Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Mukasonga, Scholastique] Notre Dame du Nil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

0% 0% 
[ 0 ]
80% 80% 
[ 4 ]
20% 20% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 5

[Mukasonga, Scholastique] Notre Dame du Nil

Message par creuse le Dim 17 Mar 2013 - 17:07



SCHOLASTIQUE MUKASONGA
NOTRE DAME DU NIL
GALLIMARD
MARS 2012

Résumé :


Au Rwanda, un lycée de jeunes filles perché sur la crête Congo-Nil, à 2 500 mètres d'altitude, près des sources du grand fleuve égyptien. Les familles espèrent que dans ce havre religieusement baptisé Notre-Dame du Nil, isolé, d'accès difficile, loin des tentations de la capitale, leurs filles parviendront vierges au mariage négocié pour elles dans l'intérêt du lignage.
Les transgressions menacent au coeur de cette puissante et belle nature où par ailleurs un rigoureux quota « ethnique » limite à 10 % le nombre des élèves tutsi.
Sur le même sommet montagneux, dans une plantation à demi abandonnée, un « vieux Blanc », peintre et anthropologue excentrique, assure que les Tutsi descendent des pharaons noirs de Méroé. Avec passion, il peint à fresque les lycéennes dont les traits rappellent ceux de la déesse Isis et d'insoumises reines Candace sculptées sur les stèles, au bord du Nil, il y a trois millénaires. Non sans risques pour sa jeune vie, et pour bien d'autres filles du lycée, la déesse est intronisée dans le temple qu'il a bâti pour elle.

Le huis clos où doivent vivre ces lycéennes bientôt encerclées par les nervis du pouvoir hutu, les amitiés, les désirs et les haines qui traversent ces vies en fleur, les luttes politiques, les complots, les incitations aux meurtres raciaux, les persécutions sournoises puis ouvertes, les rêves et les désillusions, les espoirs de survie, c'est, dans ce microcosme existentiel, un prélude exemplaire au génocide rwandais, fascinant de vérité, d'une écriture directe et sans faille.

Scholastique Mukasonga, rescapée du massacre de Tutsi, nous donne ici, après trois livres poignants de nouvelles et de récits, son premier roman où des jeunes filles à mains nus tentent d’échapper à l’histoire monstrueuse qui a décimé sa propre famille.


Mon ressenti :

Les jeunes filles du Rwanda s’apprêtent à faire leur rentrée scolaire dans le réputé lycée religieux « Notre Dame du Nil », elles seront l’élite féminine du pays mais seule une petite minorité de jeunes filles Tusti y sont admises. La différence de niveau de vie et d’éducation se perçoit dès leur arrivée au lycée, dans de magnifiques véhicules et accueillies avec respect par les religieuses pour les unes et les autres par leur propres moyens et souvent seules .

C’est donc un huit clos qui s’instaure où les filles des politiciens, diplomates, et notables Hutus forment un clan contre les élèves Tutsis qui leur a été imposées.

Il y a bien des passages agréables où l’auteur nous décrit son pays, qu’elle doit aimer, les croyances. Des moments qui prêtent à rire malgré la stupidité des religieuses, l’histoire de ce jeune professeur de français qui arrive avec sa longue chevelure et que les sœurs lui somme de couper. Comme il refuse il restera plusieurs jours enfermé jusqu’à ce que le ministère intervienne. L’amitié qui se construit entre les jeunes Tusti. L’accueil de la reine des Belges tant attendu, qui sera un fiasco…

Puis vient le final, le drame qui se déroule sous le regard des religieuses, des enseignants sans qu’aucune personne ne réagissent.

Tout au long du roman c’est un profond malaise qui m’a saisi. J’ai même effectué des pauses, pour changer de cette ambiance pesante.


Dernière édition par creuse le Lun 18 Mar 2013 - 9:12, édité 2 fois (Raison : Mise aux normes du titre.)
avatar
creuse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2453
Age : 68
Localisation : berry
Genre littéraire préféré : Classiques ,Romans historiques, régionaux, contemporains ,littérature de jeunesse
Date d'inscription : 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mukasonga, Scholastique] Notre Dame du Nil

Message par louloute le Dim 17 Mar 2013 - 17:33

Merci Creuse pour ta critique Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10236
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mukasonga, Scholastique] Notre Dame du Nil

Message par lalyre le Dim 17 Mar 2013 - 17:41

Merci Creuse pour ta belle critique, peut-être lirais ce livre plus tard flower
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5847
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mukasonga, Scholastique] Notre Dame du Nil

Message par creuse le Dim 17 Mar 2013 - 21:04

merci LALYRE je serais ravie que tu le lises ou une autre partageuse pour avoir vos avis. J'ai peur d'être passée à côté de ce roman, car les critiques sont assez élogieuses. Mais ce n'était peut-être pas le meilleur moment de le lire pour moi
avatar
creuse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2453
Age : 68
Localisation : berry
Genre littéraire préféré : Classiques ,Romans historiques, régionaux, contemporains ,littérature de jeunesse
Date d'inscription : 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mukasonga, Scholastique] Notre Dame du Nil

Message par lalyre le Dim 17 Mar 2013 - 22:26

J'en prends bonne note, vais essayer de l'avoir à la biblio ou autres flower
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5847
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mukasonga, Scholastique] Notre Dame du Nil

Message par creuse le Dim 17 Mar 2013 - 22:36

merci lalyre
avatar
creuse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2453
Age : 68
Localisation : berry
Genre littéraire préféré : Classiques ,Romans historiques, régionaux, contemporains ,littérature de jeunesse
Date d'inscription : 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mukasonga, Scholastique] Notre Dame du Nil

Message par Véronique M. le Lun 18 Mar 2013 - 18:10

J'ai beaucoup aimé ce roman qui aurait pu s'intituler genèse d'un génocide. L'atmosphère y est de plus en plus pesante. Des petites tracasseries inhérentes à un internat religieux pour les filles on passe très vite à une réalité beaucoup plus sombre. C'est en fait une jungle où règne la loi du plus fort. Cela se passe au Rwanda mais les rapports humains sont universels. Manipulation, volonté de pouvoir, instinct de survie ou lâcheté, les époques et les lieux changent mais l'histoire se répète, inlassablement...
Par ailleurs, certains passages sont plus légers et trucculents : le retour au village et la visite au sorcier.


Un livre fort et rapide à lire. Je vous le conseille.
avatar
Véronique M.
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1657
Age : 48
Localisation : 04
Emploi/loisirs : prof d'écoles/ lecture randonnée jeux de société, puzzles
Genre littéraire préféré : un peu de tout, romans en tous genres,biographies, essais mais pas trop la science fiction.
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mukasonga, Scholastique] Notre Dame du Nil

Message par creuse le Lun 18 Mar 2013 - 19:05

merci véronique,
C'est en fait une jungle où règne la loi du plus fort


Tout à fait d'accord avec toi, l'atmosphère pesante m'a plombée dans ma lecture, une relecture peut-être ?
avatar
creuse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2453
Age : 68
Localisation : berry
Genre littéraire préféré : Classiques ,Romans historiques, régionaux, contemporains ,littérature de jeunesse
Date d'inscription : 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mukasonga, Scholastique] Notre Dame du Nil

Message par Véronique M. le Mar 19 Mar 2013 - 7:34

:5<e: Merci à toi Creuse d'avoir ouvert le sujet!
Par contre je crois que la relecture ne changera rien à la dureté du thème abordé... Je comprends très bien que l'on n'ait pas envie de s'imposer cela, il y a des images qui restent, surtout celles de l'indifférence des Européens...
avatar
Véronique M.
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1657
Age : 48
Localisation : 04
Emploi/loisirs : prof d'écoles/ lecture randonnée jeux de société, puzzles
Genre littéraire préféré : un peu de tout, romans en tous genres,biographies, essais mais pas trop la science fiction.
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mukasonga, Scholastique] Notre Dame du Nil

Message par lalyre le Mer 9 Juil 2014 - 13:58

Notre-Dame du Nil
Scholastique Mukasonga
Folio janvier 2014
274 pages

Mon ressenti
Notre-Dame du Nil est une institution tenue par des professeurs et des religieuses belges. Cette institution est réservée à une certaine élite, tels des filles de militaires gradés, de commerçants ainsi que de politiques Hutu. Deux filles se distinguent parmi les pensionnaires, ce sont Virginia et Véronuca, des filles Tutsi, elles sont contraintes d’étudier plus que les autres pour obtenir leur diplôme. Gloriosa, orgueilleuse lycéenne hutu fille de ministre, participe à l'oppression. Elle se lancera dans une série de sinistres projets, dont un tragicomique : la destruction du nez de la statue de la vierge noire. Argument avancé pour justifier cet acte : "C'est un petit nez tout droit, le nez des Tutsi et lentement Gloriosa, fille de ministre et commandante dans l'âme, distille sa haine des Tutsi Une folie s’empare alors du lycée car le personnage de Fontenailles a une grande responsabilité dans le drame de ce pays. L’autorité de Dieu comme celle des hommes de bonne volonté ne peut rien contre le déchaînement de la violence. Une haine fondée sur la rivalité et la jalousie, l’attirance trouble de Fontenailles pour des jeunes filles trop jolies, l’hypocrisie des religieuses enseignantes, la violence qui rôde finira par le drame. Il semblerait et le livre démontre à quel point le génocide des Tutsis ne fut pas un phénomène spontané mais un fatal résultat. Creusant dans les tréfonds de la mémoire rwandaise, Scholastique Mukasonga laisse voir un microcosme nauséabond dans lequel se profile une sorte de préambule au génocide de 1994 - génocide dont cette écrivaine dit qu’elle fut une survivante et non une rescapée, elle dit aussi que le roman l’a réconciliée avec elle-même, et avec l’histoire du Ruwanda, elle parla avec amour de la beauté des milles collines de son pays. Il faut aussi savoir que les vrais concepteurs du génocide, ce sont les intellectuels rwandais. Et que certains d’entre eux ont échappés à la justice et vivent encore protégés en France en en Belgique. Un très bon livre que je conseille bien qu'un certain mal à l'aise subsiste chez moi….4,5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5847
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mukasonga, Scholastique] Notre Dame du Nil

Message par natachadu35 le Dim 27 Juil 2014 - 17:44

Notre-Dame du Nil raconte l'histoire d'un pensionnat de jeunes filles rwandais, dans les années 70. Une institution réservée à l'élite, tenue par des enseignants français et des religieuses belges. S'y pressent des filles de notables, de commerçants, de militaires et de politiques hutu. Ainsi que le "quota" de 10 % de Tutsi, dont Veronica et Virginia, contraintes d'être plus intelligentes que les autres pour obtenir un diplôme. Au fil des jours, les adolescentes se confient, partagent les provisions préparées par leurs mères, rêvent d'une vie en Europe. Elles décorent leur coin de dortoir avec les photos de Nana Mouskouri ou de Johnny Hallyday, étudient les mérites comparés des crèmes blanchissantes, tirent la langue sur les cours d'anglais et de géographie et pleurent ensemble Frida, leur camarade morte d'une fausse couche. Un peu plus loin sur la montagne vit M. de Fontenaille, un ex-planteur de café un peu fou. Ces Tutsi que les Hutu veulent expulser du pays, il en fait, lui, les descendants de pharaons noirs, et supplie Virginia et Veronica de devenir la déesse et la reine des cérémonies étranges qu'il invente en leur honneur. "Alors qu'il n'y avait entre Hutu et Tutsi qu'une différence de fonction - les uns étaient cultivateurs, les autres éleveurs -, les colonisateurs ont fantasmé toute sorte d'origines aux seconds, explique Scholastique Mukasonga. Les Tutsi étaient une tribu d'Israël. Ou ils étaient égyptiens, ou éthiopiens. En tout cas, ils ne venaient pas du Rwanda. Le personnage de Fontenaille est le symbole de cette folie, qui a eu une grande responsabilité dans le drame de ce pays. Lentement Gloriosa, fille de ministre et commandante dans l'âme, distille sa haine des Tutsi. Jusqu'à ce que le sang coule sous le regard vaguement gêné des Blancs, en une sorte d'abominable prélude au génocide de 1994 : 1.000.000 de morts en 100 jours, Scholastique Mukasonga perd 27 membres de sa famille qui seront massacrés, dont sa mère.


Au fil des pages, l'atmosphère devient pesante, le fossé entre Hutu et Tutsi se creuse, la politique et l'armée s'en mêle. Tout se déroule pendant une année scolaire . Un si beau pensionnat..., un programme visant à la formation de futures jeunes femmes responsables (la visite de la reine Fabiola est un morceau d'humour qui se déguste)..., la religion sectaire (les processions, cantiques, prières pour un oui, pour un non, les prénoms changés)..., la sorcellerie toujours présente, les us et coutumes de clans..., la folie d'un voisin en extase devant les Tutsis (ce qui nous permet de comprendre l'interrogation posée sur leur origine)..., donc un si beau pensionnat où couvent, microcosme de domination d'une ethnie sur l'autre, tous les ingrédients représentatifs de la destruction future. 
Un roman, qui a valeur de témoignage, et qui est un moyen pour l'auteur d'honorer la mémoire de ceux qu'elle a perdus.


 J'ai eut du mal a aller jusqu'au bout, tant c'était pesant, mais j'y suis arrivée! 
avatar
natachadu35
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 300
Age : 65
Localisation : Région rennaise (35)
Emploi/loisirs : retraitée de la fonction publique hospitalière, ma famile, lecture, musique, marche, ami(e), fleurs, la campagne ou j'habit.......
Genre littéraire préféré : varié
Date d'inscription : 20/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mukasonga, Scholastique] Notre Dame du Nil

Message par Moulin-à-Vent le Sam 19 Déc 2015 - 3:45

C'est la veille du génocide de 1994. Les jeunes filles ont été teintes par les états morbides de leurs parents: hutu = génocide, tutsi = cauchemar.
Les blancs, religieux ou autres, portent des œillères et évitent la moindre possibilité de confrontation avec les noirs. En fond silencieux, les Rwandais tentent de se blanchir le plus possible afin de tenter d'obtenir ce que les blancs possèdent. Plus la fille se blanchit, plus elle semble avoir de chances de réussir un bon mariage, ce qui s'offre de plus plausible pour une hutu alors que les tutsis se doivent de demeurer au mieux des cultivateurs et au pire des esclaves.
L'atmosphère, même dans cette école de jeunes filles, est lourde et s'alourdit encore au fur et à mesure que se déroule l'histoire.
Un bon roman qui nous en apprend beaucoup sur cette tuerie dans laquelle les casques bleus, soumis à leurs gouvernements, devaient s'abstenir d'intervenir. Des soldats canadiens, gradés ou autres, ont été psychologiquement détruits par ces faits. Le Diable semait la terreur et les dits civilisés ne faisaient que regarder.
Ma cote: 6/10.

Citation

"- Tu sais bien que tout ça repose sur tes mensonges.
- Ce ne sont pas des mensonges, c'est de la politique."


(Scholastique Mukasonga, "Notre-Dame du Nil")
avatar
Moulin-à-Vent
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 1952
Age : 65
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Retraité
Genre littéraire préféré : Roman historique
Date d'inscription : 07/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mukasonga, Scholastique] Notre Dame du Nil

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum