Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Bruen, Ken] Calibre

Aller en bas

Votre avis sur Calibre de Ken Bruen

[Bruen, Ken] Calibre Vote_lcap100%[Bruen, Ken] Calibre Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Bruen, Ken] Calibre Vote_lcap0%[Bruen, Ken] Calibre Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bruen, Ken] Calibre Vote_lcap0%[Bruen, Ken] Calibre Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bruen, Ken] Calibre Vote_lcap0%[Bruen, Ken] Calibre Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bruen, Ken] Calibre Vote_lcap0%[Bruen, Ken] Calibre Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bruen, Ken] Calibre Vote_lcap0%[Bruen, Ken] Calibre Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Bruen, Ken] Calibre Empty [Bruen, Ken] Calibre

Message par Sharon le Ven 8 Mar 2013 - 22:42

[Bruen, Ken] Calibre Calibr10

Titre :
Calibre.
Auteur : Ken Bruen.
Editeur : Gallimard noir
Nombre de pages : 166 pages.

Mon résumé :


Sud-Est de Londres. Un tueur en série prend pour cibles toutes les personnes qui se montrent impolies. Autant dire que la liste potentielle de ces victimes est longue, longue… Brant est sur l’affaire, et il est bien décidé à arrêter le coupable.

Mon avis :


Je l’ai dit à plusieurs reprises : je n’aime pas ces romans dans lequel un tueur en série prend la parole et nous raconte ses méfaits. Là, je dois dire, je suis bluffé, car son immoralité, son sans-gêne, ses goûts littéraires le rapprochent dangereusement de Brant. Ne serait-il pas le mieux placé pour le traquer, l’arrêter, et plus si affinité ?

S’il ‘y avait que le journal de notre criminel, ce serait trop simple, il y a aussi le point de vue de ses proches – et tout l’intérêt est que le décalage n’est pas si grand que cela entre la manière dont les autres le voient et l’image qu’il souhaite donner.

Autre point fort : Ken Bruen joue avec les codes de la traque du tueur en série, jusque dans la manière dont son identité est découverte. Quant au dénouement, il est toujours aussi immoral.

Pour terminer, je reviendrai sur le cas McDonald. D’abord promu à un brillant avenir dans les premiers tomes, il est ici dans une très mauvaise passe. Le dénouement lui offre tout de même une chance de … devenir le nouveau Brant, ou du moins, de susciter son admiration. Autant vous dire que ce n’est pas ainsi que l’on fait carrière. C’est même plutôt ainsi qu’on la flanque par terre.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 9146
Age : 41
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

https://deslivresetsharon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum