Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Hoven, Jacques] La vénus de l’Himménadrock

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vénus de l’Himménadrock

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Hoven, Jacques] La vénus de l’Himménadrock

Message par Pinky le Lun 18 Mar 2013 - 19:47

La vénus de l’Himménadrock



SF, édité au fleuve noir en 1975

224 pages

Résumé


Silhouette hiératique plaquée sur fond de ciel violet, jambes raidies sous les ailes mordorées de son grand hippogriffe de combat, l'hipparque évoquait un personnage de l'antique mythologie terrienne.
Il poussa un cri guttural, releva son casque à profil de mante religieuse et agita trois fois sa lance, faisant étinceler les pennons colorés de la hampe. A ce signal, un quart de mile plus bas, la petite troupe dirigée par un officier terrien se remit en marche...
Et la patrouille des sables repartit en direction des ruines de l'Himmenadrock. Vers son fabuleux destin...

Mon ressenti

En commençant le livre, j’ai cru que j’étais dans l’univers de Dune avec sa planète Guzia, enfer de chaleur et de déserts arides que parcourent de farouches tribus. Par d’autres côtés, j’ai retrouvé certaines ambiances coloniales ou des ambiances de film de guerre dans le désert…

J’ai eu un moment un doute en me disant en quoi ce livre fait partie de la SF. Bien sûr, les hommes sont amenés par vaisseaux d’une planète à une autre mais cela n’est pas suffisant. Alors peut-être son questionnement sur le fait que c’est une planète où il n’y a pas de femme et les fantasmes sont néanmoins très présents autour de questions de survie de l’espèce (différentes tribus), ou d’espaces interdits à toute population…

Puis petit à petit, il y a de plus en plus d’indices qui font que nous ne sommes pas dans une histoire de guerre entre des tribus que les hommes bien-pensants viennent mater : des totems impressionnants et vivants, des mirages très particuliers, des comportements plus que bizarre… Tout converge vers l’idée d’une société bâtie sur une fourmilière géante : imaginez ! Une reine (une seule femme féconde), des hommes pour le reste… Je ne vous dévoile pas l’apothéose du livre, c’est renversant comme idée et dérangeant.

C’est un bon moment de lecture et je ne vais plus regarder la plage ou les fourmilières de la même manière maintenant !
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5886
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum