Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Seigle, Jean-Luc] En vieillissant les hommes pleurent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Seigle, Jean-Luc] En vieillissant les hommes pleurent

Message par sakapus le Mer 29 Mai 2013 - 16:20

Albert Chassaing a envie que tout s’arrête. Il ne veux pas mourir, il veut seulement que tout s’arrête parce qu’il se sent inapte à poursuivre une vie qu’il subit.

Une fois cette vérité affirmée Jean-Luc Seigle parvient à nous charmer et nous émouvoir par la justesse de ce récit de vies au sein d’une famille d’ouvriers de Clermont-Ferrand dans les années 60, tout simplement parce que tout sonne juste : ce père qui n’a jamais rempli que le compte en banque de la famille et qui se trouve désemparé devant le goût de sont fils pour la littérature classique,
le fils cadet qui voit sa famille au travers d’Eugénie Grandet, la mère en admiration devant son fils ainé car en mal d’amour, la sœur, le frère et le facteur…

Rares sont livres qui savent exprimer avec tant de grâces, d’ironies et surtout sans tristesse, une histoire qui pourrait être banale s’il n’y avait cette plume incomparable qui fait de ce roman un ouvrage profondément humain sans être délibérément social.

Ce livre est comme son personnage fort, intelligent et droit.


Dernière édition par Cassiopée le Jeu 30 Mai 2013 - 22:16, édité 2 fois (Raison : ajout sondage, mise en forme titre)
avatar
sakapus
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 29
Age : 43
Localisation : Chatillon sur Chalaronne
Emploi/loisirs : Infographiste
Genre littéraire préféré : Romans littérature contemporaine, un peu lassée des thrillers mais on sait jamais..., tant que l'écriture est belle et l'histoire plausible...
Date d'inscription : 14/09/2012

http://carre-graphic.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Seigle, Jean-Luc] En vieillissant les hommes pleurent

Message par titibus le Jeu 30 Mai 2013 - 19:14

Tu m'as donné très envie de le lire, sakapus, je le note, merci!
Mais tu n'as pas voté pour le sondage, c'est dommage...
avatar
titibus
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 935
Age : 47
Localisation : nord
Emploi/loisirs : Assistante maternelle/Musique/randonnée
Genre littéraire préféré : roman
Date d'inscription : 02/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Seigle, Jean-Luc] En vieillissant les hommes pleurent

Message par Cassiopée le Lun 13 Fév 2017 - 21:41

Mon avis

C’est avec une écriture pleine de tendresse, de dignité que Jean-Luc Seigle nous présente cette famille vivant dans les années soixante. Le père est ouvrier chez Michelin, le fils aîné est parti faire la guerre d’Algérie, et le cadet se prend d’amour pour les livres. Pas n’importe lesquels ! Ceux de la grande littérature : Eugénie Grandet (dont l’histoire sert également de trame à ce roman : in et off). C’est complètement à l’opposé des souhaits et des habitudes de ce foyer … Et puis, il y a la mère qui ne vit que pour le retour du militaire et qui rêve d’une autre vie, de télévision et de ville….

Alors le père ne sait pas comment vivre avec tout ça, quelle attitude adopter lorsque son épouse lui « échappe » et qu’il ne la comprend plus. Il ne sait pas que faire devant ce fils amoureux des livres, lui qui n’a rien d’un intellectuel, d’un littéraire…. C’est comme s’il n’était plus à sa place et qu’il ne comprenait plus son quotidien….

C’est avec infiniment de doigté que l’auteur nous présente la perte de repères de cet homme, son désarroi, ses questions, ses raisonnements, ses choix… Son style est poétique, doux et on sent le cœur de celui qui, comme souvent chez les hommes de cette « époque », ne sait pas exprimer ses sentiments, ses émotions et qui ne pourra pleurer…. peut-être….qu’en vieillissant ……

_________________
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 9002
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Seigle, Jean-Luc] En vieillissant les hommes pleurent

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum