Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Decoin, Didier] La pendue de Londres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Decoin, Didier] La pendue de Londres

50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Decoin, Didier] La pendue de Londres

Message par lalyre le Dim 26 Mai 2013 - 14:58

[Decoin, Didier]
La pendue de Londres
Grasset 9 mai 2013
ISBN 978-2246783909
332 pages
Quatrième de couverture
Allemagne, 1945. L'exécuteur en chef du Royaume Britannique, envoyé en mission, pend la gardienne de camps nazis Irma Grese. Même s'il éprouve un réel dégoût à exécuter des femmes, surtout si elles sont jeunes et jolies, le bourreau fait son devoir : c'est un as dans l'art de la longueur des cordes, un expert dans le minutage de la mise à mort. Pourtant, le reste du temps, c'est un homme comme un autre, époux modèle, bon citoyen.
Londres, immédiat après-guerre. Ruth Ellis ressemble à Betty Boop, enjouée et désirable, elle plaît aux hommes, et sans doute les choisit-elle fort mal. Mais derrière son sourire et sa bouche trop maquillée, que cache-t-elle ? Dans le Londres charbonneux de l'après-Blitz, d'entraîneuse, Ruth devient prostituée. Un jour, malheureuse, jalousée, violentée, mais toujours belle, et mère de famille, elle tue son amant, à bout portant. La voici condamnée à la pendaison. Bourreau, fais ton oeuvre ! Et si le bourreau avait une âme ? Et s'il répugnait soudain à supprimer une innocente aux boucles blondes ?
Dans ce roman envoûtant, reconstitution en cinémascope d'un Londres luisant de « fog » et de pluie, théâtre de vices cachés dans une société bien-pensante, Didier Decoin alterne le chant du bourreau et de la victime. Saisissant

Petit résumé
Parlant de Ruth Ellis, je dirais que c’est une victime de la vie, violée très jeune par son père, abandonnée ensuite par un soldat canadien alors qu’elle attend un enfant de lui. Elle ne fera plus confiance aux hommes, bien qu’elle ait besoin d’eux pour assurer la subsistance de son petit garçon, c’est pour cela qu’elle se prostitue. Jamais elle n’aurait pensé tomber amoureuse et pourtant….Elle s’éprend d’un dentiste qu’elle épouse mais leur union sera courte, cependant elle aura une petite fille de cet homme mondain, coureur de jupons et ivrogne qui la bat. Et voici David dont elle tombe éperdument amoureuse, cet homme est un ivrogne très violent, elle supporte tout de lui jusqu’au drame.
Quand à Albert Pierrepoint, le bourreau c’est un homme tranquille et discret qui fait son métier à la demande des autorités, toujours attentif à ne pas faire souffrir les condamnés. Il sera chargé de pendre Ruth Ellis. Jusqu’à la mort, Ruth restera belle et digne et son dernier regard sera pour Albert Pierrepoint qui sera le dernier à mettre à mort une femme en Angleterre.

Mon avis
Un roman empreint d’humanité qui m’a bouleversée et qui met en parallèle deux vie totalement différentes., la petite vie tranquille du bourreau et la descente aux enfers de Ruth. Deux destins qui sans le savoir vont se rejoindre. Un roman qui m’a profondément émue par le destin de cette femme si jolie et découvrant les photos sur le Net m’a fait penser à Marylin Monroe. Gros coup de cœur bien mérité 5/5

Ses cheveux blonds brillaient comme une étoile dans la pénombre du club. Et les consommateurs s’approchent d’elle comme les planètes glissent vers le soleil. P.160

C’est alors qu’elle m’a regardé droit dans les yeux et qu’elle m’a fait un sourire. Je me suis dépêché de cacher ce sourire sous le lin blanc. Je ne sais pas s’il s’est effacé, ou si elle l’avait encore aux lèvres en mourant. P.326
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5931
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Decoin, Didier] La pendue de Londres

Message par marief le Sam 30 Aoû 2014 - 17:57

un bon roman qui se lit facilement ,très prenant!

marief
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 48
Age : 62
Localisation : BELGIQUE
Genre littéraire préféré : romans
Date d'inscription : 20/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum