurs des fleurs, mais les feuilles restent encore sans vigueur.  Après le printemps, l'année plus résistante entre dans l'été: c'est la robuste jeunesse; il n'est pas en effet de saison plus débordante de forces, de fécondité et d'ardeur.  L'automne vient à sont tour; le bouillonnement de la jeunesse est tombé; c'est l'âge de la maturité, de l'apaisement, où l'homme, moins ardent, tient le milieu entre le jeune homme et le vieillard; ses tempes grisonnent.  Puis vient le triste hiver; c'est le vieillard au pas tremblant, dont les cheveux sont tombés ou, s'il lui en reste, ont blanchi.  Et nos corps aussi sont sujets à des changements perpétuels et ininterrompus.  Ce que nous fûmes hier, ou que nous sommes aujourd'hui, nous ne le serons plus demain...»"

(Tome 2, livre quinzième, "Pythagore")


(Ovide, "Les métamorphoses")
avatar
Moulin-à-Vent
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 1924
Age : 65
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Retraité
Genre littéraire préféré : Roman historique
Date d'inscription : 07/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ovide] Les métamorphoses

Message par Ancalina le Mar 8 Déc 2015 - 13:19

Je l'ai lu quand j'étais au lycée, j'en garde un très bon souvenir! Il y a beaucoup de thèmes abordés Smile
avatar
Ancalina
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1702
Age : 26
Localisation : Metz
Date d'inscription : 29/04/2015

http://www.thepearloflight.tumblr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ovide] Les métamorphoses

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum