Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Christie, Agatha] Le train bleu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Christie, Agatha] Le train bleu

Message par smyrne le Mar 21 Mai 2013 - 20:03



Auteur : Agatha Christie
Editeur : Le masque
Nombre de pages : 251

Quatrième de couverture:
Dans ce train où ne se côtoient que des gens aux comptes en banque bien fournis, et qui fuient les brumes anglaises pour le soleil de la Côte d’Azur, la fille d’un homme d’affaires américain est assassinée. Enquête difficile, tant par le milieu dans lequel elle se déroule que par la vitesse imposée à ladite enquête par l’horaire auquel le « Train bleu » doit se soumettre. En bref, le criminel aurait toutes les chances d’échapper à la justice si – pour son malheur- Hercule Poirot n’avait été là…

Mon avis :
Katherine Grey, une jeune dame de compagnie, venant d'hériter, embarque à bord du train bleu, espérant apporter enfin quelques couleurs à sa vie. Mais peut-être va-t-elle regretter ce souhait lorsque l'on retrouvera une riche américaine assassinée alors même qu'elle venait de se confier à elle, et qu'elle découvrira également que l'homme qu'elle trouve séduisant, n'est autre que le mari de la défunte et premier suspect de ce crime. Dans ce roman, nous retrouvons l’inégalable Hercule Poirot, avec ses petites manies et son flair légendaire.
Comme la plupart des Agatha Christie que j’ai eus l’occasion de lire, il est difficile que découvrir le nom du meurtrier. L’ensemble est agréable à lire, plein d’humour et l’enquête est passionnante.
Citation :
- [...] Je suis Hercule Poirot.
- Monsieur?
- Vous ne connaissez pas ce nom?
- Je ne l'ai jamais entendu, dit Hippolyte.
- Permettez-moi de vous dire que vous avez reçu une mauvaise éducation. C'est celui d'un des grands hommes de ce siècle.
avatar
smyrne
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 187
Age : 37
Localisation : pas de calais
Emploi/loisirs : prof de maths
Genre littéraire préféré : un peu de tout
Date d'inscription : 27/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Christie, Agatha] Le train bleu

Message par Sharon le Mar 21 Mai 2013 - 21:13

Mon avis :

Avec Le train bleu, je renoue avec le meilleur d'Agatha Christie.
D'abord, il y a l'inénarrable, le majestueux, l'incomparable Hercule Poirot. Je crois même que je suis en dessous de la vérité, car Hercule est encore plus vaniteux que tout ce que je pourrai écrire. Pas un moment de doute : il est le meilleur et il le prouve.
Il faut dire que tous les protagonistes de cette enquête sont à la hauteur des compétences de notre détective belge préféré car peu de personnages dans cette enquête sont tout blanc ou tout noir, sauf peut-être Margareth, d'une très grande lucidité sur tous ceux qui l'entourent et prête à prendre des risques pour que la vérité éclate. Hercule Poirot disait dans une enquête (je ne me souviens plus laquelle) que les défauts de la victime sont souvent ce qui a entraîné sa mort. Ruth Kittering est l'objet d'un amour inconditionnel - de la part de son père. Elle est sa fille unique et il ne voit pas ses défauts, il ne voit pas non plus qu'elle n'écoutera pas ses conseils, elle qui n'en a jamais fait qu'à sa tête tout au long de sa vie et qui a toujours compté sur papa pour la tirer de tous les mauvais pas. Il ne voit pas non plus que si son gendre est dépensier, joueur, entretient une danseuse française, l'affection que ne lui a jamais donné sa femme est une des causes de ce comportement de mauvais garçon. Et les mauvais garçons malheureux en amour mais rempli de panaches - Derek Kittering ne s'abaissera pas à céder aux chantages - plaisent toujours aux femmes. Les mauvais garçons qui n'en ont pas aussi.
Le marquis. le comte de la Roche. Deux personnages dont la noblesse réside uniquement dans le nom. L'un cache un malfaiteur international, voleur et tueur. L'autre n'est qu'un escroc courtois qui ne résisterait pas longtemps face à un adversaire déterminé. On parle sans arrêt de l'un, tant il paraît insaisisssable, l'autre ne se cache même pas, et est d'autant moins effrayant qu'il n'a pas grand chose à craindre. Un escroc a aussi sa signité, quoi qu'on dise.
Le dernier protagoniste est le magnifique train bleu, qui conduisait directement, dans des wagons luxueux, ses voyageurs jusqu'à la côte d'Azur. Et si l'assassin se cache, profite des arrêts pour aller et venir, il est aussi possible de trouver l'amour, quitte à se rendre à Sainte Mary Mead. Faites confiance à Hercule Poirot.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7379
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum