Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Vasquez Montalban, Manuel] Le labyrinthe grec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur Le labyrinthe grec

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Vasquez Montalban, Manuel] Le labyrinthe grec

Message par Sharon le Dim 21 Avr 2013 - 22:10


Titre : Le labyrinthe grec.
Auteur : Manuel Vasquez Montalban.
Editeur : Points.
Nombre de pages : 204.

Quatrième de couverture :

Le Labyrinthe grec nous entraîne dans une Barcelone désossée par les travaux des Jeux Olympiques. Tout le clan Carvalho est au rendez-vous : Charo, la pétillante prostituée, compagne des bons et mauvais jours, Biscuter, l'assistant à la fois secrétaire et cuisinier, Bromure, l'informateur fidèle.

Mon avis :


J'aime Manuel Vasquez Montalban, j'aime son personnage de Pepe Carvalho, je passe toujours d'agréables moments en leur compagnie. Cependant, je suis un peu restée sur ma fain, faute peut-être, de me sentir proche du thème abordé.
Pepe vieillit, Pepe ne se sent plus aussi réactif qu'avant face aux enquêtes qui lui sont confiées. Il a perdu son meilleur indicateur, et n'a pas envie de le remplacer, même si le rythme de ses enquêtes s'en trouvent ralenti et s'il s'interroge sur les raisons de cette fidélité posthume. Il évite Charo, et même Biscuter se retrouve disqualifié dans son emploi d'assistant.Pourtant, il aurait bien besoin d'aide, pour retrouver un Grec et surveiller une jeune femme aux horaires et aux moeurs très libres (moralité : il faut toujours frapper avant d'entrer).
Le temps passe et emporte avec lui la Barcelone populaire, pour faire placer à une Barcelone moderne, apte à accueillir les jeux olympiques. Les souvenirs de la dictature passée semblent aussi s'en aller, pour laisser la place à une jeunesse désœuvrée, des artistes en manque d'inspiration, des femmes abandonnées. Ne parlons pas non plus des magouilles en tout genre, elles sont si nombreuses que l'auteur perdrait son temps à les dénombrer - et nous à les lire. Il préfère nous ouvrir l'appétit en donnant des recettes de cuisine, Pepe Carvalho, comme Montalbano, aime la bonne chair.
Alors oui, Pepe Carvalho est davantage mené par l'enquête qu'il ne la mène. Il voit jusqu'où l'argent et le pouvoir peuvent aller, et ce n'est pas très beau. Mais il le savait déjà. Reste à savoir s'il pourra sauver le plus important pour lui.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7232
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum