Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Millar, Sam] Poussière tu seras

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Millar, Sam] Poussière tu seras

Message par Yunali le Sam 6 Juil 2013 - 14:49



Auteur: Sam MILLAR
Titre: Poussière tu seras
Editeur: Fayard Noir / Points Policier
Date de parution: mai 2009 / 7 mars 2013

Résumé:
Ancien policier à Belfast, Jack Calvert, alcoolique, élève seul son fils adolescent, Adrian. En faisant l’école buissonnière, celui-ci découvre un os humain dans la forêt, mais ne parle à personne de son trésor. Quelques jours plus tard, il est kidnappé. Jack retrouve l’os qui s’avère être celui de la petite Nancy, disparue depuis trois ans. Alors qu’il enquête, d’autres personnes disparaissent, des restes humains sont retrouvés dans les bois et les anciennes pratiques sordides de l’orphelinat local sont révélées au grand jour. C’est tout le terrible passé de la ville qu’Adrian semble avoir déterré…



Mon avis:
Dans l’univers de Sam MILLAR, les lieux autant que les personnages sont sombres.
Et ce n’est pas suite à ce roman qu’on aurait envie de se précipiter dans cette partie de l’Irlande ! Bon c’est sûr, un livre policier n’est pas un guide touristique, mais on dirait qu’il y a tellement une atmosphère lourde qu’on n’y serait pas les bienvenus de toute façon.

Alors pour parler un peu de l’histoire, on commence par suivre Adrian, jeune ado qui, comme beaucoup, préfère sécher les cours que d’aller à l’école. De toute façon il semble peu s’y intéresser.
Il a certes des circonstances qui expliquent cela : sa mère a été fauchée par un chauffeur ivre il y a quelques mois à peine, et son père Jack est un ancien flic reconverti en peintre et alcoolique occasionnel… Père qui a en plus une relation avec Sarah, qui s’occupe d’une galerie d’art et vend des tableaux de Jack ; mais Adrian n’est pas au courant de cette relation.
Le père et le fils n’ont pas des relations faciles, et tout va basculer quand Adrian surprendra Sarah et son père et « fuguera ».

D’un autre côté, on a Jeremiah Grazier, coiffeur « ancienne mode » si on peut dire, qui travaille dans un salon avec Joe Harris, et est marié à Judith une accro à l’héroïne, qui paraît plus que directive dans sa relation avec son mari…
Le fameux Joe va disparaître un jour dans la nature lui-aussi… Sans « aucune » explication.

La soi-disant fugue d’Adrian et la disparition de Joe ne seront pas les seuls faits que connaîtra la ville de Belfast. Des disparitions d’enfants, des meurtres sordides auront lieux ou seront rappelés à la mémoire de tous à l’évocation de ces faits divers.

L’univers dans lequel évoluent tous les personnages est vraiment noir, et (désolée de la parodie) il semble n’y avoir aucun espoir de s’en extriquer.
C’est aussi à se demander si une conclusion heureuse pourrait être envisagée, car on va toujours vers plus de noirceur, on plonge dans les méandres sombres et violentes de l’âme humaine.

J’ai eu du mal à m’attacher aux personnages, même à Adrian qui semble vraiment porter tout le poids de la culpabilité de la mort de sa mère et de la déchéance de son père.

Il faut dire que le livre est vraiment court, ça m’a surprise en fait !
Peut-être que l’auteur n’avait pas le temps de nous faire nous attacher plus que ça aux personnages.
Et il faut dire que les rebondissements arrivent un peu trop vite aussi du coup… C’est sûr en vrai tout ne se passerait pas aussi bien pour trouver des indices, ni aussi rapidement. J’ai donc eu quelques fois l’impression que l’auteur prenait des raccourcis un peu trop faciles…
Mais bon, j’ai quand même apprécié le style, direct et sans chichis, et je serai bien curieuse de lire d’autres livres de Sam MILLAR, ne serait-ce que pour effacer cette petite sensation de « il manque quelque chose pour en faire une histoire complète » car l’univers bien que glauque est quand même très intéressant et se prête vraiment très bien à la dénonciation de crimes odieux qui sont parfois passés sous silence.

Un grand « Merci » à Babelio et aux éditions « Le Point » pour m’avoir permis de découvrir ce livre lors de la dernière Masse Critique.

Ma note: 3.5 /5 Smile
avatar
Yunali
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1170
Age : 33
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 18/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Millar, Sam] Poussière tu seras

Message par louloute le Sam 6 Juil 2013 - 15:34

merci Yunali pour ta critique   Very Happy   à la lecture de ta critique je trouve la couverture très appropriée   Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10225
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum