Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Vinge, Vernor] Un feu sur l'abîme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Vernor Vinge] Un feu sur l'abîme

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Vinge, Vernor] Un feu sur l'abîme

Message par Moulin-à-Vent le Ven 23 Aoû 2013 - 4:10


Auteur: Vernor Vinge
Titre: Un feu sur l'abîme
Genre littéraire: Science-fiction
Époque concernée: dans un futur très lointain
Éditeur: Robert Laffont
606 pages
ISBN 2-221-07676-1

Quatrième de couverture

   Un feu sur l'abîme, énorme à tous les sens du terme, renoue avec la grande tradition épique de la Science-Fiction, où l'extravagant est de rigueur et où l'impossible ne constitue qu'une difficulté passagère. Mais l'imagination effervescente de Vernor Vinge respecte toujours les lois de la logique et autant que possible celles de l'univers.
    Une expédition straumlienne, explorant une Archive dans la presque Transcendance, a déchaîné une Perversion sur la galaxie entière. Un unique navire est parvenu à fuir dans la nuit épouvantable. A travers l'espace, il fonce vers le centre de la galaxie, vers Les Lenteurs où l'on ne peut pas dépasser la vitesse de la lumière, où les systèmes informatiques les plus performants - même les si lentes intelligences biologiques - subissent une perte de leurs facultés. Il cherche un monde où se poser. Les deux seuls survivants de l'expédition détiennent sans le savoir la clé du salut de millions de civilisations, dont certaines sont bien plus anciennes que l'humanité : ce sont deux enfants, Johanna et Jefri, abandonnés à eux-mêmes sur un monde médiéval, dont les conflits et les cruautés ne le cèdent en rien à ceux de la galaxie. Et ceux qui voudraient les aider, et sauver du même coup la galaxie civilisée, se trouvent encore à des milliers d'années-lumière...


Mon appréciation

Lorsque j'ai constaté que c'était une science-fiction où il y avait moult créatures intelligentes autres qu'humaines, j'ai failli abandonner.
J'ai continué car il y avait des aventures et des passages intéressants qui donnaient le goût de voir plus loin.  J'ai ainsi pu me rendre à la fin.
Cette histoire, après lecture de la dernière ligne, m'a plutôt laissé indifférent.
L'auteur, pour ce roman, s'est mérité le Prix Hugo 1993, ainsi qu'un autre Prix Hugo pour sa suite, laquelle je n'ai pas l'intention de lire.  Peut-être qu'en 1993 j'eus plus apprécié...
Ma cote: 5/10
avatar
Moulin-à-Vent
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 1928
Age : 65
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Retraité
Genre littéraire préféré : Roman historique
Date d'inscription : 07/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum