Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Redondo, Dolores] Le gardien invisible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Redondo, Dolores] Le gardien invisible

Message par yaki le Sam 8 Juin 2013 - 15:33

Le gardien invisible / Dolores Redondo, Ed. Stock (Coll. La Cosmopolite Noire), 464 p., ISBN : 978-2234071940


Résumé (Amazon) : Le cadavre d’une jeune fille est découvert sur les bords de la rivière Baztán dans une étrange mise en scène. Très vite, les croyances basques surgissent : et si toute cette horreur était l’oeuvre du basajaun, un être mythologique ? L’inspectrice Amaia Salazar, femme de tête en charge de l’enquête, se voit contrainte de revenir sur les lieux de son enfance qu’elle a tenté de fuir toute sa vie durant.
Jonglant entre les techniques d’investigation scientifique modernes et les croyances populaires, Amaia Salazar devra mettre la main sur ce gardien invisible qui perturbe la vie paisible des habitants d’Elizondo.

Ma critique : Dans le pays basque espagnol, près du petit village d’Elizondo, une jeune fille est retrouvée assassinée en pleine forêt. La particularité du crime (on a retrouvé à quelques mètres du cadavre les chaussures de la jeune fille) rappelle un autre crime récent. L’enquête est confiée à l’inspectrice Amaia Salazar, d’abord parce que c’est une bonne enquêtrice (elle a fait un stage sur les tueurs en série à Quantico au sein du FBI), mais aussi parce qu’elle est native du village. Elle y retrouve sa tante qui l’a élevée et ses sœurs. Elle y retrouve aussi les croyances de son enfance et qui sont toujours ancrées chez les villageois. Il y est notamment question du Basajun, un personnage mi-homme mi-ours, seigneur de la forêt. Elle y retrouve aussi les terreurs de son enfance, notamment lors de nuits agités où les cauchemars ne la laissent pas en paix.

Le roman de Dolores Redondo n’est pas un roman habituel dans le sens où il mélange parfaitement bien le monde actuel et les croyances ancestrales. On se demande même vraiment si les meurtres ne sont pas le fait du Basajun. Il mêle aussi habilement le présent et le passé d’Amaia. L’enquête serait presque secondaire par rapport à l’univers créé par l’auteur.

Par contre, la syntaxe de certaines phrases laisse un peu à désirer et le vocabulaire est parfois pauvre, ce qui est surement dû à la traduction et la fin est un peu « tirée par les cheveux ».

Mais à part ces deux petites remarques c'est vraiment bien et original. A découvrir Smile

A noter que c’est le premier tome de la trilogie du Baztan.
avatar
yaki
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1612
Age : 40
Localisation : Yvelines
Emploi/loisirs : Lecture, scrapbooking, balades,...
Genre littéraire préféré : Romans contemporains
Date d'inscription : 10/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Redondo, Dolores] Le gardien invisible

Message par Le motard le Jeu 8 Mai 2014 - 16:58

Roman original dans une collection qui sort des policiers à l'écart des grands classiques. Très belle atmosphère de ce petit village perdu au fin fond du Pays Basque espagnol, dee très belles pages sur la description des ruelles luisantes sous la pluie et de la forêt ténébreuse, ce qui permet d'amener les vieilles légendes et de faire surgir des personnages mystérieux dans le roman. L'inspectrice est attachante, perturbée par des souvenirs d'enfance terrifiants qui l’empêchent d'y voir clair dans cette enquête.
L'histoire est raisonnablement prenante mais il manque le petit quelque chose pour en faire un bon thriller, trop de meurtres qui n'apportent pas grand chose, une fausse piste trop vite éventée, un fin un peu sortie du chapeau, dommage car il y avait de quoi faire un tout bon. Néanmoins c'est une auteure à suivre car il y a vraiment un style et pour peu que l'histoire soit un peu plus travaillée, elle peut créer un vrai petit bijou de roman noir.

Le motard
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Masculin
Nombre de messages : 252
Age : 61
Localisation : 92
Emploi/loisirs : aquarelle, moto, sport
Genre littéraire préféré : roman, policiers, BD
Date d'inscription : 02/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum