Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Vast, Patrick-S.] Angoisse à louer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Vast, Patrick-S.] Angoisse à louer

Message par Cassiopée le Mer 31 Juil 2013 - 15:31



Titre : Angoisse à louer
Auteur : Patrick-S. Vast
Éditions : Ravet-Anceau (10 Juin 2013)
Collection : Polars en Nord
Nombre de pages : 190
ISBN : 9 782359 733365

Présentation de l’éditeur


Michel Massard arrive à Béthune dans le cadre d’une mutation professionnelle. Il a besoin d’un logement dans les plus brefs délais. Par chance, l’annonce d’un studio meublé affichée dans une vitrine tombe à pic. Malgré l’attitude étrange des agents immobiliers, Michel s’empresse de visiter les lieux et de louer cet appartement providentiel. Une décision trop hâtive ? Certainement ! Dans sa résidence, les voisins ne sont pas aimables. Il y règne même une ambiance inquiétante. De plus en plus mal à l’aise, Michel veut quitter l’immeuble. Cependant, les autres résidents ne semblent pas décidés à le laisser filer…

Mon avis

Court et efficace….


Roman Polanski a tourné « Le locataire » en s’inspirant du livre « Le locataire chimérique » de Roland Topor. C’est à ce dernier que Patrick-S. Vast rend hommage en écrivant « Angoisse à louer » qui se déroule dans le Nord de la France, et plus précisément à Béthune.

Je ne sais pas jusqu’à quel point, l’auteur s’est inspiré du texte de Topor (que je ne connais pas) donc je n’en parlerai pas et je ne jugerai pas.

Personnellement, dès les premières pages, j’ai été prise dans les rets de ce récit, sentant l’ambiance s’installer, le trouble s’immiscer dans mon esprit et la tension, ressenti pat Michel Massard, m’envahir….
Les différents personnages sont un peu ambigus, juste ce qui est nécessaire pour interroger le lecteur. Entre les collègues de bureau, la concierge et sa nièce, le responsable de l’agence immobilière …. notre « assimilé fonctionnaire » ne sait plus à qui faire confiance et comment séparer le vrai du faux.
Il veut se dépêtrer d’un nœud gordien et malgré quelques prises de décision qui lui semblent efficaces, il s’’embourbe, se retrouve de plus en plus serré, coincé, au centre d’une histoire qui le dépasse.
Pourtant, au départ, rien de bien méchant, il doit libérer son logement et en découvre un en « dépannage ». Bien sûr, l’immeuble est calme et il ne doit pas recevoir de visites bruyantes et encore moins de petite amie… Puis petit à petit, un peu par négligence, il se laisse embourber pensant que tout se décantera prochainement et puis ….

L’écriture de l’auteur est très énergique : en peu de mots, décors, personnages, et atmosphère sont installés et on s’y croirait. On se prend à penser que Michel Massard manque peut-être de punch ou de volonté et parallèlement, on comprend ses réactions d’attente, se disant que demain est un autre jour.
Autour de lui, gravitent un bon nombre de protagonistes : ses collègues de travail, ses voisins d’immeuble ou de quartier, sa petite amie et même la police qui va intervenir dès qu’il y aura un problème. Tous seront reliés entre eux et de plus ou moins loin à Michel au fil de l’intrigue, arrivant au fur et à mesure du déroulement.

L’immeuble sera le fil conducteur mais d’autres pistes se présenteront à nous pour éviter au lecteur de se focaliser sur le mystère de ces logements. En filigrane, Patrick-S. Vast abordera, sans les creuser, des sujets importants : la solitude des personnes âgées, la routine dans les couples, les envies lorsqu’on n’a pas les moyens de les payer…. et surtout dans plusieurs cas, l’emprise que certaines personnes peuvent avoir sur d’autres…. Même si on est ici, dans du fictif, on sait que la réalité peut se rapprocher de ce qu’on lit et cela fait froid dans le dos…brrr….

C’est une lecture très agréable, vite lu, sans temps mort, où les situations s’enchainent sans qu’on s’ennuie une seule seconde.
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8999
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum