Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Echenoz, Jean] 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ECHENOZ Jen 14

0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Echenoz, Jean] 14

Message par creuse le Jeu 20 Déc 2012 - 20:59



ECHENOZ Jean
14

Roman
LES EDITIONS DE MINUIT

Octobre 2012-
123 pages

Quatrième de couverture
:
Cinq hommes sont partis à la guerre, une femme attend le retour de deux d’entre eux. Reste à savoir s’ils vont revenir. Quand. Et dans quel état.

Mon résumé :

Le ton est donné par la 4ème couverture, un court roman qui débute tranquillement par une balade à bicyclette, d’Anthime le personnage principal. Il a déposé un gros livre dans son porte bagages et tout en admirant le paysage arrive sur une colline où il se trouvait seul, lorsque tout à coup : «Au sommet de chacun des clochers, ensemble et d'un seul coup, un mouvement venait de se mettre en marche, mouvement minuscule mais régulier : l’alternance régulière d’un carré noir et blanc, se succédant toutes les deux ou trois secondes….. » Le tocsin, la mobilisation, tout le village se retrouve sur la place.

Cinq des jeunes gens nés et ayant grandi dans ce bourg sont rassemblés en ce mois d’août 1914 dans la caserne, quelque part en Vendée avec les réservistes du village. Anthime, notre cycliste qui s’avérera très discret, Charles son frère ainé plein d’assurance, Padioleau, Bossis, Arcenel, « camarades de pêche et de café ». L’armée leur fourni l’uniforme et c’est le départ pour la ligne de front, beaucoup de proches y assisteront comme Blanche, fiancée et amante de Charles.

Le départ se fait dans la joie, ils seront de retour dans 15 jours, mais la route est longue « quinze jours après, trente jours plus tard, au bout d’autres et puis d’autres semaines, une fois qu’il se serait mis à pleuvoir et les journées devenues de plus en plus froides et courtes, les choses n’auraient pas tourné comme prévu » Ils arrivent dans les Ardennes et là les difficultés apparaissent, fatigue accumulée par les longues heures de marche, difficulté de ravitaillement…Puis on arrive au combat, la violence que l’on voyait arriver par petites touches, nous éclabousse et l’on voit disparaître la plupart des membres d’un orchestre qui accompagne l’avancée des soldats ! Les batailles font rage, certains meurent, d’autres disparaissent, d’autres encore sont soignés et rapatriés chez eux. Mais il faut réapprendre à vivre, y arriveront-ils ? Il ne s’agit pas là de la Grande Histoire mais de la vie, de la douleur, de la souffrance, du vécu de ces hommes et femmes, condensés dans un roman court mais poignant et qui entraine à la réflexion. Un excellent roman

Je découvre cet auteur avec grand plaisir, cette lecture fait parti du choix effectué lors de la réunion du "club de lecteurs" de ma bibliothèque auquel j'ai adhéré il y a quelques mois.
avatar
creuse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2421
Age : 68
Localisation : berry
Genre littéraire préféré : Classiques ,Romans historiques, régionaux, contemporains ,littérature de jeunesse
Date d'inscription : 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Echenoz, Jean] 14

Message par Sharon le Jeu 20 Déc 2012 - 22:48

Merci pour cet avis Creuse.
J'ai trop de livre en attente pour pouvoir le lire dans l'immédiat.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7225
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Echenoz, Jean] 14

Message par virgule le Ven 21 Déc 2012 - 1:41

Merci pour cet avis, creuse.
Pour moi, ce livre fait écho à La chambre des officiers de Marc Dugain, que j'ai lu il y a quelques semaines.
Je le note.
avatar
virgule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2458
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Echenoz, Jean] 14

Message par virgule le Mar 21 Jan 2014 - 20:23

J'ai voté : apprécié

Ce court roman de 123 pages se lit rapidement et nous dresse un tableau réaliste de la grande guerre.
On y suit quelques personnages, juste esquissés.
On y lit surtout le déroulement du conflit et on se retrouve plongé au cœur de l'action, avec des scènes d'un réalisme saisissant.

Je découvrais Jean Echenoz avec cette lecture et j'avoue ne pas trop aimer son style, ses phrases à la construction particulière. J'en ai noté une, au début du livre (page 20), qui donne un aperçu de cette écriture très personnelle :

Comme il s'y attendait, Anthime a d'abord vu Blanche porter vers Charles un sourire fier de son maintien martial puis, comme il arrivait à sa hauteur, cette fois non sans surprise il a reçu d'elle une autre variété de sourire, plus grave et même, lui a-t-il semblé, un peu plus ému, soutenu, prononcé, va savoir au juste.

J'ai préféré sur le même sujet Adieu la vie, adieu l'amour de Michel Wyn > mon avis
avatar
virgule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2458
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Echenoz, Jean] 14

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum